Mango, une success-story

Mêler tendance, singularité et vie citadine, tel est le projet de Mango. Du jean basique à la robe de soirée singulière et travaillée, les collections Mango se veulent près du quotidien, et toujours porteuses d’un style reconnaissable entre tous.

Mango
© -

L’histoire deMango

À l’origine de cette success-story, les frères Isak et Nahman Andic, immigrés turcs venus s’installer en Espagne alors qu’ils étaient adolescents. Rapidement, le binôme se lance dans l’importation et la revente de vêtements. Leur business s’avère très lucratif, à tel point que les deux frères décident de fonder leur propre société et d’ouvrir, en 1984 à Barcelone, leur premier magasin. Mango est .

Dès lors, la jeune entreprise catalane ne va pas cesser de se développer : les ouvertures de boutiques Mango se multiplient en Espagne et, au début des années 1990, l’expansion à l’international est amorcée. Depuis 1998, Mango est la seconde société espagnole exportatrice du secteur textile, juste derrière sa concurrente Zara. Une véritable réussite commerciale qui s’illustre aujourd’hui par l’existence de plus de 1 700 magasins Mango dans une centaine de pays.

 

Le concept Mango

La marque veut proposer des vêtements audacieux, à la fois « tendance » et pratiques, adaptés à l’activité quotidienne et citadine. Mango a su développer une certaine singularité dans ses lignes de ses vêtements (notamment à travers leurs coupes originales et leurs couleurs) qui la distingue de Zara ou de H&M. Ainsi, bien que les collections Mango soient nombreuses et diversifiées, elles ont toujours un caractère intimiste et exclusif qui ne manque pas de séduire les clientes et les clients à la recherche d’un vêtement qui soit tendance sans être trop banal.

L’enseigne mise sur le design. En 2007, elle ouvre à Barcelone le plus grand bureau de création de mode d’Europe, El Hangar Design Center, pour y dessiner l’ensemble de ses vêtements. Par ailleurs, Mango travaille chaque année avec de jeunes stylistes, à l’instar d’Adam Lippes, Sandrina Fasoli ou Moises de la Renta, et donne carte blanche à certaines célébrités, comme les sœurs Cruz, pour la création de mini-collections et d’éditions limitées.

Dans toute cette profusion, certains reprochent cependant à Mango la qualité variable et parfois faible de ses produits selon les collections. Il est toujours difficile de concilier diversité et qualité.

 

La logistiqueMango

La clé du succès de la formule Mango ? Concilier le stylisme… avec la logistique. Tout repose sur un système appelé just-in-time, un principe de gestion que les marques Zaraet H&Mont aussi adopté. Dans ce système, la production et le stockage des produits s’opèrent en fonction des demandes du marché. Il s’agit pour les marques d’être en phase avec chaque nouvelle tendance : les modèles proposés sont sans cesse réactualisés afin de répondre aux désirs des clients. De la création à la vente, tout est contrôlé par l’enseigne : les boutiques sont fournies en nouveaux vêtements très rapidement.

L’atout principal de Mango réside dans sa flexibilité et sa capacité à s’adapter aux changements, qu’il s’agisse des aléas de la mode ou, à plus grande échelle, des codes culturels vestimentaires propres aux pays la marque est implantée.

 

Mango aujourd'hui

Mangopropose plusieurs lignes de vêtements et chaussures, chacune correspondant aux différents moments du quotidien : tenues citadines, habits sportswear, robes de soirée… De même, la marque présente des collections limitées, fruits de partenariat avec des stylistes externes et des célébrités. MNG Touch, la gamme d’accessoires lancée en 2005, et Sweet MNG, une ligne de lingerie, ont enrichi l’offre de l’enseigne. Par ailleurs, si elles ont longtemps été réservées à la clientèle féminine, les créationsMango s’adressent aussi, depuis 2008, aux hommes, à travers la collection HE, Homini Emerito. Côté prix, ils sont un peu plus élevés chez Mango que chez Zara ou H&M.

Mais Mango, c’est aussi une formidable entreprise publicitaire, qui sait soigner son image de marque avec, chaque année, une nouvelle égérie. Des mannequins ou des actrices comme Milla Jovovich, Élisabeth Hurley, Penelope Cruz ou Scarlett Johansson se sont prêtées au jeu. Cette année, l’enseigne a fait appel au célèbre photographe Terry Richardson, qui a signé la dernière campagne avec Isabella Fontana.

Le succès croissant deMango ne semble pas heurter la singularité de son offre, bien au contraire. Il est davantage synonyme de développement et de diversification des produits. De la jeune lycéenne naturelle à la femme active délicate et coquette, Mango sait trouver ses adeptes parmi tous ceux qui veulent être tendance sans jamais être « standard ».