• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Vacances : la Croatie, on y va ?

On y va pour… son patrimoine historique On y va pour… ses parcs nationaux On y va pour… ses nombreux festivals On n’y va pas pour… être dépaysée 6

La Croatie rejoindra l'Union Européenne le 1er juillet 2013. L’occasion de découvrir ce pays niché entre la Méditerranée et l’Europe centrale et dont on vante les mérites depuis plusieurs années. Avec ses 1000 îles, ses sites classés au Patrimoine Culturel Mondial et son climat agréable, est-il pour autant la destination idéale pour le farniente estival ? On a pesé le pour et le contre.

LIRE LA SUITE
1 /6

On y va pour… son patrimoine historique

On y va pour… son patrimoine historique

Les amoureux de culture auront de quoi faire, avec ses nombreux musées et ses six sites classés au Patrimoine Mondial à l'UNESCO. Dubrovnik, ville idéale pour un city-break toute l'année, regorge de petites ruelles anciennes. Autre merveille à voir, le Palais de Dioclétien à Split, ville charmante aux multiples influences. A Šibenik, on ne manque pas la Cathédrale Saint-Jacques et les nombreuses églises et monastères. La ville entière de Trogir, à l'architecture harmonieuse, est elle aussi classée, ainsi que l’ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne du VIème siècle, à Poreč. Bref, les plus frileux à l’idée de passer leur vie sous un parasol de plage ne seront pas déçus.

Voir aussi sur Glamour.fr : 6 maisons d'hôtes pour faire un break avant l'été !

2 /6

On y va pour… ses parcs nationaux

On y va pour… ses parcs nationaux

Au compteur, la Croatie compte 8 parcs nationaux et 11 parcs naturels. Mais qui dit parc ne veut pas forcément dire montagnes et randonnées : archipel d'îles, eau transparente et plongée caractérisent ces espaces protégés, comme le parc national des îles Kornati, composé d'une centaine d'îles et îlots pour jouer à Robinson Crusoé ou le parc national des Iles Brijuni, l'un des plus beaux archipels de la Méditerranée. A l'intérieur du pays, le parc national Risnjak est parfait pour les amoureux de la forêt et des animaux. Quant au parc national Paklenica, c'est un endroit où se croisent la mer et la montagne, d'où l'abondance de phénomènes karstiques comme des roches calcaires, dolomites, canyons...

3 /6

On y va pour… ses nombreux festivals

On y va pour… ses nombreux festivals

La Croatie commence à faire parler d'elle en tant que destination pour faire la fête grâce à un nombre incalculable de festivals electro ou pop (ou les deux) qui ont lieu chaque été. Autant le dire, le cru 2013 est canon. L'Outlook Festival, se tient à Pula du 29 août au 2 septembre dans un fort abandonné du XIXème siècle, annonce Portishead, Cypress Hill et The Streets. Pour voir les Arctic Monkeys et Iggy and the Stooges, c'est au InMusic Festival, à Zagreb, du 24 au 26 juin, qu'il faudra aller. Autre place-to-be, la ville de Tisno, qui n’accueille pas moins de quatre festivals différents cet été. Bref, le programme s'annonce chargé !

Plus d'infos sur www.outlookfestival.com et www.inmusicfestival.com.

4 /6

On n’y va pas pour… être dépaysée

On n’y va pas pour… être dépaysée

La Croatie est un très beau pays. L'eau y est transparente, les paysages sont agréables, les vieilles villes sont pleines de charme. Seulement, on peut y voir quelques ressemblances avec des régions françaises. Celles qui habitent dans le Sud de la France - ou qui y vont souvent - ne se seront finalement pas tant dépaysées que ça en Croatie. On préfèrera pour s’évader Zagreb, la capitale qui mérite largement qu'on s'y arrête, le Zagorje, la route des châteaux baroques au milieu des vignes, les Alpes dinariques ou le Kopacki Rit, superbe parc naturel dans la région de Slavonie, où les paysages des marais sont impressionnants et la faune et la flore variées.

5 /6

On n’y va pas pour… faire des économies

On n’y va pas pour… faire des économies

Sans être hors de prix, des vacances en Croatie ne sont pas forcément bon marché. Mais le point positif est que la monnaie croate, la kuna, est liée à l'euro par un taux fixe, ce qui garantit un taux de change plus ou moins constant sur l'année. Avec des prix qui augmentent fortement à la haute saison, on oublie pour les économies aux mois de juillet et d’août. Question budget, on compte environ 150 € par jour en dormant dans un hôtel de charme, voire de luxe et en mangeant dans des restaurants sympathiques. En se la jouant roots, on peut descendre à 50 € par jour. Pour info, notre monnaie européenne est de plus en plus utilisée dans le pays.

6 /6

On n’y va pas pour… être seul(e) au monde

On n’y va pas pour… être seul(e) au monde

Même si la Croatie voit débarquer quelques centaines de milliers de touristes français par an, ce n'est rien comparé aux 10 millions de touristes étrangers ! Si vous êtes plutôt du genre sauvage qui déteste se mêler à la foule, alors fuyez les côtes en juillet et août. La stratégie à adopter est simple : si l’on veut forcément prendre ses congés durant la haute saison, on se fait un road-trip à l'intérieur du pays, beaucoup moins visité. Mais pour la plage et du farniente, on réserve plutôt mai-juin ou septembre-octobre, périodes moins chères et amplement plus paisibles.

VERDICT ?
On y va ! En revanche, on évite juillet et août pour fuir les touristes et les prix en hausse et on privilégie le printemps et l'automne pour une semaine de farniente et même l'hiver pour un city-break dans les grandes villes.

Plus d'informations sur http://croatia.hr/fr.

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.