• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Peut-on être crédible en cuissardes ?

Fashion Dilemme Francis Lalanne en catogan ou B.B en Harley Davidson ? Ça fait pas un peu poteaux, non ? On les emmène au bureau ? 5

Le plus sulfureux des souliers réussira-t-il à s'émanciper des sombres clichés qui lui collent aux talons pour nous accompagner en réunion ? Débat.

LIRE LA SUITE
1 /5

Fashion Dilemme

Fashion Dilemme

Pendant que les unes sont occupées à préparer leur rentrée au bureau, les autres (peut-être les mêmes) s’interrogent sur la cuissarde. Impossible de faire comme si on n’avait rien vu, la tendance – timide – des deux saisons passées s’impose pour l’hiver. Va-t-on sautiller à pieds joints ou rester campées dans ses Stan Smith ? Si Hedi Slimane revendique sans équivoque leur côté bad girl en les associant à des collants résille et un manteau léopard, elles amorcent un changement d’image qui pourrait bien nous faire oublier à la fois les jambes de Pretty Woman et les cuisses bottées de Porthos et d’Aramis. Vinyle couture chez Dior, lacets joyeux chez Giambattista Valli, imprimé galaxie chez Pucci, jambière pop pour Versace… Tous semblent avoir convoqué l’esprit des maîtres des sixties, Paco Rabanne ou Cardin. Plus arty que sexy, moins SM que bohème, les cuissardes s’éloignent des trottoirs de Pigalle. Du moins sur les podiums. Parce que dans la vraie vie, elles ont encore du mal à se défaire de leur mauvaise réputation.

2 /5

Francis Lalanne en catogan ou B.B en Harley Davidson ?

Francis Lalanne en catogan ou B.B en Harley Davidson ?

Ni l’un, ni l’autre. On oublie les références ringardes ou trop vamp. Cet hiver, on ne sera ni fille de ménestrel, ni fille de joie. Nul besoin d’enfourcher un destrier ou de faire rugir le moteur, on veut des cuissardes qui s’enfilent aussi facilement que des bottes de motardes. Or, qui aujourd’hui nous demande encore si on est punk en voyant nos boots aux semelles crantées ? Plus personne. Bien sûr, on est consciente que le défi est plus difficile à relever avec des bottes mi-cuisses. Mais la tendance nous aide : la cuissarde 2015 est taillée comme un "bas". De loin, on la prend pour un legging. On oublie donc celle qui baille au-dessus du genou (trop pépée) ou qui se retourne sur la cuisse (trop Chat botté). C’est une seconde peau qui monte haut, très haut.

3 /5

Ça fait pas un peu poteaux, non ?

Ça fait pas un peu poteaux, non ?

La mode nous en voudrait à ce point ? C’est vrai et vous le savez déjà, les cuissardes ne vont pas à tout le monde. Elles exigent du cuisseau qui ne sèche pas la gym, tonique et élancé. Tiens, un prétexte pour renouveler son abonnement. Et si vos chevilles sont épaisses, vos mollets un peu forts, vos genoux trop ronds… vous trouverez bien une cuissarde qui camouflera ces petits défauts. Faut-il être grande ? C’est moins une histoire de hauteur que de proportions : avec une silhouette dynamique et harmonieuse, on peut tenter même en dessous du 1,65 m. D’ailleurs, les petits gabarits ont paradoxalement intérêt à les choisir avec un petit talon large et carré pour ne pas brouiller l’équilibre. Idem si on craint de se prendre un soufflet de la part de supérieurs ou d’amoureux moins aguerris à nos expériences fashion : on aura le (bon) goût de rester à plat.

4 /5

On les emmène au bureau ?

On les emmène au bureau ?

Oui à condition de ne pas se laisser dépasser (= "J’appuie sur le starter et voici que je quitte la te-erre"), l’accessoire est borderline. On n’affiche pas un "sexy power" à la Beyoncé, au contraire on apaise l’allure. Donc pas de minijupe patineuse, de dentelle Stretch, de short effrangé, de veste glitter, de décolleté, de cuir, de jean bleaché, de tignasse emmêlée, de smoky eyes… On est moins Victoria Beckham époque Posh que Victoria Beckham période super business woman. On conquiert le monde avec un port de tête altier, des cheveux attachés et une impeccable robe étui. On peut aussi compter sur un tregging foncé + un trench ; une robe trapèze 60’s + un blouson couture ; une jupe courte + un blazer ; une robe pull souple + des collants sombres ; une jupe droite fendue + une chemise en coton ou une robe midi en voile… On ne voit pas le haut de la cuissarde ? Tant mieux. C’est bien plus inattendu et élégant. Et ça permet aux timides de se lancer dans l’aventure.

5 /5

On casse la tirelire ?

On casse la tirelire ?

Un élément fondateur de la silhouette ne peut pas supporter la médiocrité. Si les fans de toujours s’approvisionnent – comme Kate Moss – chez Stuart Weitzman (la "Highland" ou la "Lowland" en version gris clair) ou Robert Clergerie, les chausseurs populaires s’inscrivent plus que jamais dans la course. Attention, si tissu Stretch ou "cuir synthétique" il y a, il doit pouvoir bluffer les personnes les plus exigeantes. On laisse donc de côté les modèles grossiers : la croûte de cuir cheap, les vilaines surpiqûres en zigzag, les plis épais sur le mollet, les boucles chichiteuses, le compensé lourdaud… Un doute ? On remet ses baskets et on attend le coup de cœur.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.