• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Maxime Simoëns, le créateur qui monte

maxime simoens itw

Pour son premier défilé, Maxime Simoens a investi l’espace Commines pour présenter sa collection Eté 2011 « This, Madame, is Versailles », inspirée de la Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Rencontre avec un créateur déjà très prometteur.

A 26 ans, Maxime Simoëns, commence à conquérir le monde de la mode. Après être sorti major de promo de la Chambre Syndicale de la Couture en 2006, il a fait ses armes chez Jean-Paul Gaultier, Elie Saab, Balenciaga et Dior. Résultat: en novembre dernier, il est le premier créateur à intégrer le calendrier de la Fédération Française de la Couture sans jamais avoir défilé. Aujourd'hui, c'est chose faite. Dans les rangs de son premier défilé on a pu apercevoir, entres autres, Emmanuelle Alt, Mélanie Laurent ou encore Suzy Menkes...

Quelles sont tes premières impressions après ce premier défilé ?
Je dirais anesthésé... Euh, anesthésié. Je n'arrive même plus à le prononcer normalement. Soulagé aussi parce que, pendant trois mois, je n'ai pas arrêté de me remettre en question. Le résultat a l'air d'être positif donc je suis plutôt satisfait. Au départ, la salle était limitée à 200 personnes mais on a plutôt avoisiné les 300. En même temps, rien que dans mon équipe on était déjà 70 donc c'était plutôt prévisible. Vous imaginez donc bien que la responsable de l'espace Commines n'a pas été vraiment ravie.

Ton modèle préféré de la collection, ça serait...
Les robes chaines sans hésitation ! Je pense que ce sont celles qui décrivent le mieux mon univers. D’ailleurs, leur réalisation, c’est une longue histoire... Au début c'était un challenge et je pensais que je pourrais en faire plus. Mais j'ai vite déchanté : il m’a fallu deux mois pour en réaliser deux (une collection entière prend trois mois en général donc vous imaginez le travail). Et ce matin, au moment des essayages, l’une d’entre elles a explosé. L'horreur.

Si tu devais résumer ton défilé en un mot ?
Rock’n’roll glamour .

Et justement, qu’attendais-tu de ce premier défilé ?
La chance de pouvoir avoir plus de retombées médiatiques et commerciales. Je souhaiterais pouvoir aller plus loin. Par exemple, Mélanie Laurent était présente et j'aimerais qu'elle devienne l'égérie de la marque. Mais avant que je puisse faire une campagne publicitaire, il me faudra certainement attendre dix ans. Pour le moment, elle est mon égérie de coeur et c'est déjà beaucoup pour moi.

Tes inspirations, où les as-tu puisées ?
Avant d'être styliste, je me destinais à la réalisation cinématographique, et Marie-Antoinette de Sofia Coppola a été une véritable révélation pour moi. Donc pour cette collection, j'ai voulu rendre cette reine encore plus rock'n'roll et y ajouter ma petite touche.

Et l’avenir, tu le vois comment ?
J'ai déjà dessiné la prochaine collection et choisi la plupart des modèles que je présenterai en juillet prochain. Croisons les doigts. Quant à l’aventure Gossip Girl que j’ai débuté en août dernier (Eric Daman, le styliste de la série avait choisi des créations de Maxime pour habiller Leighton Meester à Paris), elle va continuer outre-Atlantique. C'est désormais Blake Lively qui porte plusieurs de mes créations dans la saison 4 et c'est elle aussi qui m’a invité à New-York la semaine prochaine. Je pouvais difficilement refuser. La suite, je ne la connais pas encore…

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.