• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Mode : tout ce qu'il faut savoir sur Joan Smalls

Facette n°1 : la conquérante Facette n°2 : le nouveau visage du luxe Facette n°3 : la nouvelle icône ?

A 24 ans, Joan Smalls est partout : égérie H&M ou Estée Lauder, mannequin félin sur catwalks ou socialite aguerrie sur Twitter, Glamour.fr fait le point sur celle que les créateurs s'arrachent.

LIRE LA SUITE
1 /3

Facette n°1 : la conquérante

Facette n°1 : la conquérante

Joan Smalls, c'est un peu le rêve américain made in Porto Rico. Repérée à l'âge de 17 ans par l'agence IMG New York, Joan Smalls débute assez tard une carrière qui l'entraine très vite sur les podiums des plus grands couturiers. Son allure racée et ultra photogénique font rapidement d'elle la nouvelle fille à booker et les plus grands photographes (de Karl Lagerfeld à Steven Meisel) commencent à se pencher sur le parcours atypique de cette liane venue des îles.

Très vite, elle se fait un nom en posant pour Vogue Paris, où Carine Roitfeld l'a repérée. Dès lors, les apparitions s'enchainent : Vogue Italie, Vogue Russie, W... Des débuts rapides qui la propulsent rapidement sur la scène internationale.

2 /3

Facette n°2 : le nouveau visage du luxe

Facette n°2 : le nouveau visage du luxe

Amie avec Chanel Iman, Alexander Wang, Karlie Kloss ou encore Jourdan Dunn, Joan Smalls s'entoure des tops et des créateurs les plus en vue pour former une nouvelle génération mode, plus cool, plus légère et plus accessible. Avec son caractère déterminé, Joan impose son style et insuffle un vent de renouveau sur les podiums.

Dior, Chanel, Diesel, H&M... En quelques années, Joan Smalls passe de simple phénomène à véritable bombe médiatique en s'affichant partout. Bankable.

3 /3

Facette n°3 : la nouvelle icône ?

Facette n°3 : la nouvelle icône ?

En 2011, Joan Smalls signe son premier contrat avec une marque de cosmétiques : Estée Lauder. Elle rejoint Constance Jablonski et Liu Wen, toutes deux également égéries de la marque. Un contrat qui solidifie son image et confirme son statut de nouvelle superstar en devenant le premier top sud-américain à représenter Estée Lauder.

En 2012, Joan Smalls est classée premier mannequin au monde par le site models.com, devançant Karlie Kloss et Arizona Muse. Une place qu'elle conserve toujours en 2013. Un sans faute pour le top le plus prometteur du moment...

 

Découvrez l'interview de Joans Smalls par models.com

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.