• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Anna Cleveland, égérie pop pour Fendi

anna cleveland pour thierry lasry pour fendi

Avec son étrange beauté, ses jambes trop longues (pieds nus elle mesure 1,80m) et son visage à la Modigliani, Anna Cleveland est le nouvel atout de la mode et la nouvelle égérie de la ligne de solaires créée par Thierry Lasry pour Fendi. Rencontre.

S’il y en a qui portent les lunettes de soleil pour se protéger des rayons, d’autres s’en servent pour se donner un genre, se marrer ou en font leur look signature. Que serait Anna Wintour sans ses lunettes de soleil légendaires ou Kate Moss sans ses Wayfarer ? Pour illustrer la relation que chacune d’entre nous entretient avec ses lunettes, Anna Cleveland s’est glissée dans la peau de 6 femmes différentes le temps d’une vidéo complètement déjantée, réalisée par Fendi pour sa capsule de solaires dessinée par Thierry Lasry. Elle nous en dit plus sur son rapport aux lunettes.

Glamour : Combien de paires de lunettes avez-vous ?
Anna Cleveland :
"Je pense en posséder plus d’une vingtaine. Elles ont toute leur personnalité qui s’accorde avec un look particulier. J’ai des lunettes pour des looks de tous les jours, d’autres me donnent une allure de diva. Celles qui ne me quittent jamais ? Grandes, noires : comme celles de Thierry Lasry pour Fendi !"
 
Plus de lunettes ou plus de chaussures ?
A.C. :
"Les chaussures, définitivement ! Mais je compte vite enrichir ma collection de lunettes de soleil avec de nouveaux modèles. C’est tellement tentant comme accessoire !"

Les lunettes la nuit, in ou out ?
A.C. :
"In ! Mais à condition qu’elles aient des verres fumés. On a tout de même le droit de crâner avec des solaires, non ?"

Votre première paire de solaires :
A.C. :
"Elles doivent remonter à quand j’étais enfant. Elles étaient en forme de cœur si mes souvenirs sont bons. Même si parmi mes distractions préférées, figurait celle de piquer les lunettes de ma mère, trop grandes pour mon visage mais tellement réjouissant comme moment !"

LIRE LA SUITE
Ilaria Casati

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.