• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

#NoSizeFitsAll : une campagne pour dénoncer la dictature de la taille

Jada Sezer pour la campagne #Nosizefitsall

Grâce à une campagne intitulée "No size fits all" lancée par le "Women's Equality Party" britannique, des photos montrant des étiquettes de vêtements aux tailles aléatoires pleuvent sur les réseaux sociaux. Une manière de se battre contre la dictature du poids imposée par l’industrie de la mode.

Rosalie NelsonJada Sezer et Sophie Walker sont trois British qui tentent d'unir leurs forces pour combattre la dictature du poids qui règne dans le milieu de la mode. Rosalie est mannequin et a vécu l'enfer à cause de son agence qui exigeait d'elle qu'elle soit toujours plus maigre. Jada est mannequin plus-size, égérie L'Oréal et depuis 2013, le premier visage de la Fashion Week grande taille à Londres. Quant à Sophie, elle dirige le parti féministe britannique et tente de dénoncer des thèmes liés à l’égalité, la santé et plus généralement aux femmes. Toutes les trois désillusionnées par l'idôlarie de la maigreur dans le monde de la mode, elles ont décidé de créer le "Women's Equality Party" et ont imaginé une campagne intitulée #NoSizeFitsAll pour tenter de faire bouger les choses. Elles souhaitent faire pression sur le British Fashion of Council pendant la Fashion Week de Londres en voulant imposer, entre autres, aux créateurs de faire défiler des mannequins ayant une taille 40 ou plus, mais aussi d'inclure au minimum un mannequin taille 40 ou plus dans les pages shootings des magazines.

Pour dénoncer l'industrie de la mode et sensibiliser toutes les femmes à la beauté de leurs corps, elles nous invitent à partager une photo sur les réseaux sociaux de nos étiquettes de vêtements. Le but ? Montrer que toutes les marques ne taillent pas de la même manière. En effet, une étude réalisée par ClickNdress prouve que l'on peut peut prendre ou perdre 3 tailles de vêtements selon les marques. Au Royaume-Uni, une femme sur cinq coupe l'étiquette de ses vêtements dont 70% car elles ont honte de la taille qu'elles portent. En révélant ces étiquettes grâce à cette campagne, RosalieJada et Sophie espèrent envoyer un message clair à l'industrie de la mode.

 

Image: Model Jada Sezer shares her label to tell London Fashion Week that #NoSizeFitsAll. Our #NoSizeFitsAll campaign (link in bio) has created a splash across the media and gained expert backing over the last 2 weeks. As London Fashion Week begins today, WE are taking to social media once again. 1 in 5 women in the UK cut the label out of their clothes, with 70% stating they do so out of shame and embarrassment at their size. The #NoSizeFitsAll campaign seeks to overturn the presentation and idolisation of uniform body types by the fashion industry. Let's start by overturning the trend of label shame. Share your label on social media with the hashtag #NoSizeFitsAll to send a message to the fashion industry that it is time to reflect the diversity of British women.

Une photo publiée par Women's Equality Party (@wep_uk) le

 

Image: Women's Equality Party Leader Sophie Walker shares her label to tell London Fashion Week that #NoSizeFitsAll. Our #NoSizeFitsAll campaign (link in bio) has created a splash across the media and gained expert backing over the last 2 weeks. As London Fashion Week begins today, WE are taking to social media once again. 1 in 5 women in the UK cut the label out of their clothes, with 70% stating they do so out of shame and embarrassment at their size. The #NoSizeFitsAll campaign seeks to overturn the presentation and idolisation of uniform body types by the fashion industry. Let's start by overturning the trend of label shame. Share your label on social media with the hashtag #NoSizeFitsAll to send a message to the fashion industry that it is time to reflect the diversity of British women.

Une photo publiée par Women's Equality Party (@wep_uk) le

 

Image: Designer Isatu Harrison from fashion brand Izelia shares her label to tell London Fashion Week that #NoSizeFitsAll. Our #NoSizeFitsAll campaign (link in bio) has created a splash across the media and gained expert backing over the last 2 weeks. As London Fashion Week begins today, WE are taking to social media once again. 1 in 5 women in the UK cut the label out of their clothes, with 70% stating they do so out of shame and embarrassment at their size. The #NoSizeFitsAll campaign seeks to overturn the presentation and idolisation of uniform body types by the fashion industry. Let's start by overturning the trend of label shame. Share your label on social media with the hashtag #NoSizeFitsAll to send a message to the fashion industry that it is time to reflect the diversity of British women.

Une photo publiée par Women's Equality Party (@wep_uk) le

À lire aussi

#iamallwoman : All Woman Project, la campagne de pub qui célèbre toutes les femmes
#iamallwoman : la campagne de pub qui célèbre toutes les femmes

LIRE LA SUITE
Emeline Blanc
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.