• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
Inboard

Petit guide touristique du mariage gay

mariage gay et lesbien

Pour le mariage homosexuel, la France a dit non. Mais d'autres ont quand même très envie de se dire oui : voici notre sélection des meilleures destinations pour se marier entre gay... Parce que la St Valentin n'est plus très loin.

Le mariage homo, anticonstitutionnellement
Les vieux Sages du Conseil Constitutionnel n'ont pas changé l'histoire le 28 janvier dernier, sur la question de l'établissement du mariage homosexuel. Bien au contraire, ils ont passé le débat comme une patate chaude et n'ont pas tranché sur le principe d'égalité devant la loi, remettant cette question aux politiques. Le débat est donc relancé, inlassablement.

Alors que la majorité des Français est favorables à 58% au mariage homosexuel, on ne peut toujours pas se marier en France quand on a le même sexe. Ainsi, en attendant que ce sujet torride reprenne de plus belle en période de préparation des élections présidentielles de 2012, (on verra alors clairement quels candidats font les yeux doux à l'électorat très conservateur et d'extrême droite) une question se pose : où se marier, quand on est gay ? Parce que si c'est comme le droit de vote à 18 ans, ou le vote des femmes, en matière de grands pas, depuis quelques décennies la France est gravement retardée. Et l'amour, parfois, ça n'attend pas.

Le mariage fun à l'espagnole
Depuis le 3 juillet 2005, après signature de la loi par le roi Juan Carlos le 2, le mariage entre toreros ou entre donas est permis. Devenu ainsi le 3ème pays d'Europe (après les Pays-Bas et la Belgique) à approuver le mariage gay, c'est une des destinations favorites pour se passer la bague au doigt en toute liberté : fiesta internationale à Barcelone, romantique cosy en Andalousie ou chic et cosmopolite à Madrid, l'ambiance promet d'être détendue et chaude.
Les + : C'est à deux heures de Paris, et y'a des low cost. Enfin, l'Espagne étant le premier pays à accepter l’adoption sans restriction, on peut repartir avec un enfant. Très sympa.
Les - : Le mariage ne sera pas valide en France. C'est vraiment que pour le symbole.

Le mariage sobre à la belge
En Belgique, le mariage entre homosexuels est autorisé depuis le 30 janvier 2003. Tout comme en Espagne, on peut aussi adopter légalement. Le plat pays est idéal pour un mariage express sobre, plurilingue et sans chichi : on mange des frites, boit des bières, et on remplace les dragées par le chocolat, discrètement et en toute élégance.
Les + : C'est à une heure de Paris, et on y parle le français : pratique.
Les - : Le mariage ne sera pas reconnu en France. Pas encore... Mais en attendant, comme Bruxelles et une ville européenne à seulement une heure de Paris, on peut donc s'y exiler pour y filer le parfait ménage. Vivre à Bruxelles ? Un vrai moins, du coup.

Le mariage "back to the roots" à Amsterdam
Bien sûr, y'a pas que l'herbe en Hollande, y'a aussi les tulipes, les harengs, et le progrès, puisque les Pays-Bas ont été le premier pays, en 2000, à autoriser le mariage gay et lesbien. Une nouvelle qui fait plaisir, si l'herbe n'a pas suffi.
Les + : Faites pas comme si vous saviez pas. On peut se marier entre homos et fumer : quand le jour du mariage devient un peu comme le jour de Noël.
Les - : Déjà, c'est incompréhensible le néerlandais. En plus, la filiation pour les enfants n'est pas automatique dans le mariage homosexuel, ce qui complique les choses. Enfin, pour ceux incapables de quitter définitivement leur douce France, non seulement le mariage ne sera pas légal en France, mais les cigarettes vertes franchement roulées non plus... Le retour d'Amsterdam nous brise ainsi doublement le cœur.

Le mariage décalé à Boston
Les Etats-Unis sont toujours aussi hétérogènes sur la question du mariage homosexuel : si en Californie, le loi peine encore à passer, dans le Massachusetts c'est tranquille en revanche. Se marier à Boston, ça fait très mariage "pro" genre Ally McBeal... On peut se marier après le boulot et filer pour l'happy-hour cocktails dans des bars d'hôtels. En même temps, malgré l'ambiance cravate, c'est décaléparce que... Quelle idée d'aller se marier à Boston, non ? Si vraiment les Etats-Unis vous charment, faites une croix sur Las Vegas, où ce n'est pas autorisé, et filez dire "oui" dans le Connecticut, le Vermont, l'Iowa ou encore accomplissez votre vieux fantasme : une photo de mariage d'amour devant la Maison-Blanche, dans la capitale fédérale à Washington.
Les + : Un mariage à l'américaine, c'est trop stylé, n'empêche.
Les - : c'est loin, ça coûte cher, c'est indé mais limite... Surtout que ça vaut rien en France. Au point où on en est, on peut aussi filer au Canada, où c'est légal depuis 2005.

Le mariage absurde à Mexico City
Vous ne pouvez pas vous marier au Mexique, mais dans la capitale apparemment, tout est possible, puisque depuis 2009 c'est autorisé. On se marie à Mexico City et on file le fêter ailleurs, mais en profil bas : pas question de faire les malins à Tijuana.
Les + : Mexico, c'est exotique quand même.
Les - : La capitale du Mexique, ce n'est pas le meilleur du pays. Quitte à faire un mariage exotique, autant aller à Buenos Aires pour un mariage glamour... Car en Argentine, non seulement c'est autorisé depuis juillet 2010, accordant les exacts mêmes droits, mais en plus, c'est pas seulement autorisé intra muros... On peut donc aller fièrement fêter son union de la Terre de Feu à Iguaçu sans complexe.

Le mariage africain
Gros scoop : depuis 2006, on peut se marier entre homos en Afrique du Sud.  Premier pays d'Afrique et cinquième dans le classement mondial,  il semblerait qu'après l'histoire houleuse de l'apartheid, pas question pour eux de paraître intolérants... Le pays se lâche, c'est bon ça.
Les + : Il fait chaud ?
Les  - : Ca fait un peu provo, d'aller en Afrique du Sud rien que pour se marier... Qui nous suivra ? Même pas la France, au final.

Le mariage du grand Nord
La Norvège (en 2008), la Suède (en 2009) et l'Islande (en 2010, où la loi est entrée en vigueur un 27 juin, et le même jour la Première ministre du pays en a profité pour épouser sa compagne) ont fait le grand saut. L'occasion pour ceux qui le désirent de s'offrir un mariage polaire, de porter une jolie fourrure, des imprimés mignons à la Ikéa et de manger des poissons frais, puis des patates.
Les + : Se marier en Europe du Nord, c'est ultra-esthétique. Et pas loin de chez nous.
Les -  : On ne comprendra rien lors de la cérémonie, on aura froid, et on est mal si on n'aime pas le poisson. Puis arrivés en France, même combat : on a l'air d'un esquimau bizarre, et on n'est toujours pas légalement marié...

Les  options de dernière minute: depuis l'année dernière, deux pays encore ont bravé notre grand interdit : la Slovaquie et le Portugal. Dans les deux cas, ce sont des pays idéaux pour se marier, ils sont plutôt bons marchés, hors des circuits touristiques classiques, et particulièrement folkloriques. On peut chialer sur du Fado, ou boire de la bière Pilsner au retour en France, quand on doit se rabattre misérablement sur un PACS même pas recensé. Enfin mention spécialement insolite pour Israël, où depuis le 21 novembre 2006, la Cour suprême d’Israël a ordonné au gouvernement de reconnaître des mariages de couples de même sexe célébrés au Canada... Allez comprendre : ça en fait des voyages, pour un mariage.

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.