• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Sam Rollinson : tout sur le nouveau top à suivre

Sam Rollinson, la grâce dans la peau Sam Rollinson, fiancée des podiums Sam Rollinson, l

Le regard bleu délavé, un carré court ébouriffé et des jambes interminables : le monde de la mode n'a d'yeux que pour Sam Rollinson. D'un centre commercial du Yorkshire aux podiums des grands créateurs, retour sur le parcours de celle à qui tout réussi.

LIRE LA SUITE
1 /3

Sam Rollinson, la grâce dans la peau

Sam Rollinson, la grâce dans la peau

Les cheveux multicolores et une dégaine grunge, Sam Rollinson n'imaginait pas une seconde devenir la nouvelle star des catwalks. C'est pourtant sa longue chevelure arc-en-ciel d'adolescente rebelle qui a attiré les casteurs de l'agence Select Model Management alors qu'elle était en pleine session shopping dans un centre commercial près de sa ville natale, Doncaster, dans le nord de l'Angleterre. Nous sommes en 2008, elle a alors 13 ans et une photogénie saisissante.

Avant d'être repérée, la jeune Sam Rollinson, un brin garçon manqué,  joue au basketball mais se rêve ballerine et pratique également la danse classique depuis son plus jeune âge. Des goûts et des attitudes contrastés qui se révèleront utiles lors de ses futurs photoshoots où les différents photographes se féliciteront de son mélange de force, de féminité, de nonchalance britannique et d'aisance naturelle à tout réaliser facilement.

2 /3

Sam Rollinson, fiancée des podiums

Sam Rollinson, fiancée des podiums

C'est en 2010 que Sam Rollinson fera ses véritables premiers pas dans le monde de la mode. Après avoir posé pour la campagne printemps-été 2010 de la marque Max & Co, la jeune fille, qui n'a alors que 15 ans, est repassée aux cheveux bruns naturels. Une sage décision car elle est choisie pour poser dans la campagne automne-hiver 2010 de Burberry aux côtés de Rosie Huntington-Whiteley et de Saskia de Brauw. Sa peau d'albâtre, ses pommettes saillantes et son regard bleu glacier ne passeront pas inaperçus et elle réalisera sa première couverture pour la revue italienne D-Magazine en août 2011. La voilà lancée.

C'est lors la Fashion Week de Paris printemps-été 2013 qu'elle arpentera pour la première fois en exclusivité le catwalk d'une grande marque de luxe, Balenciaga, qui est alors la dernière collection de Nicolas Ghesquière, qui quitte la griffe pour rejoindre Louis Vuitton. Elle posera même pour la campagne de la marque française. La saison suivante, la belle ose le carré court. Jackpot : les bookeurs se l'arrachent et elle est de la plupart des grands défilés, de Marc Jacobs à Prada, en passant par Céline et Saint Laurent. Eté 2013, elle pose pour i-D magazine en tant que modèle du moment. Pour l'automne-hiver 2014, Sam Rollinson arpentera pas moins de 64 podiums et est choisie comme égérie Isabel Marant pour H&M. Une star est née.

3 /3

Sam Rollinson, l'irrésistible naturel

Sam Rollinson, l

A tout juste 18 ans, Sam Rollinson a beau être une star des podiums et l'une des muses d'Hedi Slimane, elle reste simple et le prouve sur les réseaux sociaux. "Hey, je suis mannequin. J'adore rire aux éclats et boire une tasse de thé" écrit-elle dans la description de son profil Instagram. Une vérité qui saute aux yeux et qui nous donne envie de faire partie de sa bande d'amis lorsque l'on parcourt les photos de la jeune femme tout sourire, drôle et ne se privant de rien, surtout pas de pâtisseries ou de bonnes cuisses de canard.

En bonne anglaise, elle avoue dans des interviews vouer une adoration à Topshop et à Urban Outfitters chez qui elle trouve son bonheur pour agrémenter son look androgyne composé de slims, de jolis souliers plats et de pulls vintage et régressifs. Une fille comme nous, en somme, toujours bien entourée de ses amies, les mannequins britanniques Charlotte Wiggins, Malaïka Firth ainsi que Cara Delevingne et Jourdan Dunn avec qui elle dévore des pizzas. Si, elle n'était pas tombée si tôt dans le mannequinat, Sam Rollinson confie qu'elle aurait aimé étudier la philosophie et les sciences politiques. On profite donc vite de sa grâce sur papier glacé avant qu'elle ne change d'avis...

Marie-Caroline Bougère
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.