Actuellement en kiosque !

GL cover mag Juin/Juillet 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Quand Alessandro Michele transforme Gucci en Guccy

La robe "Guccy" de Gucci

La star du dernier défilé Gucci ? Le nouveau logo de la marque inventé par un amateur de bons mots. Et Gucci devient Guccy...

Pour son dernier défilé Croisière, Gucci a choisi d'inviter les gens de la mode à Florence au sein du Palazzo Pitti, ancienne demeure des Médicis. Alessandro Michele, le directeur artistique fantasque de la marque, a imaginé cent quinze silhouettes multicolores, où cohabitent paillettes, lamé et imprimés. Pour l'inspiration, le créateur est allé chercher du côté d'une "Renaissance rock'n'roll", selon ses dires. Mâtinée d'une touche de Grèce Antique (presque tous les mannequins sont coiffés de headbands dorés façon feuilles de laurier) sur fond d'american dream californien (entre micro shorts en jeans, maillots une pièce portés façon body et broderies hippies), cette collection a pour mot d'ordre "Guccify Yourself".

 
Mais le vrai coup d'éclat d'Alessandro Michele reste le nouveau logo de la marque écrit avec une faute d'orthographe, Guccy. Clin d’œil aux contrefaçons qui font les beaux jours des marchés de Vintimille et revisitent parfois sans vergogne le nom des marques (adadas, Pima, NIKIE...) ? Ou bien amorce de réflexion autour du concept, que certains jugent un peu trop normé, de luxe, encouragée par des labels comme Vetements et des collaborations comme celle entre Supreme et Louis Vuitton ? Ce qui est sûr, c'est que ce nouveau Guccy n'a pas fini de faire parler de lui.

La robe "Guccy"

Le pull "Guccy"



LIRE LA SUITE
Tanissia Issad

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.