• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Dans les coulisses de l’usine Barbour

Première étape : un crochet par l’Ecosse Tartan story ! C’est du tout kilt Le patron était une femme 9

La célèbre veste de chasse anglaise fête ses 120 ans. Pour l’occasion, nous avons pu découvrir les secrets de sa fabrication en pénétrant au cœur d’une usine Barbour. Reportage express sur les traces du hit tradi toujours aussi trendy.

LIRE LA SUITE
1 /9

Première étape : un crochet par l’Ecosse

Première étape : un crochet par l’Ecosse

Ah Edimbourg ! Ses kilts, ses cornemuses… Notre périple sur les traces de la veste Barbour commence par l’Ecosse. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est le berceau la famille Barbour qui crée des vêtements tout terrain depuis 5 générations. Et c’est là aussi que nous allons rencontrer le fournisseur officiel de sa célèbre doublure en tartan.

2 /9

Tartan story !

Tartan story !

On ne plaisante pas avec le tartan en Ecosse ! Véritable symbole national, chaque motif correspond et appartient à un clan. Pour mieux comprendre les secrets de ces célèbres carreaux, nous nous rendons chez Kinloch Anderson, fournisseur officiel des kilts de la famille royale. C’est cette maison reconnue qui a dessiné et enregistré officiellement le modèle Barbour dans le « Scottish register of Tartan » en 1998. Un registre qui comprend pas moins de 5000 motifs !

3 /9

C’est du tout kilt

C’est du tout kilt

Au passage, Mme Anderson nous donne une petite leçon de kilt. Pour créer cette jupe traditionnelle réservée aux hommes et tous les plis qu’elle comporte, il faut utiliser plusieurs mètres de tissu. Et 8 heures de travail à la main sont nécessaires, du repassage des plis à l’assemblage.

4 /9

Le patron était une femme

Le patron était une femme

Derrière Barbour, il y a surtout une femme de poigne, Dame Margaret Barbour, 71 ans. Epouse de l’héritier, décédé prématurément à 29 ans, c’est elle qui a fait de la marque le fleuron textile qu’elle est aujourd’hui. On profite d’un dîner écossais traditionnel (avec cornemuses et panse de brebis au menu) pour prendre la pose avec elle.

5 /9

Jour 2 : au cœur de l’usine Barbour

Jour 2 : au cœur de l’usine Barbour

Après quelques heures de train, nous quittons l’Ecosse pour l’Angleterre, direction Newcastle où se trouve l’usine historique Barbour. Dans un bruit de machines à coudre assourdissant, c’est ici que sont fabriquées les modèles classiques. 1h30 : c’est le temps qu’il faut pour assembler une veste.

6 /9

Une précision à toute épreuve

Une précision à toute épreuve

Chaque ouvrière effectuant la même tâche, les cadences sont dignes d’un 100 m. 3000 vestes sortent des ateliers chaque semaine. Heureusement, quand la sonnerie retentit, c’est l’heure du “Tea Break“, la traditionnelle pause pour siroter une tasse de thé chaud.

7 /9

La signature Barbour

La signature Barbour

Que cela concerne les bonnes manières ou le soin apporté aux détails, on ne plaisante pas avec l’étiquette. Pour chaque pièce assemblée, les instructions sont d’une précision chirurgicale.

8 /9

Le paradis des vestes

Le paradis des vestes

Déchirées, éliminées ou usées jusqu’à la corde, chaque année le service après-vente de l’atelier réceptionne 25 000 vestes de propriétaires nostalgiques qui souhaitent redonner une seconde vie à leur veste. Les plus anciennes reçues datent des années 60 ! Première mission : recoudre et rapiécer les zones trop abîmées.

9 /9

Wax me if you can !

Wax me if you can !

Deuxième étape de cette cure de jouvence, les vestes recousues sont badigeonnées à la wax. Une cire chaude et liquide qui redonne la teinte foncée et l’étanchéité légendaire des Barbour. 15 minutes plus tard, les vestes sont prêtes pour reprendre du service. Un peu comme James Bond, une Barbour ne meurt jamais !

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.