• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Coup de cœur de Fashion Week : mais jusqu'où ira Simone Rocha ?

Rocha Simone

Son défilé vient de se terminer, et c'est déjà notre coup de cœur...

Avec ses longs cheveux noirs et sa démarche mal assurée, Simone Rocha s’extirpe timidement des coulisses pour saluer ses invités. Dans la salle, tous scrutent du regard celle qui, en seulement 9 saisons, s’est imposée comme l’une des figures majeures de la Fashion Week londonienne. De notre côté, après avoir assisté aujourd’hui à son dernier défilé, on fait le point sur sa collection printemps-été 2015.

Alors que son précédent défilé automne-hiver 2014-2015 avait eu lieu à la Somerset House, là où se produisent de nombreux créateurs, Simone Rocha surprend en donnant rendez-vous à ses invités dans l’église de Saint Andrew Holborn. Un choix d’espace inattendu et hors du commun qui prendra tout son sens lors du défilé…

A l’entrée, la foule se presse. En ce matin du mardi 16 septembre, dernier jour de la Fashion Week de Londres, plusieurs ont fait le choix de ne s’attarder que pour elle. Nous en faisons partie. A l’intérieur, le lieu impose le respect. Loin du classique défilé au fond blanc et aux lumières aseptisées, ici, les invités se répartissent le long de la nef, peu éclairée sauf en son centre, où les mannequins vont faire leur entrée. Un orgue résonne, théâtral. Depuis le fond de l’église, une première silhouette émerge des coulisses. Les cheveux ondulés, encollés pour un rendu mouillé et ramassés sur la nuque, le regard sombre, le top s’avance dans la lumière et nous laisse découvrir une robe noir d’encre, cintrée à la taille et aux détails bouffants qui nous rappellent ses travaux des deux dernières saisons. Le long du col et des chaussures, une mince ligne de fourrure noire ondule au rythme de la démarche nonchalante de son mannequin. Un deuxième look entre en scène, presqu’identique. Des découpes au niveau de la cuisse guident le regard le long des jambes, rendant l’ensemble étonnamment sexy. Une première partie ultra dark, qui, sur fond de musique d’église remixée, ne peut qu’évoquer le deuil et la perte d'un amour.


Mais une deuxième série émerge, radicalement différente. Après des premiers looks noirs et opaques, une nouvelle silhouette s’avance. Intégralement composée d’orangza nude, cette fois, nous pensons immédiatement à la nudité, à la naissance. Un renouveau qui s’exprime jusque dans ses moindres détails : trench ceinturé sous lequel on devine la poitrine ou découpes enserrant la taille, une ôde aux premières chairs, au plus simple appareil.


Pour autant, pas question d’en rester là pour la créatrice, qui soudain, pousse une troisième série sur le catwalk. C’est l’explosion. Après les ambiances sombres, Simone Rocha insuffle un vent printanier à ses pièces, où des fleurs rouge vif recouvrent l’intégralité de ses modèles. Sans doute possible, la créatrice ramène sa collection à  la vie, où ces look floraux font ensuite place à des pièces rose pâle, à la transparence délicate : on imagine de grands bourgeons de fleur à peine ouverts, une jeunesse et une beauté d'abord tapageuses, puis fragiles.


Ce n’est qu’après ces looks lumineux que la designer revient à la noirceur et à la tristesse. Une mise en scène des années sombres et de la vieillesse, pour laquelle Simone Rocha utilise la transparence, à l’inverse de ses premiers looks très opaques, avant de dévoiler un final tout en légèreté, où le blanc sublime de nouvelles coupes à bords festonnés ou aux finitions irisées.


Dans l’assistance, les smartphones immortalisent à leur façon presque tous les looks de la créatrice, qui délivre pour le printemps-été 2015 une collection plus romantique que jamais, où les sentiments et le temps dirigent et influent sur sa conception de la mode. Ténèbres, naissance, jeunesse, vieillesse puis postérité rejoignent donc les premiers amours, la trahison, le mariage et la jalousie. Un cycle universel, réinterprété une nouvelle fois par Simone Rocha avec tout le brio qui la caractérise. Merci Simone.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.