• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Polémique : le Vogue.com s'en prend aux blogueurs

chiara ferragni

Accusés de "tuer le style", les blogueurs ont été pris pour cible par le Vogue.com pour déplorer le chaos qui règne à l'entrée des défilés. Retour sur une polémique qui a fait rage cette semaine.

Au départ, il ne s'agissait que d'un simple compte-rendu de la Fashion Week de Milan : décryptage des principales tendances, assignation des défilés coups de cœur. La bible de la mode outre-Atlantique (voire la bible de la mode tout court) et ses principales journalistes se délectent ainsi chaque semaine de dresser leur bilan des shows. Jusqu'ici rien d'anormal.
Jusqu'à ce que Sally Singer, la directrice de l’innovation numérique chez Vogue.com ne décide de donner à sa chronique un tout autre sens en dénonçant le théâtre de business que sont devenus les abords des défilés : des filles payées pour porter des tenues et une dizaine d’influenceuses se partageant la scène. Autrefois inspirants ces looks semblent aujourd’hui privés de créativité, la journaliste arrivant même à recommander aux blogueurs "qui se changent toutes les heures, de se trouver une autre occupation". En concluant ses propos par un "vous annoncez la fin du style". Rien que ça. Et à Sarah Mower, chef des éditorialistes mode du site, de surenchérir en disant avoir de la peine pour ces filles qui "rodent aux alentours des shows, risquant à tout moment d’être renversées par une voiture dans l’espoir d’être shootées". Cinglant.

© Getty Image
 

Piqués aux vifs, la réponse des blogueurs n'a pas tardé à arriver. Susie Bubble et Bryan Boy ont ainsi saisi leurs comptes Twitter pour condamner des "critiques absurdes et des commentaires malveillants". Un ping-pong virtuel qui n'est pas sans nous rappeler le fameux article de Suzy Menkes de 2013 qui qualifiait la folie du street style de "fashion circus".

Alors si d'une part ces looks ont perdu en spontanéité, il faut avouer que le phénomène s'étend aujourd'hui bien au-delà des blogs. Les magazines contribuant eux-mêmes à alimenter le système en se servant de ces photos dans leurs pages. Un vrai débat est donc posé : le street style tient-il plus au shooting de mode ? Ou aux clichés captivants de notre tendre ami, le Bill Cunningham ? A vous de juger.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.