• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

3 recettes coréennes savoureuses

Dolsot Bibimbap, riz composé coréen Kimchi Bokkeumbap, riz frit au Kimchi Japchae, nouilles "royales" sautées "K food Cuisine coréenne d 4

Cette semaine, direction la Corée avec ces trois recettes traditionnelles, tirées du livre "K Food" de Da-Hae et Gareth West édité par Hachette Cuisine. Des plats parfaits pour découvrir la cuisine coréenne.

LIRE LA SUITE
1 /4

Dolsot Bibimbap, riz composé coréen

Dolsot Bibimbap, riz composé coréen

Bibimbap se traduit littéralement par "riz mélangé" (bibim =mélange, bap =riz) ce qui signifie que vous pouvez assemblez n’importe quels ingrédients avec du riz et que vous obtiendrez un bibimbap. Pour un déjeuner rapide, ma mère prépare habituellement le sien avec des restes de riz, des miyuk muchim et des kongnamul muchim (voir p.61 et 60) mélangés avec du gochujang et de l’huile de sésame.  Dolsot  fait référence au saladier en pierre chaud dans lequel on présente le riz. On le sert brûlant avec un œuf cru au centre, que l’on mélange au dernier moment de façon à avoir une combinaison de riz craquant et tendre, de légumes croquants et d’œuf coulant. Si vous n’avez pas de saladier en pierre, vous pouvez tout de même obtenir un riz croquant en l’écrasant en une couche uniforme dans une poêle. 

 

Ingrédients
2 ou 3 champignons shiitakés séchés
Huile végétale
½ caritte, détaillée en allumettes
Sel
½ courgette, détaillée en allumettes
1 cuil. à soupe d’huile de sésame
500 g de riz à grains courts cuit (voir p.26)
100 g de sigeumchi muchim (voir p.60)
100 g de kongnamul muchim (voir p.60)
1 œuf 

 

Pour la sauce  
2 cuil. à soupe de gochujang (pâte de piment rouge)
1 cuil. à soupe de graines de sésame
2 cuil. à soupe d’huile de sésame
½ cuil. à soupe de sucre en poudre
2 gousses d’ail épluchées et finement hachées


Mettez les champignons shiitakés dans un bol et couvrez-les d’eau bouillante. Laissez-les tremper pendant 10 min, puis égouttez-les et taillez-les en fines lanières. Mélangez tous les ingrédients de la sauce dans une jatte. Réservez. Faites chauffer 1 trait d’huile à feu moyen dans une poêle à fond épais. Ajoutez la carotte, salez et faites–la cuire, en remuant, de 2 à 3 min, jusqu’à ce qu’elle attendrisse légèrement. Réservez la carotte et renouvelez l’opération avec la courgette. Pour terminer le plat, faites chauffer à feu vif un dolsot (saladier en pierre coréen) ou une poêle à fond épais de 3 à 4 min,  jusqu’à ce qu’il soit/elle soit très chaud(e). Badigeonnez l’intérieur du saladier ou de la poêle d’huile de sésame, puis ajoutez le riz, en le pressant contre le fond et les côtés de façon à recouvrir la surface au maximum (on obtient ainsi beaucoup de riz croquant). Lorsque le riz se met à grésiller, disposez les légumes en petits tas bien propres sur les côtés, en laissant le dolsot ou la poêle à feu vif, et faites cuire pendant encore 2 min, jusqu’ à ce que le riz soit bien cuit et croquant. Cassez l’œuf au centre du dolsot ou de la poêle, puis sortez-le/la du feu. Servez brûlant, avec la sauce à part, afin que vous puissiez assaisonner votre plat selon vos goûts. 


ASTUCE : Si vous préférez une version non végétarienne, vous pouvez ajouter 50 g de yukhoe (voir p.100) dans chaque bol en même temps que les légumes. La chaleur de la pierre chaude saisira rapidement le bœuf ; il sera donc brun à l’extérieur et encore rosé à l’intérieur. 

 

2 /4

Kimchi Bokkeumbap, riz frit au Kimchi

Kimchi Bokkeumbap, riz frit au Kimchi

Pour deux personnes
 
De toutes les recettes de ce livre, c’est certainement celle-ci que nous préparons le plus souvent à la maison. Parfaite pour un repas de semaine, elle est facile et rapide à réaliser. Nous avons généralement tous les ingrédients nécessaires dans notre réfrigérateur et c’est un excellent moyen d’utiliser des restes de riz, car le riz qui vient juste d’être préparé transforme le plat en une bouillie. L’œuf posé par-dessus est un must : j’aime le mien à peine cuit et encore coulant, pour que le jaune se mélange au riz et forme une sauce.
 
Ingrédients
1 cuil. à soupe d’huile végétale + un peu pour la cuisson
100 g de poitrine de porc, finement hachée
150 g de baechu kimchi (voir p.32)
1 cuil. à soupe d’huile de sésame
400 g de riz à grains courts cuit (voir p.26)
1 cuil. à soupe de graines de sésame
1 cuil. à soupe de gochugaru (piment rouge coréen en poudre)
2 cébettes, parées et taillées en fines rondelles
2 œufs
 
 
Dans une poêle à fond épais, faites chauffer l’huile à feu moyen. Faites-y cuire les morceaux de poitrine de porc de 2 à 3 min, en remuant, jusqu’à ce que les bordes commencent à durcir et que le porc soit bien cuit. Ajoutez le kimchi et faites-le sauter pendant 2 ou 3 min, puis ajoutez l’huile de sésame, le riz, les graines de sésame et le gochugaru et poursuivez la cuisson, en remuant, jusqu’à ce que le riz soit bien chaud. Incorporez les cébettes (réservez-en un peu pour décorer) et répartissez le mélange dans des bols. Tant que le riz est encore chaud, faites rapidement cuire les œufs au plat dans une autre poêle. Déposez un œuf au plat dans chaque bol de riz et parsemez des cébettes réservées. 
3 /4

Japchae, nouilles "royales" sautées

Japchae, nouilles "royales" sautées

Pour 4 personnes en entrée
Pour 2 personnes en plat principal


Avec le bulgogi et le kimchi, ce plat est certainement l’un des plus célèbres de Corée. Historiquement, seule la famille royale avait droit à ce plat de nouilles de patate douce sautées mais, de nos jours, on le trouve sur toutes les tables, notamment lors des fêtes de famille ou avec des amis. Et c’est aussi le plat que prépare ma mère pour chaque buffet, car il est facile à réaliser et peut se déguster chaud ou froid.


Ingrédients
4 champignons shiitakés séchés
100 g de bifteck, coupé en tranches de 5 mm d’épaisseur
150 g de nouilles de patate douce dangmyeon
3 cuill. A soupe d’huile végétale
½ carotte détaillée en allumettes
1 poivron rouge, épépiné et finement haché
2 cébettes, parées et coupées en tronçons de 5 cm
100 g de sigeumchi muchim (voir p.60)
1 cuil. à soupe de graines de sésame

Pour la marinade
1 cuil. à soupe de sauce soja classique
2 gousses d’ail, épluchées et très finement hachées
2 cuil. à café de sucre en poudre
1 pincée de poivre

Pour la sauce
1 cuil. à soupe d’huile de sésame
4 cuil. à soupe de sauce soja classique
2 cuil. à café de sucre en poudre
2 cuil. à soupe de graines de sésame grillés + un peu pour décorer
1 gousse d’ail, épluchée et très finement hachée
1 pincée de poivre

 

Mettez les champignons shiitakés dans un bol et couvrez-les d’eau bouillante. Laissez-les tremper pendant 10 min, puis égouttez-les et détaillez-les en fines lamelles. Pendant ce temps, mélangez les ingrédients de la marinade dans un saladier. Ajoutez les tranches de bœuf et mélangez bien pour les enrober uniformément, puis laissez mariner pendant  10 min. Mélangez les ingrédients pour la sauce dans un autre saladier et réservez. Faites cuire les nouilles dans de l’eau bouillante en suivant les instructions indiquée sur le sachet, puis égouttez-les bien et rincez-les sous l’eau froide. Faites chauffer  1 cuil. à soupe d’huile végétale à feu moyen dans une grande poêle. Faites-y revenir les tranches de bœuf mariné de 1 à 2 min, jusqu’à ce qu’elles brunissent, puis retirez la poêle du feu et réservez. Mettez la carotte dans la poêle et faites-la cuire pendant 2 min, jusqu’à ce qu’elle soit tendre, puis ajoutez le poivron et les cébettes et faites-les revenir pendant 2 min. Retirez les légumes de la poêle et réservez-les. Laissez la poêle sur le feu. Versez l’huile végétale restante dans la poêle, puis ajoutez les nouilles et faites-les chauffer, en remuant, pendant 2 min. Ajoutez la sauce et le sigeumchi muchim et faites sauter le tout pendant 2, en veillant à ce que tous les aliments soient bien mélangés et recouverts uniformément de sauce. Répartissez les nouilles sautées dans des bols, parsemez-les de graines de sésame et servez sans attendre. 

4 /4

"K food Cuisine coréenne d'hier et d'aujourd'hui" de Da-Hae et Gareth West

"K food Cuisine coréenne d

Retrouvez encore plus de recettes coréennes (Go Galbi - maquereau grillé, O-ri Nulgogi - canard épicé au riz frit...) dans le livre K food, Cuisine coréenne d'hier et d'aujourd'hui de Da-Hae et Gareth West, 19,95 €.

Cliquez ici pour l'acheter !

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.