• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Les 25 fashion gourous de 2012

Isabel Marant : la coqueluche des Américaines Terry Richardson : le photographe provoc Karlie Kloss : the new body Olivier Zahm : le prince des branchés 25

Créateurs qui montent, mannequins hot, photographes powerful… découvrez les 25 personnalitésmode qui buzzent?!

LIRE LA SUITE
1 /25

Isabel Marant : la coqueluche des Américaines

Isabel Marant : la coqueluche des Américaines

Partie à la conquête de l’Ouest, notre Isabel Marant nationale déchaîne les passions outre-Atlantique.
 
New York à ses pieds
Tout s’accélère en 2010 lorsqu’elle ouvre sa première boutique à Soho. Depuis, celle-ci ne désemplit pas. Les baskets compensées et bottines en daim sont déjà "sold out " !
 
Plébiscitée par la presse
US Vanity Fair ne tarit pas d’éloges : " La leadeuse de l’avant-garde française est devenue l’incontournable de la jeunesse dorée jet-set."
 
Des people accros
Kate Bosworth, Heidi Klum, Leighton Meester, Blake Lively, Rachel Bilson, Victoria Beckham, Liv Tyler, Maggie Gyllenhaal… Voici pour la liste non exhaustive des V.I.P. qui ne jurent plus que par Marant. Ultime consécration : Beyoncé portait ses baskets dans son dernier clip, "Love on Top".
2 /25

Terry Richardson : le photographe provoc'

Terry Richardson : le photographe provoc

Du sexe, une lumière crue, une esthétique hipster et des filles à poil, voilà pour la marque de fabrique du photographe américain 100 % "white trash".
 
Une formule visuelle
Il la décline à l’infini dans les magazines de mode et dans ses campagnes pour Sisley (avec fille et concombre géant en guest stars).
 
Du scandale
En 2010, une jeune mannequin l’accuse d’attouchements sexuels lors d’une séance photo. Terry a-t-il dérapé ? Zéro mea culpa et un soutien sans faille des modeux qui enterrent l’affaire.
 
Du succès
Un peu comme dans l’affaire "Cokate" (où l'on voyait Kate prendre de la coke), Terry rebondit de plus belle. Pote avec les people les plus hot du moment (Lady Gaga, James Franco…), il n’a jamais été aussi demandé qu’en 2012.
3 /25

Karlie Kloss : the new body

Karlie Kloss : the new body

2007 Originaire de l’Illinois, Karlie est repérée à 15 ans et défile pour Calvin Klein, Gucci, Chloé, Valentino et Alexander McQueen.
 
2009 Elle est déjà le septième mannequin le mieux payé du monde.
 
2010 Karlie est le visage d’Hermès et de Dior. Privilège suprême, elle ouvre de nombreux défilés (Christian Dior, John Galliano, Sonia Rykiel…).
 
2011 Célèbre pour sa démarche sexy (on parle d’une "Karlie walk"), elle entre dans le cercle fermé des Victoria's Angels et défile pour Victoria’s Secret. La nouvelle star des podiums, c’est elle.
4 /25

Olivier Zahm : le prince des branchés

Olivier Zahm : le prince des branchés

Le rédac chef du magazine Purple a tout pour plaire aux modeux.
 
Un ego jet-set
Le plus intéressant chez Zahm, c’est sa vie privée. Ça tombe bien, il nous la fait partager sur son blog, Purple Diary. Ce site est devenu LA gazette des branchés.
 
Une vie sulfureuse
Un tas de filles posent nues sur son blog et il a fondé une "communauté des amants". Une façon poétique de dire partouze ?
 
Un réseau glam
Pote de Terry Richardson, fidèle de Lagerfeld et ami de Carine Roitfeld (il a co-édité son livre, Irreverent), Zahm est "zuper-hype".
5 /25

Humberto Leon et Carol Lim : les curateurs du cool

Humberto Leon et Carol Lim : les curateurs du cool

D'Opening Ceremony...
A 36 ans, ils sont à la tête, depuis dix ans, de l’institution hipster new-yorkaise, le concept store Opening Ceremony. Temple de la branchitude, l’équivalent de notre Colette enchaîne les collab' cool avec les créateurs les plus hot (Alexander Wang, Rodarte…).
 
… à Kenzo
A la surprise générale, Humberto et Carol ont été nommés directeurs artistiques de Kenzo. Une volonté de LVMH de redonner une crédibilité hype à la marque japonaise. Résultat : un défilé été en forme de happening branché (Chloë Sevigny et Spike Jonze étaient de la partie). En prime, une collection pointue à voir bientôt sur toutes les it girls de la planète.
6 /25

Emmanuelle Alt : l'ambassadrice de la french touch

Emmanuelle Alt : l

Rédactrice en chef mode
Chez Vogue depuis dix ans, cette belle brune au style rock a été choisie sans grande surprise pour succéder à Carine Roitfeld.
 
Son challenge
Faire oublier l’esthétique porno chic de celle qui l’a précédée. Emmanuelle Alt a amorcé la transition en douceur, sans chercher à "faire une révolution", selon ses propres termes, en gardant les photographes attitrés du magazine (Mert & Markus, Mario Testino, Inez and Vinoodh…).
 
Sa signature
Un retour au glam 80’s, une affection pour les codes rock, et une touche minimale et romantique : la recette du succès du nouveau Vogue ?
7 /25

Cathy Horyn : la plume cash

Cathy Horyn : la plume cash

La célèbre journaliste mode du New York Times ne mâche pas ses mots. Du coup, "Bitchy Cathy" est une plume ultra-respectée dans le milieu.
 
Les meilleurs extraits méchants
Dior Homme, défilé automne-hiver 2010 : "Pas d’énergie, pas de vision. A-t-on affaire à la même ligne qu’il y a trois ou quatre ans ?" Aïe !
Sur Alexander Wang : "Ce n’est pas un grand créateur."
Sur la Fashion Week milanaise de mars 2010 : "Un flot ininterrompu de mauvaises pièces." Et paf !
8 /25

Mary Katrantzou : une grecque pas en crise

Mary Katrantzou : une grecque pas en crise

La bonne élève
La créatrice Mary Katrantzou est la nouvelle sensation de la Fashion Week londonienne et vient d’ailleurs de recevoir le British Fashion Award du talent émergent.
 
Mascotte des fashionistas 
 
Bientôt dans vos dressings 
On aura bientôt droit à une collection Mary Katrantzou pour Topshop. Hystérie collective assurée !
9 /25

Freja Beha : la nouvelle Kate Moss

Freja Beha : la nouvelle Kate Moss

Muse de Karl Lagerfeld
"Freja, c’est ma favorite, déclare le créateur. Vous pouvez lui mettre tout et n’importe quoi, ça lui va. Pour moi, c’est l’incarnation de la fille moderne avec son look rock’n’roll et androgyne. Elle est géniale !"
 
Icône des filles
Aujourd’hui, le top danois de 24 ans est partout, (Miu Miu, Isabel Marant, Valentino, Balenciaga, Prada, Gucci). Et surtout, elle inspire les filles et lance des tendances, comme celle des mini-tatouages (elle en a 16). On se rappelle aussi le phénomène capillaire de la "coupe Freja", devenue un hit chez tous les coiffeurs après une campagne H&M. Freja vient récemment de faire son coming-out. Elle aime les filles, nous aussi bientôt ?
10 /25

Guillaume Henry : le futur grand

Guillaume Henry : le futur grand

Le créateur de Carven a relancé le style "Parisienne chic". Retour sur ses trois obsessions qui ont révolutionné notre dressing.
 
Le col de petite fille modèle
C’est la signature de Guillaume Henry. Chemise boutonnée jusqu’en haut ou col claudine amovible, les filles jurent toutes par l’allure de pensionnaire chic.
 
La taille haute
Fini la "vulgarité" de la taille basse. Chez Carven, toutes les jupes et pantalons flirtent avec le nombril. Résultat : la silhouette taille de guêpe est hot. Une triste nouvelle pour les fans de gueuletons arrosés.
 
Les néo-volumes couture
Jupons bouffants, shorts boule, mini-pulls et pantalons carotte extravagants : les coupes d’Henry sont un vrai parti pris mode. Beaucoup copié, mais pas encore égalé !
11 /25

Garance Doré : la sainte patronne des blogueuses

Garance Doré : la sainte patronne des blogueuses

La reine de la modosphère fait le point sur la carrière fulgurante de Garance Doré.
 
Sa rencontre mode mémorable
"Diane Von Furstenberg. Son style de vie et son énergie m’ont beaucoup inspirée. Elle n’a jamais suivi les chemins tout tracés."
 
La collaboration dont elle est la plus fière
Il y en a eu plusieurs en 2011 avec Dior, Vuitton et Chloé, mais le plus grand défi fut avec Petit Bateau ; pour la vidéo réalisée par Zoe Cassavetes, j’ai dansé un madison… stressant et jubilatoire !"
 
Sa consécration
Etre invitée à Cannes par Chopard. L’Amfar, L’Hôtel du Cap, les femmes en haute couture, Robert De Niro et Ryan Gosling… Pour la première fois 
j’ai eu l’impression que la réalité dépassait la fiction !"
12 /25

Marc Jacobs : le créateur convoité

Marc Jacobs : le créateur convoité

Le buzz Dior
Plus qu’un simple créateur, le directeur artistique de Vuitton s’est hissé au rang de pop star. Dernier épisode en date : la rumeur autour de son arrivée chez Dior à l’automne 2011, pour succéder à Galliano.Le buzz enfle pendant des semaines laissant entrevoir l’un des mercatos les plus mémorables de la mode, mais depuis, d’autres noms ont été avancés, dont celui de Raf Simons. Le mystère reste entier.
 
Qui veut la peau de Marc ?
En novembre dernier, la collection presse printemps-été Marc by Marc Jacobs est dérobée dans l’Eurostar. Rebondissement une semaine plus tard : 300 000 euros de pièces Vuitton disparaissent à Roissy, volées par des malfaiteurs cagoulés.
 
Une expo hot
Le musée des Arts Décorartifs à Paris célèbre son travail avec Vuitton. Du 9 mars au 2 septembre.
13 /25

Natalie Joos : la chasseuse de (jolies) têtes

Natalie Joos : la chasseuse de (jolies) têtes

Son job
Repérer les futures stars des podiums. Belge installée à New York, elle dirige son agence de casting.
 
Gourou des catwalks
Natalie compose les castings des plus grands défilés, de Zac Posen à Jeremy Scott. Blogueuse reconnue (Talesofendearment.com), journaliste et styliste, les photographes de streetstyle raffolent de son look pointu. Bref, Natalie est partout !
 
Ses prévisions 2012 
"Les mannequins hollandaises, grandes et plantureuses à l’image de Doutzen Kroes ont toujours la côte."
14 /25

Alexander Wang : le wonderboy du cool

Alexander Wang : le wonderboy du cool

A 28 ans, le créateur au visage d’ange n’en finit plus de monter.
 
Encensé par les plus grands 
Il abandonne dès la deuxième année la prestigieuse Parsons School de New York, débauché par Marc Jacobs qui le recrute comme styliste puis comme bras droit. Il lance sa propre griffe en 2006, puis une ligne bis en 2009. Son style casual et minimaliste chic fait mouche. Même Anna Dello Russo s’enthousiasme : "Cet enfant est l’élu. C’est l’un des cinq stylistes du siècle."
 
Les modeuses se l’arrachent
Parmi ses fans : Rihanna, Gwyneth Paltrow, Mary-Kate Olsen, Sarah Jessica Parker, la liste est longue.
15 /25

Tavi Gevinson : la surdouée

Tavi Gevinson : la surdouée

L’épiphénomène qui dure
On pensait qu’elle disparaîtrait aussi vite qu’elle a buzzé. Quatre ans après le lancement de son blog, The Style Rookie, Tavi est toujours là !
 
Son empire 2.0
Habituée des "frows" (premiers rangs), et après plusieurs collaborations dont une collection capsule pour Rodarte, la jeune blogueuse américaine vient de lancer en fanfare Rookie Mag, son premier magazine en ligne. Trente-sept contributeurs "adultes" bossent sous son égide avec, en guests, des people comme Zooey Deschanel ou Miranda July !
 
Un nouveau look
Au placard cheveux courts, tenues bizarres et binocles de taupe, Tavi, 15 ans aujourd’hui, assume enfin son joli minois. De "little freak" à gros V.I.P.
16 /25

Les jumelles Olsen : le tandem V.I.P.

Les jumelles Olsen : le tandem V.I.P.

Do it yourself
A la tête d’un empire d’un milliard de dollars, les jumelles Olsen mettent quand même la main au patron : elles dessinent elles-mêmes tous leurs modèles. Un job à plein temps depuis qu’elles ont mis leurs carrières d’actrices entre parenthèses.
 
Boulimie fashion
En 2007, Mary-Kate et Ashley lancent deux lignes, Elizabeth and James et The Row, qui cartonnent aux USA (Michelle Obama en est fan). En 2009, c’est au tour d’Olsenboye, destinée aux plus jeunes filles, de voir le jour. La petite dernière, StyleMint, est une ligne de T-shirts lancée en 2011 et vendue sur le web.
17 /25

Les frères Elicha : les tailleurs du rock

Les frères Elicha : les tailleurs du rock

50 % Comptoir des Cotonniers
Fils des fondateurs de la marque, les trois frères ont suivi le même concept, choisissant pour leur marque The Kooples non pas de s’adresser aux mères / filles (comme avec Comptoir des Cotonniers) mais aux couples. Et ils ont eu du flair : 200 points de vente en France et en Angleterre et un chiffre d’affaires qui flirterait avec les 100 millions d’euros. Bien joué, les gars.
 
40 % Savile Row
Fascinés par l’esthétique du Swinging London, ils font faire tous leurs patrons chez les tailleurs haut de gamme de la célèbre rue londonienne. Pour couronner le tout, Pete Doherty a signé pour eux une collection capsule. Crédibilité rock anglais assurée.
 
10 % Riri, Fifi et Loulou
Inséparables, assortis, fusionnels, Alexandre, Laurent et Raphaël ce sont un peu les Trois Mousquetaires de la mode. Les trois frères The Kooples, c’est "The Trooples" !
18 /25

Haider Ackermann : la nouvelle star des podiums

Haider Ackermann : la nouvelle star des podiums

Le créateur franco-colombien est sacré Chevalier de la mode !
 
Adoubé par ses pairs
"Je ne vois qu’une personne pour me succéder chez Chanel : Haider Ackermann", aurait déclaré Karl Lagerfeld. Martin Margiela aurait formulé le même vœu.
 
Adoubé par le Web
Pour Scott Schumann, alias The Sartorialist, son défilé fut "le best show ever".
 
Adoubé par Tilda Swinton 
Etre porté par la muse de Viktor and Rolf et Hussein Chalayan = crédibilité arty garantie.
 
Adoubé par les pros
"Ses créations sont les plus poussées techniquement. Son art de la coupe fait mouche. Il s’inscrit dans la famille des puristes", analyse Pamela Golbin, conservatrice du musée des Arts décoratifs.
19 /25

Les sœurs Chétrite et Milgrom

Les sœurs Chétrite et Milgrom

Evelyne (à gauche) et Judith, respectivement fondatrices et directrices artistiques de Sandro et Maje sont à la tête d’un empire mode. La preuve en chiffres.
 
103 millions d’euros
Le chiffre d’affaires de Maje et 110 pour Sandro (selon Capital.fr).
 
404
Le nombre de points de vente des deux marques en France et à l’étranger.
 
Suite 341
(prononcez "three for one"), le nom de leurs nouveaux concept stores en province regroupant Maje, Sandro et Claudie Pierlot (elles ont racheté la marque en 2010).
 
51%
Les parts de leur société acquises par deux fonds d’investissement, dont le géant LVMH.
20 /25

Maxime Simoëns : le petit Saint Laurent

Maxime Simoëns : le petit Saint Laurent

 

Ambition : 18/20
Financé par son père, Maxime lance sa ligne à 25 ans. Il intègre en 2011 le prestigieux calendrier des défilés haute couture.
 
Talent : 16/20
Coupes parfaites, broderies virtuoses, ses robes sont des œuvres d’art. Résultat : le voilà directeur artistique de la maison Léonard.
 
Cote glamour : 20/20
En découvrant sa première collection, Mlle Agnès fond en larmes et le surnomme "Le petit Saint Laurent".
21 /25

Margareta Van den Bosch : la reine du mainstream

Margareta Van den Bosch : la reine du mainstream

Tapie dans l’ombre (ici au centre de la photo), la conseillère créative de H&M orchestre les collaborations avec les grands créateurs. Dernière prise : la marque italienne Marni. Mais comment fait-elle ?
 
Sa méthode pour séduire
"Les créateurs y trouvent leur intérêt : publicité, nouvelle clientèle… la plupart aiment l’idée de démocratiser la mode."
 
Sa méthode
"C’est un travail d’équipe : on se réunit, le créateur nous soumet des propositions, on se charge de trouver les bons matériaux."
 
Sa prochaine prise
"Il y a plein de créateurs que j’adore, et avec lesquels j’ai déjà travaillé." Confidentialité oblige, on n’en saura pas plus…
22 /25

Riccardo Tisci : le visionnaire dark

Riccardo Tisci : le visionnaire dark

Riccardo qui ?
Alors inconnu, cet Italien a surpris en faisant renaître de ses cendres Givenchy, passant de "nobody" à génie visionnaire.
 
La signature Tisci
Son esthétique féminine et sombre est devenue la nouvelle "écriture" du moment. Pamela Golbin, conservatrice du musée des Arts décoratifs, confirme : "Tisci, à l’image de Dolce & Gabbana qui à la fin des 80’s ont mis en avant une féminité sexuée, a réécrit les codes d’une féminité forte que la prédominance du noir embellit. La femme Tisci est fragile et puissante grâce à sa sexualité et à sa force intérieure." Rien que ça !
23 /25

Victoria Beckham : la fashion transfuge

Victoria Beckham : la fashion transfuge

Posh a relevé trois gros challenches avant de pouvoir intégrer cette short list. Résumé.
 
1/ Faire oublier qu’elle est une «wag »
En anglais, c’est la femme ou la petit amie d’un footballeur star, une fille généralement pas très classe, avec des extensions et des faux seins. En adoptant un look élégant et minimal, Victoria Bechham a montré qu’elle n’était plus sur la touche.
 
2/ Devenir une créatrice crédible
L’ancienne Spice Girl s’est vue honorée en décembre dernier du titre de Marque de l’année aux British Fashion Awards, décerné par son ami Marc Jacobs, et tout émue, a déclaré que "cette récompense valait plus que toutes celles qu’elle avait reçues".
 
3/ Défiler à Paris
L’annulation de l’arrivée de David Beckham au PSG compromet la délocalisation de son défilé lors de la Fashion Week parisienne. Il lui faudra attendre pour cette ultime consécration fashion.
24 /25

Phoebe Philo : la pythie minimale

Phoebe Philo : la pythie minimale

La créatrice surdouée de Céline a injecté dans notre vestiaire une série de pièces devenues des basiques. Dans cinq ans, on les portera encore !
 
Elle a popularisé les teintes argile, marron et orangée, avec une préférence pour le cognac.
 
Le pull de ski
L’incarnation de l’esthétique rétro chic de Céline : le pull vintage100 % Ménuires 1964.
 
La chemise boutonnée jusqu’au col
 
Le blanc minimal
Symbôle de l’épure absolue, le blanc Céline est le nouveau must des années 10.
25 /25

Anthony Vaccarello : le chouchou des modeuses

Anthony Vaccarello : le chouchou des modeuses

Toutes les femmes de sa vie…
 
La créatrice des bijoux Chanel découvre Anthony lors de son défilé de fin d’études : "C’était une évidence, il sortait du lot". En Pygmalion, elle l’introduit dans la mode parisienne.
 
Ann Demeulemeester
La créatrice belge, présidente du jury du festival de Hyères, en 2006, lui décerne le premier prix.
 
Elle lui octroie le prix de l’Andam (Association nationale pour les arts de la mode).
 
Elle est son égérie et chaperonne sa collection capsule pour La Redoute, en 2011.
 
Le top incarnera la femme Vaccarello pour La Redoute, collection printemps-été 2012.
Alice Augustin, Géraldine de Margerie et Céline PuertasAlice Augustin, Géraldine de Margerie et Céline Puertas
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.