• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Look 70's : comment éviter le premier degré ?

Look 70

Denim pattes d’eph, minijupe en peau, imprimés orientaux… Ce petit air bohème qui souffle sur notre dressing nous donne envie de fouiner dans le grenier de maman. Une bonne idée ?

En s’attardant sur les podiums de saison – GucciFendiPucciChloéVuittonIsabel Marant… – on se surprend à cligner des yeux : serions-nous victime d’un voyage spatio-temporel de 40 ans en arrière ? Nous chantonnons Porque Te Vas vêtue de la saharienne de Lauren Hutton et du petit foulard de Jacqueline Bisset dans Bullit… Méfiance. Notre petit doigt nous dit que les tendances ne reviennent jamais tout à fait au même endroit : l’esprit est bien là mais les proportions, les détails et les matières ont évolué. A moins d’organiser une soirée "Woodstock", on s’approvisionne donc dans les friperies avec modération et surtout, on évite la panoplie intégrale de clubbeuse à Ibiza. Revue de détail.

Avec le bon pattes d’eph

Indispensable. C’est la pièce signature du moment. Mais laissons de côté le jean aux cuisses serrées, customisé de fleurettes dessinées au feutre (trop "Big Bazar") pour aller du côté d’un beau denim taille haute. Brut ou délavé. Il n’est jamais destroy. Bien long, il frôle le sol ou, c’est la nouveauté, s’arrête quelques centimètres au-dessus des chevilles pour dévoiler non pas des sabots, mais des bottes chic. On évitera de l’associer à un T-shirt rikiki pour le mixer à un chemisier col lavallière, un petit blouson court ou une veste en jean qui s’inscrira dans un total look denim à l’élégance subtile. 

Une blouse gipsy, pas gitane

Bien sûr, elle n’a jamais vraiment disparu : on la retrouve tous les ans au festival de Coachella et dans notre valise d’été. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’elle n’accompagne pas seulement un short en jean, mais s’autorise aussi une entrée remarquée au bureau sans faire frémir les collègues un peu coincés. Elle aime les imprimés fleuris ou les inspirations ballet russe. Les astres nous le confirment : nous allons glisser notre blouse romaine brodée dans une jupe-crayon en jean brut, un pantalon en cuir ou toute pièce racée. On ajoute des talons hauts et voilà une silhouette pointue et facile à vivre. Et pas du tout baba.

La veste en daim domptée

Comment se passer de cette icône des 70’s ? Un seul bémol : le col "pelle à tarte" repéré dans les friperies. Bien trop rétro. On préférera un style actuel : encolure arrondie, épaules à leur place, buste légèrement ajusté, manches étroites ou légèrement évasées. Autre valeur sûre de saison : la forme kimono ou la chemise en peau, aussi chic que sexy, à condition de la choisir près du corps. Mariée à un pantalon blanc, c’est le couple élégant de l’été. Mais elle marche aussi avec une robe droite ou un pantalon large. L’option frangée nous laisse dubitative : oui, on est bien dans la mouvance Woodstock mais on laisse cette rescapée aux téméraires du look qui lui feront passer l’épreuve du temps avec slim déchiré et boots rock.

La jupe baba nous tire vers le haut

Jambes légères, petits pas rapides, bottes brodées, la jupe longue 70’s évoque des éclats de rire face au soleil. Adoptons-la. Mais choisissons-la coupée dans un cuir fin ou une peau souple. Puis donnons-lui de l’autorité en l’associant à une chemise militaire cintrée ou un petit pull graphique. Sa limite : une fois les collants d’hiver tombés, difficile de l’assumer avec des genoux empâtés, une peau trop pâlotte ou un dress code strict. Heureusement, on peut se tourner sans frustration vers sa cousine : la jupe midi en daim (dont on marque bien la taille pour alléger la silhouette). Aux pieds ? Sûrement pas des ballerines ni des salomés de dame, mais des chaussures à hauts plateaux. Et des ondulations wavy dans les cheveux.

Les accessoires : on en rajoute ?

Sautoirs breloques en cristal, B.O. perlées indiennes, bagues turquoise, ceinturons tressés ou à ornements, besaces en bandoulière, sacs bordés de franges, sandales avec incrustations de coquillages, longs foulards en soie à nouer sur le côté… les attributs de l’esprit peace and love n’ont pas bougé d’une plume. A chacune de placer le curseur selon son degré d’investissement. Toutefois, on évitera l’accumulation appliquée de la tendance, on est bien plus nuancée. On peut même casser le rythme en les zappant au profit de touches urbaines actuelles : collier chaîne XL, santiags silver, manchette bronze, minaudière Plexi, lunettes pilote, montre d’homme…

LIRE LA SUITE
Isabelle Thomas * Styliste personnelle
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.