• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Japan expo : bienvenue chez les (très très) geeks !

Bienvenue à la Japan Expo Chloé, 20 ans, étudiante en anglais... alias Suicune Clémentine, 20 ans... alias Eva Candice, 30 ans alias Bunny Kawaii. 7

Du 5 au 8 juillet au Parc des expositions de Villepinte avait lieu la 13ème Japan expo, le plus gros événement de l’année pour les fans de la culture japonaise. Des sweet lolita aux geeks gamers et cosplayers, nos rencontres au royaume délirant du manga!

LIRE LA SUITE
1 /7

Bienvenue à la Japan Expo

Bienvenue à la Japan Expo

Si on vous dit Fairy Kei, Shonen Manga, Wakfu, Alucard, GLaDOS... vous êtes perdues ?
Quand on était petites, le choix n’était pas trop vaste et on les voyait tous à la télé,  les personnages de manga: Dragon Ball, Akira, Nicky Larson, Ranma ½ ont bercé notre enfance. Mais aujourd’hui, la pop culture nippone n’est plus qu'un truc de gamins: comme le monde du jeux video, l’univers du dessin animé d’animation, du cosplay et de la bande-dessinée est mixte et bourré de trentenaires adulescents.

Il faut dire que l’éventail des genres dans la culture japonaise est tellement large que tout le monde y trouvera son compte: fans de zombies, de super-héros, d’amourettes kawaii, de gothique romantique, d’héroïc-fantasy, de Pooples, de Marios Bros... Avec 200 000 visiteurs à la Japan Expo de l'année dernière, des produits dérivés sous toutes les formes, des films et des séries qui cartonnent, la France est devenue le deux marché mondial du manga. En bref, la culture et manga n’est plus une niche de spécialistes à lunettes, elle au contraire devenue mainstream, ou presque.
Nous sommes donc allés à la rencontre de ces gens normaux, qui le temps de la Japan Expo 2012 ont exhibé le personnage de manga qui est en eux... geek and chic !


 

2 /7

Chloé, 20 ans, étudiante en anglais... alias Suicune

Chloé, 20 ans, étudiante en anglais... alias Suicune

C'est quoi ton look ?
Aujourd’hui, je suis en GLaDOS, du jeu video Portal : c’est une forme de vie génétique, une intelligence artificielle malfaisante.
J'ai acheté la base de la tenue sur eBay et j’ai fabriqué moi-même tous les accessoires. Elle ne m’a pas coûté très cher, peut-être une centaine d’euro. Ma plus grosse dépense, ça a été le portal gun: 500 euros. Mais lui je l’ai laissé chez moi : trop fragile !

D'où vient ta passion ?
Je suis cosplayeuse depuis mes 14 ans.

Et au quotidien ?
J’ai une armoire remplie avec tous types de personnages... Pour fabriquer un costume complet, c’est entre deux semaines et un mois de travail, donc je le fais pendant les vacances. Sinon, je porte des costumes presque tout le temps. Pour aller à la fac, je suis juste un peu plus sobre, en sweet lolita.

C'est quoi le regard des autres ?
Bien sûr, tout le monde sait que je suis cosplayeuse, ça se voit ! Et si ça ne plaît pas à certains, c’est leur problème. Moi, je trouve ça joli et original. Au moins, on se démarque, on n’est pas comme tout le monde.

Ton conseil pour découvrir la culture nippone ?
Le manga et la série animée Soul Eater, d’ Atsushi Okubo, sur un groupe d’apprentis. Ou Meisters, des faucheurs d’âme humaines corrompues, dans une école fondée par le Dieu de la Mort...

3 /7

Clémentine, 20 ans... alias Eva

Clémentine, 20 ans... alias Eva

C'est quoi ton look ?
Je suis en Evangelyne, l’archère de la série animée Wafuku. J'ai ce costume dans plein de versions différentes. Je fais tout moi-même, c’est l’essence même du Cosplay ! Là, il y a pour une quarantaine d'euros de matière première et environ deux semaines de travail.

Et au quotidien ?
Je m’habille tout à fait normalement ! Il n’y a que pour les conventions que je sors mes cosplay. J’en ai une dizaine, d’autres personnages aussi (du Seigneur des Anneaux, des Légendaires...). Mais Eva, c’est ma préférée. Mes copains dans le milieu cosplay m’appellent tous Eva. J’adore sa personnalité, moi je suis un peu fofolle, Eva est plus réservée.

D'où vient ta passion ?
J’aimais déjà bien certains manga quand ma meilleure amie m’a fait découvrir le cosplay en 2009. Aujourd’hui on fait nos costumes en binôme.

C'est quoi le regard des autres ?
À part ma meilleure amie, mes copains et ma famille ne sont pas du tout dans ce délire-là. Ils ne comprennent pas trop. À Clermont-Ferrand où j’habite, ce n’est pas très fréquent, le cosplay. Alors je vais à Paris pour les conventions.

Son conseil pour découvrir la culture nippone :
Le grand classique c'est Naruto, un shonen manga nekketsu, c’est-à-dire un manga d’aventure plutôt pour adolescents (comme Dragon Ball par exemple). C’est avec ça que j’ai commencé.

4 /7

Candice, 30 ans alias Bunny Kawaii.

Candice, 30 ans alias Bunny Kawaii.

C'est quoi ton look ?
Ma tenue c’est le courant “Fairy Kei” : c’est une mode très kawaii, féérique, avec des couleurs pastels. Les références c’est très Bisounours, Mon Petit Poney, etc... Mes vêtements c’est moi qui les ai tous faits. Rien que les ongles, c’est une journée de travail.

Et au quotidien ?
Quand je travaille chez moi sur mes créations, je suis en jogging. Mais quand je sors, oui, une fois sur deux c’est comme ça.

C'est quoi le regard des autres ?
Je suis agoraphobe et plutôt timide pour m’exprimer. Mais je viens d’une famille d’artistes où j’ai appris que regard des autres, il ne faut pas s’en occuper. Je m’habille comme je veux et en général dans la rue, les gens sont sympas et plutôt admiratifs.

D'où vient ta passion ?
Je suis passionnée par la culture japonaise. Je ne suis ni geek, ni cosplayeuse. C’est le pays que j’aime. J’essaie d’y aller une fois par an. C’est ma soeur qui m’a fait découvrir le courant “sweet lolita”, il y a trois ou quatre ans. Une photo sur internet et de fil en aiguille...

Son conseil pour découvrir la culture nippone ?
Le manga Highschool of the dead, où des étudiants doivent résister à un monde plein de zombies. Ou dans un genre tout kawaii: Chi: une vie de chat.
Mais le mieux, c’est de taper “kawaii japon” sur google image et de se promener sur les blogs !
Retrouvez toutes les créations de Candice sur http://www.bunnykawaii.com/

5 /7

Julie, 18 ans, étudiante en droit, et Johan, 23 ans, dans la vente.

Julie, 18 ans, étudiante en droit, et Johan, 23 ans, dans la vente.

C'est quoi ton look ?
Johan est habillé en Homme-Mystère: celui qui pose des énigmes dans le jeu vidéo Batman : Arkham City. Pour être assortis, on a inventé le personnage de la Femme-Mystère. On travaille sur ces costumes-là depuis le mois de mars. Au départ on a acheté une robe et un costume beige, on a fabriqué les accessoires et on a tout retravaillé en détail, au pochoir, même au crayon de couleur ! Son costume à lui a du coûter dans les 200€, le mien dans les 150, mais on ne compte pas les erreurs, les matières premières achetées pour rien... C’est du travail, on expérimente.

Et au quotidien ?
On fabrique un peu tout le temps, on en parle, on y réfléchit beaucoup. Ca prend une place importante dans nos vies, notamment sur le plan financier vu que l'on n’a pas trop de revenus en ce moment. Donc on essaye de se débrouille malin...

D'où vient ta passion ?
On était tous les deux fans de la culture japonaise avant de se rencontrer. Les manga, les jeux, les animes bien sûr, mais pas seulement: j’adore aussi la musique traditionnelle par exemple. Mais aucun de nous deux n’était cosplayer, pas du tout notre truc. Jusqu’à il y a un an, quand on s’est rencontrés...

C'est quoi le regard des autres ?
Au départ ma mère n’aimait pas du tout qu’on fasse ça. Elle est plutôt classique, traditionnelle, ça la gênait. Mais finalement, elle voit que c’est vraiment du travail, qu’on crée et que le résultat est beau. Maintenant, on organise des soirées costumées. Toutes les occasions sont bonnes pour montrer notre travail.

Leur conseil pour découvrir la culture nippone ?
Les classiques : Naruto, One piece, c’est une bonne approche. Après, il faut fouiller: l’important, c’est de se mettre dans un univers.

6 /7

Clara, 18 ans et Nicolas, 21 ans, alias Alucard. Etudiants.

Clara, 18 ans et Nicolas, 21 ans, alias Alucard. Etudiants.

C'est quoi ton look ?
Aujourd’hui on est en personnages de Mozart l’Opéra rock : Salieri, le rival de Mozart, et Aloysia, son premier amour. Nos cosplay sont entièrement faits-main : 100 heures de travail pour la robe, 60 heures pour le costume de Nicolas. Ca nous coûte cher (environ 250 € pour cette robe) parce qu’on prend des tissus de très bonne qualité, on ne laisse rien au hasard.

Et au quotidien ?
On porte nos cosplays pour des shootings photos et pour les conventions. Le reste du temps, on a habillés normalement. Quoiqu’il y a bien quelques éléments ou accessoires de costumes qu’on peut mettre dans la vie de tous les jours...

D'où vient ta passion ?
Nicolas : il y a six ans, pour le bal de promotion de mon lycée, je m’étais habillé en Alucard (“Dracula” à l’envers), c’est le héros du manga Hellsing. Ca a plu, ça m’a plu et j’ai continué... Aujourd’hui la plupart des gens dans le milieu me connaisse sous ce nom là.
Clara : Je suis allée sans trop connaître à une convention il y deux ans et demi. J’ai adoré l’ambiance, je me suis mise tout de seule à essayer de coudre et puis je me suis améliorée !

C'est quoi le regard des autres ?
Avec nos proches et nos familles, ça va, pas de soucis. Mais les gens quand ils apprennent qu’on est cosplayers ont souvent des apriori énormes. Ca a une image de truc ringard...

Leur conseil pour découvrir la culture nippone:
C’est tellement vaste, il y en a pour tous les goûts : du trash, de l’amour, du gore... Le meilleur moyen de trouver, c’est d’aller dans un magasin de manga et de discuter avec le libraire. Ou de venir en convention et de discuter avec les gens.

7 /7

Marion, 19 ans, étudiante alias Milena, Isabelle, 26 ans, vendeuse alias Izumii, David, 34 ans, informaticien alias Alucard

Marion, 19 ans, étudiante alias Milena, 
Isabelle, 26 ans, vendeuse alias Izumii, 
David, 34 ans, informaticien alias Alucard

C'est quoi ton look ?
Là ce sont trois univers super différents qui posent ensemble : David est en Alucard du manga Hellsing, Marion en Loki un super-méchant des comics Marvel (on le voit dans Thor ou The Avengers) et moi en troll-mage du jeu World of Warcraft.
Pour choisir un personnage, c’est un mélange de coup de coeur pour sa personalité... et de faisabilité! Si on ne ressemble pas un tout petit peu à notre héros au départ, ça va être difficile de faire un bon cosplay...
Chaque costume représente six jours de travail et une centaine d’euro. Mais entre la première sortie où on teste notre cosplay et sa version définitive, il y a des mois à retravailler et peaufiner. 

Et au quotidien ?
On est très ouverts d’esprit et très branchés culture. On est fans d’univers super variés, des mangas, des comics, des jeux,  des séries, des films. La fameuse culture geek, c’est très vaste, aucun problème pour aimer à la fois Marvel et Harry Potter !

D'où vient ta passion ?
On est la génération club Dorothée, on a grandi avec la culture du dessin animé et des séries japonaises, de Powers Rangers au Collège Fou fou fou ! On a tous commencé le cosplay il y a deux ans.

C'est quoi le regard des autres ?
On est tout un groupe d’amis, on s’est rencontré en conventions et maintenant on vient en bande. On est une dizaine, de 15 à 34 ans. C’est ça qui génial avec le cosplay : ça crée des liens, ça ouvre des portes, tu deviens amis avec quelqu’un de 15 ans de plus, que tu n’aurais jamais rencontré autrement.

Leur conseil pour découvrir la culture nippone ?
Venir en convention! C’est une ambiance telle qu’ il faut au moins essayer une fois !

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.