• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Spécial crise : nos bonnes résolutions mode de 2013

On gagne de l On déniche les vrais nouveaux bons plans du web On investit dans les sacs de luxe, plutôt qu’en Bourse On précommande ses vêtements en ligne pour les avoir à un meilleur prix 6

Bon, en 2013, la crise économique ne devrait pas franchement s’améliorer. La situation est grave mais pas désespérée, surtout pour les modeuses averties que nous sommes. Tour d’horizon de bons plans mode pour que le shopping reste un de nos petits plaisirs en 2013.

LIRE LA SUITE
1 /6

On gagne de l'argent en recyclant ses vêtements

On gagne de l

Sur Glamour.fr, on vous parle souvent des initiatives des uns et des autres pour faire passer votre dressing en mode développement durable : c’est bon pour la planète (ce qui est déjà beaucoup), mais c’est aussi bon pour votre porte-monnaie (ce qui est toujours ça de pris). En 2013, on va pouvoir passer un cran au-dessus grâce à H&M. Le géant suédois s’apprête à lancer en février 2013 la première initiative mondiale de collecte de vêtements usagés dans une bonne partie de ses magasins à travers le monde. Si H&M a déjà mené plusieurs projets éco-responsables (comme sa ligne Conscious dont on vous a déjà parlé), c’est aussi parce que ce groupe prend conscience que la fast fashion dont il est un des meilleurs représentants est grandement responsable du gaspillage textile qui sévit actuellement. Et pour inciter les gens à rapporter leurs vêtements usés ou abîmés de n’importe quelle marque dans leurs boutiques, les clients se verront remettre un bon de réduction de 5€ pour tout sac contenant plus de trois pièces apportées en vue d’être recyclées. Ou comment 3 vieux tee-shirts vous permettent de vous en racheter un neuf, sans débourser (trop) d’euros, en faisant de la place dans votre placard et du bien à l’environnement.

A lire aussi : Mon dressing en mode développement durable

2 /6

On déniche les vrais nouveaux bons plans du web

On déniche les vrais nouveaux bons plans du web

Les ventes privées sur Internet, ce n’est pas très récent (et ça n’a d’ailleurs pas  grand chose de privé). En revanche, on a vu apparaître de nouveaux sites qui proposent une vraie sélection cool de vêtements, accessoires mais aussi objets de déco et design, loin du grand déballage qu’on a souvent sur les sites historiques, qui proposent aussi bien des caisses de vin que des dictionnaires. On vous cite deux exemples : www.raaad.fr et www.monoqi.com.  Après une rapide inscription, vous vous rendrez compte du positionnement résolument branché de ces boutiques, repaire idéale pour des cadeaux originaux.
Et pour les inconditionnels des réseaux sociaux qui veulent partager leurs bons plans shopping en ligne, le réseau de "social shopping" www.svpply.com est parfait : c’est un genre de Pinterest du shopping qui vous propose de retenir vos wishlists quand vous faites votre shopping en ligne, de les partager et de consulter celles des autres utilisateurs. Comme c’est un réseau mondial, si vous suivez les bonnes personnes, vous pourrez vite dégoter des pièces originales et/ou pas chères en découvrant de nouveaux eshops ou de nouvelles marques.

A lire aussi : Je me fais (enfin) un beau Pinterest !

3 /6

On investit dans les sacs de luxe, plutôt qu’en Bourse

On investit dans les sacs de luxe, plutôt qu’en Bourse

A l’heure où de plus en plus de jeunes actifs peinent à investir dans l’immobilier devenu hors de prix, les experts ont identifié une nouvelle valeur refuge pour ceux qui ont un plus petit budget : les sacs de luxe. On parle de sacs de grandes maisons comme Hermès ou Vuitton, des modèles emblématiques comme le Kelly pour la première ou le Speedy pour la deuxième. Car ces sacs, dont certains modèles s’arrachent aux enchères à des prix complètement extravagants  (comme un sac Birkin de chez Hermès en crocodile bleu nuit, adjugé à 51 345€ en novembre dernier, alors qu’il était estimé à 25 000), prennent de la valeur d’année en année (en moyenne de 10 à 20% par an) auprès d’un public amoureux des belles pièces et de vintage.
Pour bien choisir son "investment bag" comme disent les anglo-saxons, quelques conseils : choisir un sac de marque reconnue mondialement (comme Hermès, Vuitton, Dior ou encore Mulberry), dans un modèle plus classique que trendy (les indémodables), dans une couleur basique (noir, marron) plutôt que les it-couleurs du moment, et forcément en cuir (pas de sacs en toile ou en nylon). Comme Rita Ora, quoi.
 

4 /6

On précommande ses vêtements en ligne pour les avoir à un meilleur prix

On précommande ses vêtements en ligne pour les avoir à un meilleur prix

C’est le principe de sites comme www.carnetdemode.com, variante mode du crowdfunding (financement communautaire de projets), qui met en vente des collections de créateurs peu connus, prend les pré-commandes des clientes et lance la production une fois le nombre minimal de commandes atteint. Les pièces sont alors en moyenne 40% moins chères qu'en magasin, et sont d’ailleurs souvent exclusives : vous serez ainsi quasi certaine de ne pas porter la même robe que tout le monde.
Moins spécialisés mais dans le même esprit, d’autres sites de crowdfunding, comme Ulule ou Kisskissbankbank permettent de financer des projets de création de marque par exemple, avec souvent en contrepartie une pièce de la première collection de la marque ainsi lancée.

A lire aussi : "Crowdfunding" : ma meilleure banque, c'est vous !

5 /6

On met ses fringues en location et on loue celles des autres

On met ses fringues en location et on loue celles des autres

C’est l’idée simple derrière le concept de Rentez-vous : monétiser ce qu’on a toujours fait entre copines, se prêter ses vêtements. Sauf que si on a des copines qui n’ont pas les mêmes goûts que nous, on tourne vite en rond. Fiona, jeune parisienne qui a de la suite dans les idées, a décidé d’organiser des rendez-vous régulier à Paris (mais pas que) pour faire se rencontrer les filles qui voulaient se faire des sous en se séparant momentanément de quelques pièces phare de leur dressing et celles qui avaient envie d’une belle fringue, mais juste le temps d’une soirée ou d’une semaine. Si le principe de louer ses vêtements vous semble un peu bizarre, sachez qu’aux Etats-Unis la location de sac à main se porte bien, et que Rentez-Vous, c’est aussi une manière de consommer la mode autrement, en échangeant et en partageant, ce qui peut ouvrir de nouvelles perspectives à votre porte-monnaie comme à votre carnet d’adresses.

Plus d'infos sur www.rentezvous.wordpress.com

6 /6

On achète du vintage authentifié

On achète du vintage authentifié

Le problème quand on veut acheter une pièce vintage en ligne, c’est qu’on ne peut jamais être sûre de l’authenticité de la pièce qu’on convoite. Sauf avec www.vestiairecollective.com : c’est une plateforme de vente en ligne entre particuliers de pièces vintage (Yves Saint Laurent, Chanel) et de seconde main (il y a aussi du très récent, comme du Isabel Marant ou du Chloé) qui garantit que vous achetez bien ce qui est décrit sur le site. Comment ça marche ? Les pièces mises en ventes sont d’abord sélectionnées par l’équipe (histoire qu’il n’y ait que des pièces mode en bon état), une fois la pièce vendue, elle passe systématiquement par l’atelier qualité du site qui contrôle son authenticité (sa marque) et sa conformité (il n’y a pas de trous ou de tâches) puis l’envoie à l’acheteur. Ainsi, pas de mauvaise surprise à l’arrivée de votre achat.
Et du côté du vendeur, les frais de port sont pris en charge par le site (qui prend une commission de 13 à 37% en fonction du prix de l’article) qui envoie un bordereau d’expédition.
Bref, un concept gagnant-gagnant qui redonne confiance dans l’Internet !

A lire aussi : Shopping vintage : nos bonnes adresses

 

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.