• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Rupert Sanderson : rencontre avec le nouveau chausseur des stars

Rupert Sanderson : rencontre avec le nouveau chausseur des stars    Rupert Sanderson : rencontre avec le nouveau chausseur des stars

Le nouveau chouchou des people, c’est lui. Sienna Miller, Kristin Scott-Thomas, Gwyneth Paltrow… toutes s’arrachent ses nouvelles créations. Rencontre avec un obsédé du soulier.

LIRE LA SUITE
1 /2

Rupert Sanderson : rencontre avec le nouveau chausseur des stars

Rupert Sanderson : rencontre avec le nouveau chausseur des stars

Auparavant vous travailliez dans la pub. Pouvez-vous résumer vos créations  en un slogan?

J’ai quitté la publicité parce que j’étais vraiment exécrable dans ce domaine… encore plus pour ce qui est des slogans. Mais ma devise  «less is more » (moins c’est plus) illustre parfaitement l’idée qu’on peut rendre une chaussure spectaculaire avec seulement quelques petits détails. Mon principal challenge est justement de ne pas trop tomber dans le minimalisme. Mais je vais vous faire une confidence : je crois bien que je n’ai pas encore créé la chaussure idéale… sinon  j’aurais déjà arrêté ce métier.

 

A quel âge êtes-vous tombé amoureux de votre première paire ?  

Quand j’avais huit ans, je portais des desert boots de Clarks, qui m’ont fasciné parce qu’elles étaient originales et simples à la fois. Et c’est justement ce que j’essaye de faire dans mon métier : recréer ce sentiment d’excitation, de joie et d’inédit à chaque nouvelle paire.

 

Est-ce qu’un chausseur est forcément fétichiste des pieds ?

Oui bien sûr qu’on est forcément un peu fétichiste  lorsqu’on fait ce métier (rires). Mais être chausseur c’est aussi être un architecte : on dessine, on élabore une maquette, on choisit les matériaux. Le fond de mon inspiration est  d’imaginer la silhouette de la femme qui portera mes chaussures, ce qu’elle fera avec, avec quoi elle pourra les associer. Mon but ultime : magnifier la femme sans lui voler la vedette ! Donc je dirais que je ne suis pas forcément fou des pieds mais plutôt des chaussures. C’est indéniable.

.

Si vous ne deviez garder qu’une paire de votre nouvelle collection ?

Si je devais choisir je dirais les compensées que j’ai couvertes avec un liseré doré en feuilles d’or en bas de la semelle. Elles sont simples et graphiques à la fois, la parfaite combinaison.

 

Votre femme idéale ?

Ma femme est incroyable lorsqu’elle porte mes chaussures. Mais chaque femme dans le monde a ses propres attitudes, ses propres mouvements et sa façon de marcher donc c’est impossible pour moi de définir la parfaite femme… hormis la mienne.

2 /2

Rupert Sanderson : rencontre avec le nouveau chausseur des stars

Rupert Sanderson : rencontre avec le nouveau chausseur des stars

Quelle star vous a particulièrement flatté en portant vos créations ?

J’ai eu beaucoup de chance pour que Kristin Scott-Thomas devienne une fan inconditionnelle de mes chaussures depuis le début. Elle incarne la parfaite femme anglaise et c’est une actrice incroyable avec une personnalité hors du commun. Mais ne croyez pas que je crée pour les stars. Bien sûr, je suis fier lorsqu’une personnalité porte mes chaussures, mais ce n’est pas la première chose que je recherche en exerçant dans ce métier

 

Les inspirations de votre prochaine collection ?

La figure féminine qui m’inspire le plus en ce moment est Sophia Loren etses premiers films sont très représentatifs de ce que je recherche. Les femmes qu’elle incarnait étaient à la fois pauvres, populaires et spectaculaires dès qu’elles portaient des talons hauts. 

 

Depuis deux ans, vous fabriquez les chaussures de la ligne de Karl Lagerfeld. N’est-il pas trop tyrannique avec vous ?

Il est très talentueux et sait toujours ce qu’il veut. Il n’est pas du tout stressé contrairement à ce que pensent les gens. C’est un homme très organisé dans son travail et il explique vite : on n’a pas besoin de passer des heures à discuter d’un nouveau projet et tourner en rond. J’adore travailler avec lui.

 

Vos créateurs de chaussures préférés?

Roger Vivier est très influent avec sa palette illimitée de chaussures très agréables à porter la journée. Il utilise des plates-formes de toutes sortes pour en faire des chaussures incroyables. Tout  son travail repose dans le détail du travail sur un talon qu’il soit court ou long. Christian Louboutin fait aussi un travail extraordinaire. Ne vous inquiétez pas, je garde toujours un œil sur le travail des autres chausseurs.

 

Si vous aviez un conseil à donner aux lectrices de Glamour ?

Achetez des chaussures ! Ce sont elles qui font toute la beauté d’une silhouette. Et surtout entraînez-vous à porter des talons hauts pour avoir la démarche parfaite.

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.