Entre vêtements et baskets, la mode signée Bensimon

La tradition militaire a de tout temps inspiré la mode, que ce soit dans des créations originales portées dans la rue ou dans des surplus. C’est dans ce dernier domaine que la famille Bensimon a su trouver sa voie et le chemin du succès.

Bensimon, une histoire de famille

Le premier instigateur de cette réussite n’est autre que Simon Bensimon. Venu s’installer en France en 1962, il constate rapidement le succès des vêtements de l’armée auprès de la population. Habits souples et agréables à porter, c’est alors toute la mode casual qui prend forme, adoptée par les travailleurs. Bensimon profite de cette tendance pour acheter d’importants stocks de surplus et ouvre sa première boutique aux portes de Paris, au Kremlin-Bicêtre. Le succès est tout de suite au rendez-vous, accueillant les particuliers à la recherche de vêtements de travail confortables et les hippies en quête de tenues simples, hors mode.

Ses deux fils, Serge et Yves, prennent rapidement le relais, en créant, dans les années 1970, les Surplus Bensimon. Ils partent alors acheter sur tous les continents les surplus militaires et les customisent pour en faire des vêtements tendance et confortables, toujours très colorés. Ceux-ci commencent alors à faire leur apparition dans les magazines de mode, renforçant le succès de la marque créée à l’image des deux frères.

Mais c’est en 1982 que l’enseigne entre réellement dans une nouvelle ère avec un équipement plutôt inattendu, la basket. En effet, les frères Bensimon achètent à cette période un stock de tennis blanches à l’armée française. C’est le début de la légendaire tennis Bensimon, revenue au goût du jour ces dernières années avec toujours la même allure et un succès identique.

D’autres produits sont également associés à la marque avec une constante, celle de mettre le noir de côté au profit de la couleur, dans tous les objets proposés.

La tennis Bensimon, modèle culte de la marque du même nom

Les Bensimon décident de faire subir à cet important stock de chaussures militaires le même sort que l’ensemble des vêtements importés jusque-là en les customisant. L’idée est alors simple, faire tremper les tennis dans des bains de couleur sur leur partie en coton. Le style est posé et le succès est immédiat pour cette chaussure colorée au bout blanc.

De plus, la marque orchestre parfaitement la promotion de cette nouvelle tendance en la faisant porter par des femmes célèbres : Jane Birkin et Sophie Marceau. C’est également le début d’un marketing implacable et impeccable avec la mise en vente limitée de chaussures pour entretenir la demande. C’est aussi cette maîtrise des ventes – un modèle du genre – qui a contribué à faire de la Bensimon un mythe qui persiste encore.

Dans le même temps, l’enseigne poursuit son développement en proposant une mode Bensimon complète, pour hommes et femmes. Chaque vêtement signé Bensimon Collection conserve le concept des débuts : proposer une ligne confortable en revisitant l’esprit militaire. Saharienne, jodhpur ou short, telle est l’ambiance Bensimon.

Les sacs Bensimon font également leur apparition dans des formes interchangeables et simples, là encore marquées par l’esprit vif et coloré de la marque.

Bensimon, une entreprise devenue touche-à-tout

En quête permanente de nouvelles idées, se distinguant toujours des autres modes et enseignes, Bensimon poursuit perpétuellement son développement avec de nouvelles idées et une autre façon d’envisager la mode. Après la création de la boutique “Autour du Monde”, évocatrice des différentes tendances regroupées en ce lieu, Bensimon signe, en 1989, l’arrivée d’un nouveau concept en France, celui du “Home Autour du Monde”. Celui-ci est un véritable lieu de vie, univers à lui tout seul entre mode, objets et meubles. D’abord implanté à Paris, un deuxième magasin s’est installé à Lyon en novembre 2008.

Bensimon se signale également, depuis quelques années, comme une marque touche-à-tout, à l’image de ses fondateurs. En 2005, c’est ainsi la commercialisation de deux parfums mêlant les notes boisées et d’agrumes et distribués uniquement dans son réseau que tente Bensimon. En 2007, c’est au tour de la musique d’envahir les espaces Bensimon avec des albums acoustiques conçus pour accompagner chaque moment de la vie quotidienne, en douceur.

Plus originale, la rencontre avec la librairie Artazart va donner naissance à un nouveau lieu-concept autour du livre. Cette innovation se nourrit d’un autre domaine cher à Serge Bensimon, l’art. C’est ainsi qu’est inaugurée en novembre 2009 la Gallery S. Bensimon, espace de rencontre et de présentation d’objets d’art contemporain, assemblés pour susciter l’émotion, l’enthousiasme et la curiosité.

Bensimon est ainsi devenu plus un concept qu’une simple entreprise de mode. La marque expose toute la créativité de ses fondateurs, quel que soit le secteur exploré. La mode y a d’ailleurs parfaitement sa place et son public, dans ce même esprit de curiosité et de bien-être. Une invitation au voyage dans la plus pure tradition Bensimon.