• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

2012 : nos résolutions mode

J’instaure la semaine réglementaire d’attente avant achat Je traque les bons plans du web Je me mets aux marques cocoricool Je  donne une seconde chance à mes fringues 15

Remettre de l’ordre dans son dressing, c’est un peu remettre de l’ordre dans sa vie (si, si). Alors pour bien démarrer l’année, Glamour.com vous propose sa liste des 15 bonnes résolutions mode à prendre dès maintenant pour mieux vivre avec son armoire, maîtriser son look et apprendre à gérer ses (folles) envies de shopping.

LIRE LA SUITE
1 /15

J’instaure la semaine réglementaire d’attente avant achat

J’instaure la semaine réglementaire d’attente avant achat

Il ne s’agit pas de vous priver de vos coups de cœur shopping, soyez rassurées. Mais on connaît toutes ce moment où on voit une fringue, qu’on la trouve jolie et  qu’on se dit qu’on l’aime vraiment bien mais qu’on hésite. Parce qu’elle est très chère ou qu’elle ressemble beaucoup à un truc qu’on a déjà. En 2012, on instaure donc la SRAAA, ou semaine réglementaire d’attente avant achat : si au bout de 7 jours on ne s’est pas refroidie, on fonce !

2 /15

Je traque les bons plans du web

Je traque les bons plans du web

Si  vous n’êtes pas encore passées au shopping en ligne, laissez-vous convaincre ! Pour acheter moins cher (en repérant les bons plans du web sur des sites comme www.marieluvpink.com) ou dégoter ce que vos collègues de boulot ne trouveront pas près de chez elles (sur les eshops des enseignes qu’on n’a pas en France par exemple, comme Asos ou Topshop), il n’y a qu’une seule adresse : le world wide web.

 

3 /15

Je me mets aux marques cocoricool

Je me mets aux marques cocoricool

On ne veut pas instaurer la préférence nationale, rassurez-vous, mais n’oublions pas qu’en France on a des marques cool à la production 100% française, comme Bérengère Claire,  Astier de Villate ou la Belle Echoppe et des boutiques qui vendent des créateurs au talent très frenchy comme www.lexception.com ou French Trotters.

 

4 /15

Je donne une seconde chance à mes fringues

Je  donne une seconde chance à mes fringues

Parce qu’en 2012, plus que jamais et crise oblige, on ne met pas ses vieilles affaires à la poubelle : on les recycle (en les rapportant dans les boutiques qui organisent souvent des collectes, comme Monoprix pour Emmaüs ou Uniqlo ou en les déposant dans les bacs du Relais) ou on les revend (sur Etsy pour le vintage, sur eBay via le portail mode ou dans un vide dressing de copines).

5 /15

Je me laisse aller à l'imprimé

Je me laisse aller à l

En 2012, les imprimés forts sont à l’honneur : la vague 70 et ses imprimés psyché, l’imprimé cachemire  ou foulard sont partout cet hiver alors que cet été on portera des imprimés hyper nature (des fruits, des légumes, des oiseaux)… Ok, on sait, porter des imprimés n’est pas toujours facile, mais sans aller jusqu’à jouer le total look imprimé ou le grand mix fruits et légumes, on fait un petit effort pour faire rentrer cette tendance lourde de la mode dans nos placards.

Défilé prêt-à-porter printemps/été 2012 Dolce & Gabbana.

6 /15

Je m’impose une routine mode

Je m’impose une routine mode

Vous avez bien une routine beauté (démaquillage, gommage, hydratation), pourquoi pas une routine mode ? Par exemple : le dimanche, je range mon placard, le mercredi c’est le jour de la mini,  et le vendredi je pique un truc à l’armoire de mon chéri…

7 /15

Je redéfinis mes basiques

Je redéfinis mes basiques

Un basique, ce n’est pas forcément un tee-shirt blanc et un jean slim (même si Miranda Kerr porte très très bien ledit tee-shirt). Pour arrêter de stocker inutilement 5 exemplaires de chaque et redéfinir votre plan de shopping 2012, posez-vous les bonnes questions : c’est quoi vos basiques à vous ? Quelques pistes : une chemise en jean, un cardigan oversize, un short en cuir, un slim noir…

 

 

8 /15

Je m’engage pour une mode plus juste

Je m’engage pour une mode plus juste

En suivant les initiatives des créateurs qui veulent que ça change, comme Vivienne Westwood (et sa collection Ethical Fashion Africa, fabriquées par des femmes du Kenya marginalisées avec des matières recyclées), Saint James et sa ligne  A l’origine (dont la laine provient d’une filière néo-zélandaise qui respecte l’environnement, l’animal et les normes internationales de travail) et plus généralement les marques présentes à l’Ethical Fashion Show.

9 /15

Je dis non à la marée noire

Je dis non à la marée noire

On le sait, les femmes françaises aiment le noir (et oui, on compte Diane Kruger parmi nous) : il n’y a qu’à regarder autour de vous dans le métro ou à la cantine, en ce moment, on croule sous, allez, 70% de manteaux et vestes noirs.  Il est vrai que le noir, c’est chic et élégant, et ça fait belle lurette que ce n’est plus une couleur de deuil, mais avouez que si 6 matins sur 7 vous optez pour le noir, ce n’est pas tant par goût que par facilité. On ne vous demande pas de passer au rouge tangerine (couleur de l’année 2012), mais varier un peu, vous verrez, ça fait du bien au look et au moral. 

 

10 /15

Je franchis le pas du vintage

Je franchis le pas du vintage

Non, le vintage n’est pas forcément crado et ne sent pas toujours la cave moisie. Pour trouver des perles rétro  ou juste faire de bonnes affaires,  il y a plein d’adresses, que vous soyez une passionaria des friperies ou encore un peu frileuse sur le sujet. Il suffit de les connaître, et ça tombe bien, Glamour.com vous les a déjà données juste ici !

 

11 /15

Je voyage léger

Je voyage léger

On vous a déjà donné plein de bon conseils pour diminuer drastiquement le poids de votre sac à main et passer en-dessous de la barre du kilo de barda à trimballer quotidiennement. On sait que c’est dur (et vos commentaires le prouvent), mais on en reste convaincues : pour le bien de votre dos et celui de votre style, en 2012,  passez au sac XS.

12 /15

Je me pose les vraies questions sur mon jean

Je me pose les vraies questions sur mon jean

On sait que vous achèterez probablement deux jeans en 2012. Trouver le bon jean, c’est pas facile (et on vous donnait déjà quelques pistes ici), mais il ne faut pas acheter n’importe quoi : si  vous aimez les jeans used, par exemple, soyez sûres que le délavage a été fait dans le respect des normes environnementales (pour ne pas tuer les dauphins), comme les jeans de la ligne Water Less de Levi's et sans utiliser la méthode du sablage (pour ne pas rendre malades les ouvriers qui le pratiquent).

13 /15

J’apprends à compter

J’apprends à compter

Une excellente méthode pour relativiser ses besoins shopping, c’est de simplement compter. Franchement, à 75 tops et 25 paires de chaussures, l’excuse "j’ai plus rien à mettre" n’est pas vraiment recevable, non ? Et puis, ça vous fera une bonne occasion de trier et redécouvrir ces vieilles fringues du fond du placard dont vous aviez même oublié l’existence.

14 /15

J’apprends à me séparer des choses

J’apprends à me séparer des choses

Si  vous avez mis cette chemise moins d’une fois en 12 mois, que vous ne rentrez plus dans cette jupe depuis 4 ans ou que vous n’avez jamais vraiment aimé la couleur de ce pull que vous a offert votre grand-mère adorée, il est temps de prendre vos responsabilités : débarrassez-vous en !

 

15 /15

J’investis dans les accessoires

J’investis dans les accessoires

Chez Glamour.com, on vous le prouve (presque) tous les jours : le bon accessoire peut sauver une tenue basique sans grand intérêt. Pour booster sa chemise blanche ou sa petite robe noire, rien de tel que quelques beaux accessoires.  Un joli  bijou ou une belle paire de gants, c’est donc toujours un bon investissement (sans forcément coûter un bras).

 

Alicia Birr Von Engelswacht et Laurianne Melierre

Dans ce diaporama :

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.