• Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Tory Burch, le chic bon genre à l’américaine

tory burch

La mode US a trouvé son icône BCBG trendy. Son nom ? Tory Burch. Look chic, voix calme, la créatrice qui habille la bourgeoise cultivée outre-Atlantique débarque à Paris. Va-t-elle remporter son pari ? Rencontre.

Pour comprendre Tory Burch, il faut avoir vu au moins un épisode de Gossip Girl. Tory incarne cette mode classe version US telle qu’elle est représentée dans la série par Blake Lively et Leighton Meester. La créatrice a d’ailleurs fait une apparition dans un épisode. "Ce fut très drôle. Je n’avais jamais joué dans une série de ma vie. Heureusement, Blake était là pour me mettre à l’aise", se remémore-t-elle, installée dans un beau canapé de sa nouvelle boutique, située au 412 de la rue Saint-Honoré, à Paris. Et on n’a aucun mal à l’imaginer évoluer dans ce milieu. Blondeur WASP, look Upper East Side, mains parfaitement manucurées, Tory Burch n’a pas besoin de se présenter pour que l’on sache qui elle est et d’où elle vient.

Tory Burch pré-collection 2016.

La mode dans les gènes

Fille de la haute bourgeoise de Philadelphie, elle sait depuis son plus jeune âge qu’elle veut travailler dans la mode. Elle évoque volontiers ses parents, "sa principale source d’inspiration", et plus particulièrement son père "l’une des personnes les plus élégantes qu’elle ait jamais rencontrées". Tory démarre en stage chez Harper’s Bazaar, où elle assiste des photographes du calibre de Patrick Demarchelier – "j’y ai tout appris" nous confie-t-elle – pour ensuite atterrir à la communication de Ralph Lauren, Vera Wang, puis Loewe. Alors qu’elle est enceinte de son troisième fils, elle a le déclic. Avec trois enfants, elle ne peut plus envisager son travail de la même façon. En 2004, elle prend son courage à deux mains et lance avec son ex-mari sa marque éponyme. Son aventure débute dans un petit magasin à Nolita, sur Elizabeth Street. Tout est « sold out » dès le premier soir. Ensuite, Tory Burch lance sa boutique online. Avant tout le monde, elle saisit que le Web peut modifier les comportements et les modes de consommation. En s’affichant sur Internet, sa cote de popularité sera décuplée. "Mon site d’e-commerce m’a servi pour accroître ma notoriété. J’ai aussi un blog où je poste mes inspirations, mes dernières vacances, mes séances photo. Et ça marche !" En 2010, elle organise son premier défilé pendant la Fashion Week de New York. Encore une fois, le destin lui sourit et le succès est au rendez-vous. Désormais, les stars et les socialites se bousculent pour être assises au premier rang de son show.

Tory Burch collection automne-hiver 2015.

Un rêve de réussite à l’américaine

Aujourd’hui, Tory Burch peut se targuer d’être designer et P-DG de sa boîte, d’employer 3000 personnes et de compter Oprah Winfrey, Michelle Obama et Kate Middleton parmi ses fans. Serial mother et entrepreneuse reconnue, elle fait partie des femmes les plus influentes de la planète selon Forbes. Et comme toute Américaine de la bonne société, elle a également créé une fondation qui porte son nom. Depuis 2009, la Tory Burch Foundation aide les femmes entrepreneuses en leur permettant d’accéder à des prêts et des formations. Une belle réussite pour cette femme à l’allure douce qui cache une âme de battante. Et si monter sa propre entreprise c’est vivre sur des montagnes russes, elle rappelle que les rôles de manager et de mère font bon ménage et qu’"il faut garder la tête froide, rester calme et dédramatiser pour prendre du recul, c’est ce que j’ai appris tout au long de mon chemin." Finalement, c’est ce qui se dégage de ses collections. Pas d’accent de folie ni de rupture de style, mais un chic classique piqué d’une touche bohème qui se renouvelle chaque saison. Jupe crayon, pantalon foulard, robe-chemise à motifs, ballerines en colorama, caftans ensoleillés : un style preppy chic twisté par de la couleur, qui donne à ce vestiaire un air de vacances. Dernière-née : une ligne de sacs qui a fait son apparition il y a trois saisons. Si le calme est la vertu des puissants, cette expression a trouvé en Tory Burch sa meilleure ambassadrice.

Sac Tory Burch automne-hiver 2015.

LIRE LA SUITE
Ilaria Casati
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.