• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Mode : les 15 tendances incontournables de cet hiver

Les boots à découpes Les broderies précieuses L L 15

Quelles sont les tendances mode qui influenceront notre garde-robe cet hiver ? Manteaux oversize, couleurs pastels et boots grunge, découvrez les 15 tendances qui feront de vous la modeuse de la saison.

LIRE LA SUITE
1 /15

Les boots à découpes

Les boots à découpes

Ses origines

Dévoilées chez Chanel et Fendi, les boots à découpes sont les chaussures parfaites de demi-saison. Entre sandales et boots, elles permettent enfin un passage en douceur entre été et hiver. Les marques n'ont d'ailleurs pas hésité un instant face à cette tendance, qui a déjà envahit les magasins de prêt-à-porter depuis le mois de juillet.

Comment je les porte ?

Pas trop de questions à se poser, il suffit de les porter comme n'importe quelle paire de bottines. Si le côté ouvert pourrait en rebuter certaines, sachez que comme les sandales, il est à présent tout à fait acceptable de porter des chaussures ouvertes avec des chaussettes. En plus de l'aspect protecteur, une association chaussettes et boots à découpes pourrait même apporter un petit twist preppy à votre tenue.

2 /15

Les broderies précieuses

Les broderies précieuses

Ses origines

Les broderies précieuses sont revenues sur le devant de la scène mode avec la vague baroque de l'automne-hiver 2010-2011. Elément constant dans les collections automne-hiver depuis, elles ont été aperçues dans un grand nombre de défilés lors des Fashion Week pour la saison prochaine. On a retenu notamment deux versions de broderies, dark chez Gucci ou Prada et baroque doré chez Ferragamo, Moschino ou les maîtres du genre Dolce & Gabbana.

Comment je les porte ?

Déjà vêtements-bijoux en elles-mêmes, il est préférable de porter les pièces à broderies précieuses dans une tenue assez sobre. On évite donc l'accumulation d'accessoires ou de couleurs, qui voleraient la vedette à la broderie tout en alourdissant l'ensemble. Mais la liberté reste totale sur le choix de la pièce et sur la couleur, même si des tons sombres mettront certainement plus à leur avantage les broderies précieuses.

 

3 /15

L'imprimé œil

L

Son origine

L'œil est le motif déjanté incontournable pour l'automne-hiver 2013-2014. Derrière ce nouveau venu dans les bizarreries fashion adorées des modeuses, la maison Kenzo, connue pour ses imprimés et motifs devenus cultes. Après le tigre emblème de la marque depuis l'an dernier, Humberto Leon et Carol Lim ont donc choisi l'œil inspiré des symboles protecteurs hindous comme motif récurrent de sa collection. Un dessin qui aurait pu rester une tendance de niche si on ne l'avait pas retrouvé sur vêtements ou accessoires chez d'autres créateurs comme Givenchy, Delfina Delettrez, Apologie ou Paul Ka.

Comment je le porte ?

A porter en exemplaire unique ou en motif répétitif, l'œil pourra facilement s'adapter à n'importe quelle garde-robe. Pour les plus kamikazes, on ose le total look noir imprimé "œil" proposé par Kenzo. Plus réaliste, un pull ou une jupe associés à une pièce plus sobre constitue une très bonne alternative pour capter les regards. Et si l'imprimé œil vous fait peur, optez simplement pour un pendentif ou un bracelet, plus discret, mais tout aussi tendance.

4 /15

L'imprimé écaille

L

Son origine

Normalement chasse gardée des accessoires, l'imprimé écaille envahit cet hiver notre garde-robe, en s'attaquant aux pièces les plus improbables. On le retrouve ainsi par exemple dans les collections de parkas et perfectos en polyuréthane Wanda Nylon. Les créateurs, et notamment Amélie Pichard, l'auront cependant d'avantage exploité sur des lunettes de soleil, chaussures ou sacs à main.

Comment je le porte ?

Une chose est sûre, l'écaille ne supporte pas le mat. Et le total look. Autrement dit, l'imprimé écaille doit "briller" par petites touches. Comprenez qu'il est préférable de réserver cet imprimé à une seule pièce de votre tenue, dans une matière à reflets type cuir vernis, vinyle, ou PVC. Il conservera ainsi cette touche 70's chic hors pair, qui sublimera n'importe quel jean brut.

5 /15

Les lignes écossaises

Les lignes écossaises

Ses origines

L'hiver sera tartan ou ne sera pas. Imprimé roi des dernières Fashion Week, le célèbre carreau est apparu dans un grand nombre de show, notamment chez Saint-Laurent Paris, Moschino ou Givenchy. En version grunge par Heidi Slimane, british chic chez Stella McCartney ou façon "sac Tati" chez Celine, les créateurs ont décliné les carreaux à l'envie, en restant dans une palette de tons hivernaux.

Comment je les porte ?

Facile à porter en petites touches, le tartan s'adapte à tous les styles. Pour un look urbain et décontracté, on mise sur la chemise à carreaux, basique absolu et indémodable. Dans un cadre plus chic, on préfère une paire d'escarpins ou une pochette en tartan qui dynamiseront des tenues sobres. Et pour les plus téméraires d'entre nous, on ose le mélange de carreaux, voir même le mélange de motifs en associant le tartan à un imprimé papier peint fleuri pour un look 100% british.

6 /15

Le manteau oversize

Le manteau oversize

Son origine

Déjà tendance l'hiver dernier, le manteau oversize, façon "manteau piqué à son homme",  revient en force cet hiver. De New-York à Paris, pas une seule Fashion Week n'est passé à côté de cette pièce maîtresse de notre garde-robe d'hiver, particulièrement remarquée chez Carven, Stella McCartney ou Michael Kors.

Comment je le porte ?

Pièce forte incontestable, le manteau oversize peut aussi bien se porter dans un style féminin façon 60's, en working girl des années 80 ou de manière androgyne version 90's. Support de choix pour toutes les tendances couleurs et imprimés de l'hiver, on mise, selon nos goûts, sur un manteau classique gris chiné, un mythique camel, un régressif couleur pastel ou un original à carreaux. Seule obligation : le choisir dans une matière de qualité, épaisse et duveteuse, de préférence en 100% laine.

7 /15

Les maxi cuissardes

Les maxi cuissardes

Ses origines

Les défilés de la dernière Fashion Week ont mis fin à une des plus grandes injustices mode de la décennie. Non, porter des cuissardes ne fait pas automatiquement de nous un mousquetaire ou une fille vulgaire. On a donc vu avec plaisir revenir la cuissarde sur les jambes des mannequins, notamment lors des défilés Céline, Emilio Pucci ou Chanel.

Comment je les porte ?

Malgré un retour en grande pompe, les cuissardes restent difficiles à porter sans frôler le fashion faux-pas. On doit donc respecter quelques règles simples mais efficaces, pour minimiser au maximum l'image provocante qu'elles véhiculent dans l'imaginaire collectif. La première : la cuissarde ne convient qu'aux grandes jambes. On passe donc son chemin si notre courbe de croissance n'a pas dépassé le mètre 70. Autre obligation : les choisir ajustées, dans une teinte sombre, exclusivement en cuir véritable ou en daim. Le but : "chiciser" sans dénaturer. On évitera donc en journée l'association cuissardes, mini-jupe et décolleté, auxquels on préférera un jean brut et un pull en grosse maille. Libre ensuite à chacune d'entres vous de les choisir juste au dessus du genou ou montantes sur la cuisse.

8 /15

Les pastels d'hiver

Les pastels d

Ses origines

C'est le grand écart des tendances de la saison à venir. A côté du bordeaux, du bleu marine et des éternels noir et blanc, on redécouvre les pastels d'hiver, notamment le bleu pâle et le rose layette. Les précurseurs ? Carven, Chanel, Rochas, Armani, ou Céline et son jaune canari audacieux. Une palette féminine et romantique, équilibrée par des coupes oversize et des matières épaisses.

Comment je les porte ?

S'il faut choisir une pièce pastel pour l'hiver, optez sans hésitation pour un manteau oversize rose pâle dans un style années 60, en laine voir en fourrure. On préférera casser son côté jeune fille en l'associant à des teintes plus sombres et des matières plus rock, par exemple un pantalon en cuir noir et des boots de biker plates.

9 /15

Les reflets métalliques

Les reflets métalliques

Ses origines

Le métallique, c'est la tendance remis au goût du jour l'hiver dernier au potentiel mode indétrônable. Après une version estivale holographique sur les lunettes à reflets ou les sandales gold et silver, le métal revient dans notre vestiaire d'hiver en lamé et résille. Pionnier historique de la tendance métal, Paco Rabanne réinterprète magistralement le total look métal. Une tendance que l'on retrouve aussi chez Balmain avec son lamé oriental et dans une moindre mesure chez Anthony Vaccarello et Chloé, avec des résilles métallisées version punk et féminines, ou chez Prada et Miu Miu sous forme de chaussures futuristes.

Comment je les porte ?

Comme tous les tons à reflets, le métal a tendance à attirer le regard. Même si cela semble évident, il est donc déconseillé de choisir un pantalon lamé lorsque l'on veut détourner l'attention de ses jambes. La solution la plus facile reste donc l'accessoire, comme une pochette ou une paire de chaussures, qui apprécient particulièrement les reflets métalliques.

10 /15

Les semelles crantées

Les semelles crantées

Ses origines

Habituées depuis plusieurs saisons aux excentricités en terme de chaussures, on a tout de même été étonnées de voir débarquer les semelles crantées pour l'automne-hiver 2013-2014. Dérivées de la tendance militaire chic apparue l'hiver dernier, elles ont envahi les podiums, en particulier celui de Prada, de Carven et de Stella McCartney.

Comment je les porte ?

Déclinées sur tous les modèles de chaussures, de l'escarpin à la derby en passant par la bottine, la semelle crantée donne très rapidement un style punk voir grunge à nos tenues. A moins d'être une adepte de ces looks, il est donc fortement conseillé de contrebalancer le port de ces semelles par un outfit assez ajusté et féminin.

11 /15

Le sweat en néoprène

Le sweat en néoprène

Son origine

Quand la tendance sweat, fashion fixette et excroissance du "sporty chic" depuis l'automne-hiver 2012-2013, rencontre la tendance néoprène, remis au goût du jour en 2011 par Nicolas Ghesquière chez Balenciaga, on obtient le must-have absolu de cet hiver : le sweat en néoprène. On le retrouve donc logiquement dans les collections automne-hiver 2013-2014 des plus grandes maisons, parmi lesquelles Kenzo, Givenchy ou Lanvin.

Comment je le porte ?

L'avantage du sweat en néoprène, c'est sa facilité. Déclinable dans tous les coloris, il convient aussi bien à un look chic qu'à une tenue décontractée. Seul bémol : le néoprène, matière épaisse, donne aux sweat un effet cuirasse bombée aux épaules rondes. Pour rééquilibrer et féminiser la silhouette, il vaudra donc mieux éviter un mélange trop audacieux de matières et préférer des pièces ajustées pour le reste de la tenue.

12 /15

Le total denim

Le total denim

Son origine

Le look total denim était déjà la it-tendance de l'été. Pourquoi donc s'arrêter en si bon chemin ? Certains créateurs ont donc décidé de prolonger cette tendance pour l'automne-hiver en l'adaptant au changement de saison avec des teintes plus foncées, du brut façon 501 au bleu limite noir.

Comment je le porte ?

Une seule règle pour un total look denim réussi, ne choisir que des pièces en jean bleu et brut. Exit donc le denim de couleur, en tie and dye ou délavé. Libre à vous ensuite de préférer une teinte de jean claire ou foncée (même si le denim foncé sera plus approprié en hiver). Variez simplement les accessoires, avec par exemple un sac à reflets métallisés qui réveillera vos pièces en denim.

13 /15

Le tote bag de luxe

Le tote bag de luxe

Son origine

On avait adoré l'idée du tote bag en coton pour l'été, à la fois léger, pratique et facilement remplaçable. Les créateurs ont donc adapté cet accessoire à l'automne-hiver. Le résultat ? Un tote bag "de luxe ". Comprenez un sac en cuir fin et léger, qui garde la simplicité de la coupe d'un tote bag.

Comment je le porte ?

Facile à porter, le tote bag de luxe a l'avantage d'avoir une capacité de contenance assez importante. Et comme n'importe quel autre sac, on reste très libres sur sa couleur ou son motif.

14 /15

Le vinyle glacé

Le vinyle glacé

Son origine

Autre déclinaison du style années 60 que l'on retrouvera cet hiver : le vinyle glacé. Ressorti des archives mode en 2011 à l'occasion du défilé Louis Vuitton en hommage à Belle de Jour, le vinyle prend aujourd'hui ses marques dans un vestiaire quotidien plus facilement portable. Burberry en a d'ailleurs fait une des stars de son défilé automne-hiver 2013-2014.

Comment je le porte ?

Avantage de cette matière peu commune, ses différentes facettes démultiplient son pouvoir évocateur. On pourra donc aussi bien le porter en vêtement ou accessoire colorés et décalés façon rétro-futuristes 60's, en version plus fétichiste comme chez Versace, ou de manière plus pragmatique pour ses qualités imperméables tendance bourgeoise décontractée. Sa version la plus glam' : sous forme de jupe fourreau ou midi, toujours au genou ou en dessous, pour d'avantage de chic.

15 /15

L'imprimé marbre

L

Son origine

Tendance pointue pour l'automne-hiver 2013-2014, l'imprimé marbré a été aperçu à quelques défilés, en particulier ceux de Balenciaga, Alexander Wang et Diesel. Un motif assez difficile, tout de même popularisé pendant l'été par des marques de prêt-à-porter décalées, notamment & Other Stories ou Monki.

Comment je le porte ?

Plus de peur que de mal. L'effet marbré n'est finalement pas si compliqué à s'approprier. Décliné dans différentes teintes, on trouvera également différent "niveaux" de marbrures au veinage plus ou moins prononcé. Pour cet hiver, on conseillera donc une pièce à l'imprimé marbre noir, gris ou blanc, facile à assortir avec toutes les couleurs.

Sophie Gallay et Laurianne Melierre
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.