Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Nicolas Ghesquière chez Balenciaga : l’histoire en images

Mais qui est Nicolas Ghesquière ? 1998 : première campagne arty pour Balenciaga Premières collections Balenciaga : sur la route du succès Charlotte Gainsbourg, la première muse 15

Le 5 novembre 2012 , la nouvelle a secoué le monde de la mode : Nicolas Ghesquière, directeur artistique de Balenciaga depuis 15 ans, quittera très bientôt la maison de couture après en avoir fait l'une des plus pointues et des plus respectées. Retour en image sur le parcours du créateur français, chouchou de la planète mode et digne héritier de Cristobal Balenciaga.

LIRE LA SUITE
1 /15

Mais qui est Nicolas Ghesquière ?

Mais qui est Nicolas Ghesquière ?

Discret, relativement mal connu du grand public, Nicolas Ghesquière s'est pourtant hissé parmi les chouchous du monde de la mode, chacun reconnaissant son indéniable talent de designer mais aussi plus largement de visionnaire de la mode, aussi bien créateur que businessman.

Né dans le Nord de la France en 1971, il est autodidacte en mode, et fait ses armes en tant qu'assistant aux côtés de Jean Paul Gaultier, Thierry Mugler ou chez Trussardi, avant d'entrer par la petite porte chez Balenciaga, maison fondée à Paris en 1937 par l'espagnol avant-gardiste Cristobal Balenciaga et sans grand rayonnement depuis le départ de son fondateur en 1968. Il est alors directeur artistique de la ligne de prêt-à-porter  "Le Dix", avant de rapidement prendre en charge l'ensemble de la création de la maison, qui sera rachetée en 2001 par le groupe de luxe PPR.

2 /15

1998 : première campagne arty pour Balenciaga

1998 : première campagne arty pour Balenciaga

C'est au printemps/été 1998 que Nicolas Ghesquière dévoile sa première collection pour Balenciaga. Sur cette image de la campagne publicitaire de l'époque, le créateur place d'emblée la marque dans un contexte avant-gardiste et arty, précurseur de sa signature futuriste inspirée de la science-fiction, qu'il développera dans les collections suivantes.

3 /15

Premières collections Balenciaga : sur la route du succès

Premières collections Balenciaga : sur la route du succès

Les premières collections de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga (ici de droite à gauche : automne/hiver 98/99, printemps/été 2000, automne/hiver 2000/2001) continuent d'asseoir sa notoriété et l'installent comme un des créateurs marquants des années 2000 qui commencent. En 2001, Nicolas Ghesquière reçoit le prix de Designer of the Year du CFDA, Council of Fashion Designers of America, alors que le Vogue américain dirigé par Anna Wintour dit de lui qu'il "est le designer le plus original de sa génération".

4 /15

Charlotte Gainsbourg, la première muse

Charlotte Gainsbourg, la première muse

Dès ses début, la marque Balenciaga est plébiscitée par les people au style bien trempé, de Chloë Sévigny à Kate Moss en passant par Charlotte Gainsbourg, qui va devenir une des égéries de la marque et une amie de Nicolas Ghesquière qui la considère comme une de ses muses. De celle qui ne rate pas un seul des défilés Balenciaga (sur cette image, elle quite le défilé de prêt-à-porter automne/hiver 2012/13 à Paris), Nicolas Ghesquière dit : "Elle fait partie de mon histoire personnelle. Nous sommes nés la même année. J'ai grandi en la connaissant. Elle ne me connaissait pas, évidemment, mais je la connaissais, comme tous les gamins en France. Quand j'étais à l'école, quand je grandissais, elle était un peu comme une amie, d'une manière un peu puérile. Alors quand nous nous sommes finalement rencontrés, c'était comme si je l'avais toujours connue".

Découvrez le CV mode de Charlotte Gainsbourg ici !

5 /15

Jennifer Connelly : Hollywood prête son visage à Balenciaga

Jennifer Connelly : Hollywood prête son visage à Balenciaga

Jennifer Connely est une actrice connue et reconnue mais un peu à part à Hollywood. Pas la plus bankable mais sans doute une des plus indépendantes, et grande fan de Balenciaga dont elle porte régulièrement les créations. Nicolas Ghesquière la choisit comme égérie de ses campagnes publicitaires de prêt-à-porter pour le printemps/été 2008 et l'automne/hiver 2008/2009 (ci-dessus).

6 /15

Gisele Bundchen, Balenciaga s'offre un top model

Gisele Bundchen, Balenciaga s

Gisele Bundchen, un top model international, égérie de Balenciaga ? Voilà qui détonne parmi les autres ambassadrices de la marque, et pourtant, même perruquée et mêchée de manière plus que douteuse, elle reste sublime et représente à merveille la collection printemps/été 2011 de la maison.

7 /15

Kristen Stewart, the new face of Balenciaga

Kristen Stewart, the new face of Balenciaga

Il n'était pas évident de faire le rapprochement entre Kristen Stewart, jeune actrice star de la saga pour adolescents Twilight, et Balenciaga, marque française plutôt pointue. Pourtant, les liens entre Kristen et Nicolas Ghesquière semblent bien établis, et l'on connaît à la petite amie de Robert Pattinson deux looks : le casual grunge quotidien et les looks radicaux de Balenciaga pour les grandes occasions. Parmi elles, les défilés qu'elle ne rate jamais, assise au premier rang, évidemment. Elle se rend ici souriante (si, si) et décidé au défilé de prêt-à-porter printemps/été 2013.

Copiez ce look de Kristen Stewart en cliquant ici !

8 /15

2005 : retour aux sources pour le défilé automne/hiver

2005 : retour aux sources pour le défilé automne/hiver

En 2004, Nicolas Ghesquière commence à se plonger dans les archives de Balenciaga, essayant de marier la modernité de ses créations avec les traditions de la maison. En 2006, il déclare au magazine Vogue être inspiré par "tous les extrêmes du travail de Balenciaga : les pièces très ornementées, très organiques et futuristes, complètement abstraites". Des idées que l'on retrouve par exemple dans le défilé de l'automne/hiver 2005/2006.

9 /15

Eté 2008 : une collection emblématique

Eté 2008 : une collection emblématique

On retrouve pour la collection de prêt-à-porter de Balenciaga du printemps/été 2008 ces influences organiques dans une collection très fleurie, dont les volumes ne sont pas sans rappeler la dernière collection d'Alexander McQueen et les imprimés à ceux de Mary Katrantzou.

10 /15

2012 : l'hiver s'annonce radical

2012 : l

Dans un décor mis au point au cours de longs mois par l'artiste Dominique Gonzalez-Foerster, au 27e étage d'un immeuble parisien, avec vue panormique sur la capitale, Nicolas Ghesquière a présenté sa collection pour l'automne/hiver 2012/13 et a prouvé qu'après 15 ans chez Balenciaga, il n'avait rien perdu de sa radicalité, frôlant même, aux yeux de certaines rédactrices mode, le mauvais goût avec ses sweats oversize en matière techniques et à l'effigie de personnages de films de science-fiction. Une collection forte et emblématique du style de Nicolas Ghesquière.

11 /15

2011 : les parfums Balenciaga, une autre histoire commence

2011 : les parfums Balenciaga, une autre histoire commence

Le génie de Nicolas Ghesquière, comme l'indiquait Olivier Nicklaus, réalisateur du documentaire Fashion ! dans notre interview, est d'avoir su diversifier les activités de Balenciaga progressivement et méthodiquement tout en respectant l'image de la marque. Les parfums ont fait partie de cette diversification, avec le lancement en 2011 de Balenciaga Paris suivi de Balenciaga L'essence, deux jus très proches représentés tous les deux par Charlotte Gainsbourg, évidemment.
 

 

12 /15

Florabotanica, le dernier né des parfums Balenciaga

Florabotanica, le dernier né des parfums Balenciaga

En 2012, c'est la troisième fragrance Balenciaga qui voit le jour, Florabotanica, avec cette fois-ci l'autre amie fidèle, Kristen Stewart, en égérie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13 /15

Balenciaga, fournisseur officiel de it-bags

Balenciaga, fournisseur officiel de it-bags

Autre type de diversification, c'est tout naturellement vers les accessoires et la maroquinerie que Balenciaga se tourne, comme toutes les marques de luxe dans les années 90 : son premier it-bag s'appelle tout simplement "The First" et est vite remarqué au bras des people (normal, c'est un it-bag !) comme Nicole Richie, Christina Aguilera ou Jessica Alba. Suivront plusieurs autres modèles dans la même lignée (mais sans les longues lanières de cuir distrinctives du First), le Giant (au milieu), ou encore le City (en bas).

14 /15

2012 : ouverture de la boutique Balenciaga de la rue Saint Honoré, un nouvel écrin luxueux

2012 : ouverture de la boutique Balenciaga de la rue Saint Honoré, un nouvel écrin luxueux

En juin 2012, Balenciaga inaugure sa nouvelle boutique parisienne 336 Rue Saint Honoré, dans une ancienne station service de 300 m² : un concept entièrement pensé par Nicolas Ghesquière avec l'artiste Dominique Gonzalez-Foerster (association qui augurait de leur future collaboration pour le défilé automne/hiver 2012/13), où le luxe est le seul maître (l'ensemble est composé de patchworks de moquettes fleuries, de marbre et de carrelage en noir et blanc). Alors qu'il fête sa 15e année à la tête de la direction artistique de Balenciaga, Nicolas Ghesquière offre à sa marque un très bel écrin et le groupe PPR de déclarer que "la griffe assume désormais sa position d'acteur majeur et mondial du luxe ".

15 /15

2013 : dernier défilé de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga, la consécration ?

2013 : dernier défilé de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga, la consécration ?

On ne le savait pas encore, mais la collection de prêt-à-porter du printemps/été 2013 était la dernière de Nicolas Ghesquière chez Balenciaga. Comme un genre de résumé de sa carrière, la chroniqueuse de Style.com, Nicole Phelps prophétisait : "Nicolas Ghesquière est un homme qui, s'il n'a pas mis au point le concept de réinvention de marques du passé, en a très certainement maîtrisé l'art. Et sa fantastique dernière collection pour Balenciaga était comme une étude de cas de sa méthode pour réinventer cette marque saison après saison depuis plus de 10 ans, en ajoutant une couche terriblement moderne à une analyse approfondie des archives de la maison".

Le 5 novembre 2012, la maison PPR annonçait le départ de Nicolas Ghesquière en ces termes : "Cristobal Balenciaga était un maître, un génie dont la vision avant-gardiste a dicté les plus grandes tendances de la mode et inspiré des générations de créateurs. Nicolas a su avec un talent rare de créateur apporter à la maison Balenciaga une contribution artistique essentielle au rayonnement unique de la marque."

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.