• Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Mode : Simon Porte Jacquemus, le nouveau talent frenchy

Simon Porte Jacquemus : un parcours chaotique Jacquemus, Le créateur d Jacquemus, le designer éphémère ?

Jacquemus est la nouvelle marque française que tout le monde s'arrache. Mais derrière ces créations à l'esprit très 80's et ce patronyme 100% frenchie se cache Simon Porte Jacquemus, designer d'à peine 23 ans venu dépoussiérer la mode. Des collections ? Non, des histoires... Et Glamour vous raconte la sienne !

LIRE LA SUITE
1 /3

Simon Porte Jacquemus : un parcours chaotique

Simon Porte Jacquemus : un parcours chaotique

C'est la barbe bien taillée et la casquette à l'envers que Simon Porte Jacquemus a présenté sa dernière collection printemps-été 2014 "La Grande Motte", fin septembre 2013. Un défilé jovial et positif dans un décor régressif, meublé d'auto-tamponneuses et de flippers. Une présentation ne ressemblant à aucune autre, tout comme son créateur. Né le 16 janvier 1990 à Salon de Provence, dans le sud de la France, Simon Porte Jacquemus est la nouvelle coqueluche du monde de la mode.

Issu d'une famille modeste, avec une mère décoratrice et un père musicien, rien ne le prédestinait à entrer dans cet univers. Pourtant, dès 8 ans, le petit Simon se voyait déjà créateur, émerveillé par les tenues originales de sa mère. Ses rêves en tête, il quitte le cocon familial à tout juste 18 ans pour rejoindre la capitale et étudier dans l'école de mode ESMOD. Une idée qu'il abandonnera au bout de 3 mois pour ensuite décrocher un stage d'assistant de directeur artistique chez Citizen K... qu'il quittera également au bout de six mois, ne supportant pas la hiérarchie.

En 2009, il perd sa mère, celle qui deviendra la muse de ses prochaines collections et dont il gardera le nom de jeune fille pour sa marque, "Jacquemus". Un évènement qui le poussera à enfin se lancer dans la création. Il a alors à peine 20 ans. Pour attirer l'attention des acheteurs et de la presse, le jeune homme prépare des happening :  il fait entrer ses amies portant ses créations dans les boutiques durant la Vogue Fashion Night Out à Paris où l'opération sera un succès. Il fera aussi le pied de grue devant le show Dior, en 2011, où il fera "manifester" ses modèles dans sa collection "Ouvrière". En 2012, il fait défiler pour la première fois sa collection lors de la Fashion Week de Paris.
"Jacquemus" est née.

2 /3

Jacquemus, Le créateur d'histoires

Jacquemus, Le créateur d

Jacquemus n'est donc pas comme les autres créateurs. La plupart des tissus utilisés pour ses créations proviennent de chez un fournisseur de vêtements de travail et tout est exclusivement made in France (voire in Paris). D'ailleurs, bon nombre de ses pièces sont parées de petits drapeaux tricolores. Si certains y voient une référence au nationalisme, le créateur confie qu'il s'agit plutôt d'une référence au milieu du sport des années 80. Une sorte de minimalisme bien à lui, pour celui qui veut créer des vêtements "comme il les aime". Son credo ? "Je ne fais pas de vêtements, je veux créer un univers et raconter une histoire".

Chacune de ses collections est donc un nouvel épisode dans la vie de la femme Jacquemus. Il imagine d'ailleurs cette dernière comme une fille des 90's qui pourrait sortir de La Boum, garçon manqué mais en même temps féminine, française mais pas forcément parisienne. Il rend aussi hommage aux tenues de sa mère, à Isabelle Adjani, à qui il voue une admiration sans limite, Jane Birkin, ou encore des bloggeuses telles que Jeanne Damas, une amie qui défile parfois pour lui. Il avoue ne pas s'inspirer des tendances pour ses collections, mais aimer les créations de Miuccia Prada et Calvin Klein pour leurs idées fortes et à contre-courant.

3 /3

Jacquemus, le designer éphémère ?

Jacquemus, le designer éphémère ?

Simon Porte Jacquemus a beau être la nouvelle lubie des rédactrices de mode, il garde les pieds sur terre. En plus de livrer une collection chaque saison, le jeune homme travaille encore en tant que vendeur dans une boutique Comme des Garçons. Un emploi qui lui tient à cœur pour que sa marque continue de s'autofinancer, mais aussi car il ne veut pas qu'un grand groupe la rachète. Il faut dire qu'avec des vêtements vendus entre 200 et 600 euros, Jacquemus affiche des prix bien en dessous du marché pour un créateur défilant lors de la Fashion Week.

Désormais, ses collections sont vendues dans des boutiques pointues tels qu'Opening Ceremony à New York, colette ou Broken Arm à Paris, Gago à Aix en Provence et Dover Street Market à Londres. A tout juste 23 ans et quelques 10 collections à son actif, Simon Porte Jacquemus aspire à une mode positive, en témoigne sa dernière ligne aux sweats-shirts imprimés "j'aime la vie" qu'on a adoré lors de la précédente Fashion Week.  Talentueux et ambitieux, il ne sait pas s'il continuera longtemps à faire de la mode, ou alors "pour une maison comme Courrèges ou Lacoste". Son projet ? Travailler en collaboration avec des gens issus de la musique ou du graphisme... et mettre en contact les gens à travers un projet artistique. A lui d'écrire la suite de cette passionnante histoire.

Marie-Caroline Bougère
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.