• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les 10 commandements d’un mariage pas tradi

Les 10 commandements d’un mariage pas tradi

Vous rêvez d’un mariage où robe meringue et DJ ringard sont bannis ? L'ouvrage, "Un Beau Jour" est pour vous ! Eléonore Bridge, Virginie Mosser et Anne-Solange Tardy, expertes en jour J, nous offrent des idées fun pour réaliser la fête idéale. Extraits.

On laisse le meilleur de l’organisation à son mec
D’après nos trois auteures, rien de mieux pour oppresser son mec que de le bassiner avec nos histoires de ballons, tulles et harmonie de couleurs. Si on veut qu'il s'implique avec plaisir dans l’organisation de ce jour censé rester mémorable, on fait preuve de subtilité en lui confiant les tâches les plus sympas : la dégustation des plats chez le traiteur, la préparation de la playlist du vin d'honneur ou encore la location de la voiture vintage qui nous ramènera au cocktail... C'est quand même plus marrant que le choix des bougies. Et puis nous on aime ça les bougies, non ? Bon…

On se met aux travaux manuels
Pour les faire-part, on oublie la formule d'usage pompeuse "Monsieur et Madame X, Monsieur et Madame Y ont le plaisir de vous faire part du mariage de leurs enfants". Un simple "Justine et Louis se marient !" suffit, si on ne souhaite pas donner l’impression que notre mariage sera guindé. Pour la touche poétique, on peut aussi penser à l'origami (sorte de pliages japonais), imaginer des collages de confettis, de rubans adhésifs, ou encore utiliser des tampons encreurs. Le seul impératif est de bien faire figurer toutes les informations pratiques : les noms des mariés, les dates, l'adresse des lieux ou encore le dress code s'il y en a un… Parce qu’un oubli peut vite arriver, et une fois le modèle parti à l’imprimerie, le prix peut aussi vite augmenter. Après, libre à nous de nous lâcher graphiquement !

On évite les photos de "tonton Jacky"
On embauche un photographe spécialisé dans le photojournalisme et on y met le prix (minimum 1 200 €). Il réalisera une "photo de couple" bien plus vivante que ne le ferait un photographe classique. La session doit être planifiée au bon moment, juste avant le dîner par exemple, quand les invités s'installent à table, histoire de ne pas les faire attendre ! On peut aussi proposer à nos guests de se prendre en photo pendant le cocktail en faisant circuler chapeaux, fausses moustaches ou loups ou, mieux encore, en installant un photocall. A la clef, de bons souvenirs et... de bons dossiers !

On mise sur un dîner à la bonne franquette
Histoire d'éviter le dîner assis ronflant, pourquoi ne pas organiser un barbecue géant ou louer les services d'un camion pizzas ou d'une baraque à frites ? C'est la solution toute trouvée pour insuffler une ambiance conviviale ! Et si la cérémonie est programmée tôt, en tout début d'après-midi, on oublie le cocktail. On le remplace par un goûter chic en plein air pour faire patienter nos invités jusqu'au dîner. Dans ce cas, exit les bouchées et consommés salés, prime aux gâteaux colorés, alcools doux et thés parfumés !

On dresse un plan de table aux petits oignons
"Sans vouloir vous mettre la pression, c'est l'une des composantes essentielles de l'ambiance du mariage". Les auteures sont formelles : le plan de table doit être étudié avec attention ! S'il semble évident de rassembler entre elles des personnes qui s'entendent bien et qui ont à peu près le même âge, on pense moins à éviter les mauvais mélanges : la vieille copine aristo et la pote de fac aux idées politiques très tranchées, le dragueur avec la féministe chevronnée, les ex et leurs nouveaux conjoints... On évite aussi les tables composées uniquement de célibataires, esprit speed dating si l'on ne veut pas faire de notre mariage une soirée foireuse d'agence matrimoniale. En revanche, les groupes de bons potes festifs sont les bienvenus devant la piste de danse. Ensemble, ils seront les premiers à y mettre les pieds et y entraîneront les autres invités !

Retrouvez aussi notre shopping spécial robes de mariée sur le site de Glamour.

On ne néglige pas les petits détails déco
Ce sont souvent eux qui font la différence. L'air de rien, des napperons et des serviettes colorés peuvent égayer une table. Pour chaque type de petit-four, on peut aussi fabriquer des étiquettes avec des noms rigolos : croustillantes surprises, tomates d'amour, joyeuses mises en bouche... Mille autres détails de décoration sont possibles : des rubans suspendus aux arbres, des pompons en papier de soie, des cornets de bonbons sur la table... Les invités sont toujours sensibles à ces petits plus originaux.

On se crée une tenue sur mesure élégante... et confortable !
Ah, la fameuse robe de mariée ! On rêve toutes d'une tenue à la Grace Kelly. Problème : les robes de créateurs coûtent un bras. Est-on prêtes à faire cette dépense ? Si non, on investit donc dans une jolie robe de prêt-à-porter qui nous mettra en valeur et on la donne à retoucher. On choisit une paire de chaussures à notre goût, pas forcément blanches. Pourquoi ne pas opter pour des bottes ou pour les Lady Dragon de Vivienne Westwood, ces escarpins blancs en plastique ornés d'un cœur rouge ? Le plus important est qu'elles soient surtout faciles à porter ! Et pour éviter d'avoir les pieds en compote à la fin de la journée, on pense à porter nos talons plusieurs fois avant le mariage, voir à y insérer des coussinets type "Shopping and Dancing" de Scholl. L'astuce des reines du talon de 12 cm !

Le Jour J, on ne déconne pas avec ses nerfs
Le jour du mariage est arrivé et tout le monde s'agite autour de nous. Pas question pour autant de se laisser submerger par l'excitation ambiante. On se détend, on prend son temps, on s’autorise un petit déjeuner bourré de vitamine… Bref, on s'occupe de soi ! Inutile de préciser que ce n'est quand même pas le moment de s’aventurer chez un coiffeur qu’on n’a pas testé, de changer d'idées pour la déco ou d’expérimenter un nouveau masque de beauté. Il serait idiot de se retrouver à l'église les cheveux crêpés ou le visage en feu...

On se fait une "valise de survie"
Un collant, ça se file vite, et le mascara, ça coule quand on pleure... On a dit mariage rock, pas trash ! On part donc à la cérémonie  avec un certain nombre de choses : du paracétamol en cas de migraine, des mouchoirs pour les chouineuses, une petite trousse de maquillage pour se refaire une beauté... Mais aussi de jolies ballerines parce que, comme le rappellent assez justement les auteurs, "à moins d'être Sarah Jessica Parker, personne ne tient dix heures sur des talons."

On gère l'après-mariage
On connaissait le "baby blues", moins le "wedding blues". Après un an passé à organiser une fête de folie, il est normal de subir un contrecoup une fois les festivités terminées. Pour éviter ce coup de cafard, on évite un retour à la réalité trop brutal. On ne rentre pas dormir dans son lit habituel si on a convolé dans sa maison de famille mais on réserve plutôt la suite nuptiale d'un hôtel des alentours. Le lendemain, on organise un brunch avec les copains et on pose sa journée du lundi si on se marie un week-end. C'est peut être aussi le moment parfait pour partir en voyage de noces, non ?

Pour aller encore plus loin dans l'organisation d'un mariage cool, retrouvez l'ouvrage d'Eléonore Bridge, Virginie Mosser et Anne-Solange Tardy, Un Beau Jour, publié aux éditions Marabout.
Pour se le procurer, c'est ici !

LIRE LA SUITE
Juliette Hautemulle
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.