• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Minnetonka x Maje : la collab qui en jette

maje minnetonka

Judith Milgrom avait envie de franges et de dégaine hippie chic. Ni une, ni deux, la fondatrice de Maje a réinterprété les bottines Minnetonka. Une collection qui en jette.

Quand on lui demande qui serait l’ambassadrice idéale des Minnetonka qu’elle a twistées pour Maje, Judith Milgrom répond cash : "Un top des années 1980. Linda Evangelista ou Elle Macpherson à l’époque." Contrairement à d’autres, ces petits mocassins cousus main ne lui rappellent pas le fashion power de Kate Moss dans les années 2000. Les Minnetonka sont pour elle les réminiscences de son adolescence : "Ce sont les premières chaussures de marque que j’ai achetées. Au début des années 1980, tout le monde se les arrachait. Je devais avoir 15 ans. Elles symbolisent mes premiers pas dans la mode."

"Un esprit traveler bohème"

Depuis, la tête pensante de Maje ne les a jamais vraiment lâchées. Jusqu’à cette saison, où elle s’est carrément réapproprié ces bottines nées en 1946. "Au fur et à mesure que j’avançais dans la collection automne-hiver, associer mes silhouettes à ces boots décontractées m’est apparu comme une évidence. Elles ont l’esprit traveler bohème du moment. " Si l’ADN Minnetonka est bien là (inspiration indienne, cuir robuste, finitions artisanales), la Maje touch fait le reste.

"Des collants en daim"

Les modèles classiques revus par la griffe parisienne ont ainsi une ligne plus affinée, changent de couleur (le kaki et le rouge vif font leur apparition) et se parent de totems et de flèches dorés, petits grigris luxueux accrochés aux lacets ou aux fermetures Eclair. Mais de cette capsule hyper-désirable, on retient surtout les cuissardes bordées de franges qui filent le long de la jambe : "Le modèle le plus fort. Comme des collants en daim, à porter avec une robe courte et un long manteau en laine", s’enthousiasme Judith Milgrom. Cette collaboration, la première entre Maje et une marque de chaussures, annonce aussi l’envie de la créatrice de développer ses lignes d’accessoires. "Pourquoi ne pas lancer d’autres partenariats avec des maisons qui partagent nos valeurs et parlent le même langage ? Quoi qu’il en soit, je réfléchis à tout et ne m’interdis rien." To be continued, donc.

LIRE LA SUITE
Bénédicte Burget

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.