• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

On ose ou pas les babouches ?

On ose ou pas les babouches ?

Les chaussures qui s’arrachent ce printemps, ce sont les babouches. Elles sont passées des défilés aux pieds des modeuses avec une étonnante facilité. On leur emboîte le pas.

Après les mocassins poilus de Gucci l’hiver dernier, les babouches sont les nouvelles chaussures étranges à la mode. Cette surprenante tocade, on la doit à des marques comme Paco Rabanne, Dolce&Gabbana ou encore A.P.C, qui pour le printemps-été 2016 ont mis ces souliers au goût du jour. Les filles de la mode se sont immédiatement approprié cette tendance, troquant baskets et mocassins contre ces chouettes chaussures pointues. Leandra Medine a adopté le modèle rayé signé Acne Studios tandis que Pernille Teisbaek a craqué pour la version à boucle de Céline. Irina Lakicevic, quant à elle, s’est laissé séduire par un modèle hybride, qui ressemblerait presque à une espadrille. La modeuse norvégienne assure quand même, en pantalon à revers gris et léger pull en laine. Et le message est clair : pour être chic même en babouches, il faut les prendre très au sérieux. Comme des souliers de ville élégants, on les associe indifféremment à une jupe un peu longue, une mini robe pour sortir, une blouse de pyjama ou un jean bords francs. L’essentiel, c’est de porter des babouches tout le long du printemps.
 
 
 
 
Le bon shopping
Babouches en cuir noir, Zara, 59,95 €.
Babouches blanc et vert, Acne Studios, 550 €.
Babouches en cuir lisse noir, A.P.C, 110 €.
Babouches en cuir noir, Céline, 620 €.
 
LIRE LA SUITE
Tanissia Issad
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.