• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Irina Lakicevic, la fille stylée à suivre

Irina Lakicevic

Il aura fallu trois ans à Irina Lakicevic pour s’imposer dans le monde de la mode. Celle qui se cache derrière le blog A Portable Package est la fille du moment. La preuve par trois.

Elle est intello chic

Irina Lakicevic n’est pas une it-girl comme les autres. La jeune femme, née au Kosovo, mène une double vie. Le jour, elle exerce comme dentiste à Bergen, en Norvège. Une fois rentrée chez elle, elle troque blouse blanche et gants en latex pour nourrir son blog de photos léchées. Elle contribue aussi, depuis huit mois, à l’édition serbe de Harper’s Bazaar. Outre son CV atypique, ce sont ses looks d’intello chic qui la distinguent des autres blogueuses en vogue. Entre jeans bords francs et mocassins poilus, Irina Lakicevic pourrait être une égérie Céline autant qu’une muse Louis Vuitton. Des silhouettes minimalistes, des coupes géométriques et un amour pour les jolies matières font de cette modeuse une référence en matière de style.

Elle a une coupe de cheveux démente

L’année 2015 marque un tournant dans la vie capillaire d’Irina Lakicevic. La jeune femme décide d’abandonner sa longue crinière brune pour une coupe longueur épaule et une frange folle. À mi-chemin entre la chevelure rock du top danois Freja Beha Erichsen et la coupe sauvage du mannequin argentin Mica Arganaraz, Irina Lakicevic a su dire adieu à ses longueurs, un poil trop sages. Verdict : elle casse son image un peu lisse et révèle son potentiel wild. On est prête à prendre les paris : dans quelques mois, tout le monde l’imitera.

Elle a la touche rock

Si elle aime les imprimés artistiques de Dries Van Noten et l’élégance à toute épreuve de Joseph Altuzarra, Irina Lakicevic ne cache pas ses affinités avec le style plus punk de Saint Laurent. Veste à franges, jean déchiré, lunettes à verres teintés… La jeune femme, dont le dressing est rempli d’autant de vêtements d’homme que de pièces féminines, distille par subtiles touches ses influences rock. Pas étonnant, donc, qu’Irina ait fait de la jupe en cuir l’un des incontournables de sa garde-robe. En tout cas, on s’accroche à la certitude que pour Irina Lakicevic, la mode est un jeu d’enfant. Auquel on a particulièrement envie de participer…

Irina Lakicevic en 3 silhouettes clés


 

LIRE LA SUITE
Tanissia Issad
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.