Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Quand un mannequin dénonce le racisme dans le monde de la mode

Ebonee Davis s

Le 15 février dernier, le mannequin Ebonee Davis livrait un discours édifiant lors d'une conférence TED organisée à l'université du Nevada. Un seul message à retenir : la mode doit faire preuve de plus de diversité.

Mannequins plus-size, transgenres, plus âgés que la moyenne... Les Fashion Weeks de New York et Londres ont fait de l'engagement pour la diversité l'un des mottos de la saison. En plus de délivrer une kyrielle de messages politiques au cours de leurs défilés, les créateurs ont voulu montrer qu'une mode plurielle peut exister. Une initiative plus que louable. Mais est-ce vraiment suffisant ? Il y a quelques jours, le mannequin américain Ebonee Davis se prononçait sur le sujet à l'université du Nevada lors d'une conférence TED. Pendant dix minutes, la jeune femme a débattu de la place laissée aux mannequins noirs, asiatiques et latinos dans les campagnes publicitaires ou en couverture des magazines. Dénonçant le racisme ordinaire (avec la question "D'où venez-vous ?" presque systématiquement posée lors de ses castings alors qu'Ebonee, comme ses parents, est née à Seattle) et le racisme tout court (avec la question "Tu es si belle... Tu es forcément métisse, non ?"), le mannequin a pris conscience de son devoir de parole lors du meurtre d'Alton Sterling, vendeur ambulant afro-américain tué par la police en juillet dernier.

Une lettre ouverte à l'industrie de la mode
A l’époque, elle avait écrit une lettre à l’industrie de la mode pour rappeler aux médias leur devoir d’aider à changer la perception des Noirs dans la société. Elle raconte : "Le même jour, ma première campagne pour Calvin Klein était diffusée. Et voilà, j'étais sur des photos où l'on voyait mes larges narines et mes cheveux défiant les lois de la gravité dans toutes leurs splendeurs. J'ai écrit sur combien j'étais fière de représenter un autre type de beauté." Pour réussir à faire bouger les mentalités, Ebonee Davis prêche l'inclusion. Pas celle qui signifie faire appel à un mannequin noir, asiatique, plus-size ou transgenre pour prendre part au défilé en guise de faire-valoir, mais davantage celle qui considère que tous les types de femmes ont droit à leur place sur les podiums. Et de conclure : "Plutôt que de vouloir faire rentrer ma beauté dans vos standards pré-établis et de me demander de changer, élargissez vos critères de beauté pour les rendre inclusifs (…) L'industrie de la mode ne reflète pas seulement des standards de beauté. C'est le reflet de l'état actuel de notre démocratie." Bien dit.
 

Pour regarder la conférence TED dans son intégralité

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.