• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Portrait : Xiao Wen Ju, la Blanche Neige venue de Chine

Xiao Wen Ju, la fille qui (re)vient de loin Xiao Wen Ju, le faire-valoir chinois ? Xiao Wen Ju, la poupée à qui tout sourit

Xiao Wen Ju, c'est un visage de poupée, un teint de porcelaine, un corps de garçonnet et de longs cheveux noir de jais. En pleine ascension, le mannequin chinois de 21 ans a l'audace de la jeunesse et le charisme des plus grands tops. Portrait de l'un des modèles phares du moment.

LIRE LA SUITE
1 /3

Xiao Wen Ju, la fille qui (re)vient de loin

Xiao Wen Ju, la fille qui (re)vient de loin

En l'espace de 2 ans, Xiao Wen Ju est passée d'une vie tranquille d'adolescente chinoise aux podiums des plus grandes maisons de luxe. Grâce à son visage poupon, sa chevelure ébène et sa silhouette gracile, la jeune fille réussit à capter l'attention de directeurs de casting alors qu'elle marche dans la rue à Xian, au Nord-Est de la Chine, la région où elle est née le 19 mai 1992. Nous sommes alors en 2010 et Xiao a 18 ans, ce qui est plutôt rare pour débuter dans le mannequinat. Elle fera ses armes en participant à des concours où elle sera rapidement repérée par l'agence IMG Models, qui pariera sur elle et son 1 mètre 77 de délicatesse. Pékin, Hong Kong puis New York... elle enchaînera les castings, sans savoir ce qui l'attend.

C'est le Harper's Bazaar chinois qui lui offrira sa première couverture dans son numéro spécial 100% mannequins chinois. Préférence nationale oblige... Elle fera ensuite sa première vraie entrée dans le monde des catwalks à la Fashion Week de New York pour la collection automne-hiver 2011-2012 d'Honor. La saison suivante, elle est de tous les défilés pour la Fashion Week printemps-été 2012 et arpentera les catwalks des plus grandes marques, telles que 3.1 Phillip Lim et DKNY à New York, Prada à Milan ou encore Hermès et Louis Vuitton à Paris. Une ascension qui ne s'arrête pas là...

2 /3

Xiao Wen Ju, le faire-valoir chinois ?

Xiao Wen Ju, le faire-valoir chinois ?

Hiver 2012. Xiao Wen Ju est partout : catwalks, campagnes d'affichage, couvertures de magazines... En plus d'être de tous les défilés, elle pose pour les campagnes d'Adidas, de Kenzo, de Dior beauté et devient également le premier mannequin asiatique à signer un contrat d'égérie pour Marc Jacobs. Une belle revanche pour le top, à qui l'on ne promettait pas une grande carrière à cause de son âge. Mais toutes ces collaborations ne sont pas anodines : Xiao Wen Ju est le parfait exemple des mannequins choisis par les grandes marques pour séduire leur nouvelle clientèle venue d'Asie.

Suite à ces succès, elle fera la couverture des éditions chinoises des magazines Vogue et Numéro, Graal de toute carrière pour un jeune mannequin chinois. Nouvelle coqueluche du monde de la mode, elle sera classée 22ème dans la liste des 50 tops les plus en vogue par Models.com. Une star est née.

3 /3

Xiao Wen Ju, la poupée à qui tout sourit

Xiao Wen Ju, la poupée à qui tout sourit

Appréciée et connue pour son sourire, c'est aussi par ses grimaces que Xiao Wen Ju a gagné sa place dans au sein de la sphère mode et dans celui des photographes de streetstyle de Fashion Week, qui la mitraillent à chaque sortie de défilé. La langue tirée est devenue sa marque de fabrique, à l'instar de sa collègue Cara Delevingne (ou plus récemment Miley Cyrus). Cette attitude enfantine et son teint pâle lui doivent même le surnom de "Babyghost" (bébé fantôme), qui est aussi le nom de la marque chinoise d'une amie pour laquelle elle pose régulièrement.

Adepte des selfies et des photos mises en scène sur son compte Instagram, la jeune femme montre qu'elle ne se prend pas au sérieux malgré son succès. Et si plus jeune, elle se rêvait danseuse étoile, aujourd'hui, elle pense surtout à s'offrir son premier appartement à New York. Plus tard, elle souhaite ouvrir sa propre pâtisserie à Paris. Un vœu qui pourrait bien s'exaucer pour Xiao Wen Ju, a qui tout semble sourire.

Marie-Caroline Bougère
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.