• glamour-snippet-ysl-blackopium
  • Fashion Week Glamour

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir
joursheuresminutessecondesdécouvrir

Tel Aviv : 10 manières de battre au rythme de "la ville qui ne dort jamais"

On cherche dans la ville les immeubles d On se perd dans les ruelles du Flea Market à Jaffa On va voir les somptueuses collections du Tel Aviv Museum of Art On s 10

On la dit jeune, dynamique, ultra-ouverte et branchée. Alors on a voulu vérifier par nous-mêmes si Tel Aviv, le poumon d’Israël - si l’on considère que Jérusalem en est le cœur -, était à la hauteur de sa réputation, même en plein hiver. Pour un long week-end ou plus, voici les 10 rendez-vous incontournables pour découvrir ou redécouvrir la ville la plus bouillante du Moyen-Orient.

LIRE LA SUITE
1 /10

On cherche dans la ville les immeubles d'inspiration "Bauhaus"

On cherche dans la ville les immeubles d

Né pendant l'Entre-deux-guerres en Allemagne, ce courant artistique propre au design et à l'architecture signifie littérallement "maison de la construction". Si on ne vient certainement pas à Tel Aviv pour en admirer la "beauté", on y retrouve en tous cas l'une des plus importantes concentrations d'immeubles construits dans ce style rond et épuré. Ses rues sont un vrai parcours à travers l'histoire de l'architecture ! On retrouve un bon nombre de ces immeubles, anciens ou rénovés, sur et aux alentours du Rothschild Boulevard, l'une des artères principales de la ville.

On s'amuse alors à repérer les bâtiments remis au goût du jour grâce à une technique bien particulière : afin d'optimiser l'espace tout en conservant les murs originaux, les entreprises de rénovation "dénudent" l'immeuble pour n'en conserver que la façade, creusent un parking en-dessous et y ajoutent un étage supplémentaire. Plus propre, plus optimal, et toujours authentique !

Voir l'Office du Tourisme d'Israël pour des visites guidées spéciales sur l'architecture Bauhaus.

2 /10

On se perd dans les ruelles du Flea Market à Jaffa

On se perd dans les ruelles du Flea Market à Jaffa

Jaffa, partie sud et anciennement arabe de la ville, est aussi le quartier de Tel Aviv le plus ancien et le plus chargé d'histoire. En plus d'y admirer la beauté des bâtiments en vieilles pierres, on se balade dans son "Flea Market", autrement dit son marché aux puces. Si autrefois il n'était pas vraiment recommandé de traîner dans cette zone pour cause d'insécurité, comme la plupart des quartiers des grandes ville aujourd'hui, un phénomène de "gentrification" s'est largement amorcé. Guesthouses bobos, friperies, brocantes et petits cafés ont donc poussé comme des champignons ces dernières années.

Alors après avoir chiné des pièces vintage mode ou déco dans les nombreuses boutiques environnantes, on se rend dans la plus ancienne boulangerie (arabe) encore en place du quartier, la "Bakery Said Abulafia & Sons", qui fait les meilleurs pains pita assaisonnés de Tel Aviv. On va ensuite boire un café et pourquoi pas grignoter quelque chose dans le très branché Puaa, du prénom de son propriétaire, resto cosy 60's où tout, on dit bien TOUT, est à vendre, de la tasse à thé dans laquelle on vient de boire à la chaise sur laquelle on est assise, en passant par le bibelot au-dessus de notre tête. Inspirant !
Le soir, on préfèrera dîner au Noa Bistro, reconnaissable à sa façade jaune citron et à son intérieur atypique : le jeune propriétaire et chef Nir Zook, très en vogue en Israël, a eu l'idée d'installer son restaurant entre deux murs d'immeuble et de recouvrir le tout par une verrière. Rien que pour la déco, Noa vaut le détour, même si l'assiette tient aussi ses promesses.

Bakery Said Abulafia & Sons, Yefet Street 7, Jaffa, Tel Aviv.
Puaa, Rabbi Yohanan Street 8, Jaffa, Tel Aviv.
Noa Bistro, Hatzorfim Street 14, Jaffa, Tel Aviv.

3 /10

On va voir les somptueuses collections du Tel Aviv Museum of Art

On va voir les somptueuses collections du Tel Aviv Museum of Art

Avis aux amateurs d'art : le principal musée d'Israël, ouvert pour la première fois au public en 1932 et à l'époque installé dans la maison du maire de la ville, Meir Dizengoff, est une véritable mine d'or en matière d'art moderne et contemporain. Monet, Pissaro, Van Gogh, Picasso, Braque, Chagall, Van Dongen, Kandinsky, Ernst, Rothko, Pollock... Autant le dire, on ne sait plus où donner de la tête !

De jolies sections d'art israëlien et de photographie se visitent aussi de façon permanente. Et bien évidemment, des expositions temporaires sont organisées à tous moments. Actuellement, c'est Andy Warhol qui est mis à l'honneur. Bref, un musée incontournable quand on est de passage à Tel Aviv. Prévoir au moins deux heures.

Tel Aviv Museum of Art, Tel Aviv-Yafo, +972 3-607-7020.

 

4 /10

On s'encanaille dans les bars et boîtes du nuit du Rothschild Boulevard

On s

A la nuit tombée, le Rothschild Boulevard et les rues alentours se remplissent de jeunes gens apprêtés, bien décidés à s'amuser jusqu'au petit matin. Si le jeudi soir, équivalent à notre vendredi soir (Shabbat débutant à la nuit tombée le vendredi et ce jusqu'au déclin du soleil le lendemain), est le moment de la semaine où les restaurants, les bars et les boîtes de nuit sont les plus bondés, il faut savoir que la fête ne s'arrête jamais à Tel Aviv, toutes saisons confondues.

Bien qu'il y ait l'embarras du choix, on conseille vivement le Nanuchka, un bar bouillant où les shots s'enchaînent au comptoir, le Rothschild 12, un resto-bar chaleureux où ont souvent lieu des concerts, ou encore le Jimmy Who, un club souvent plein à craquer et dans lequel on danse (ou on drague) dans la pénombre. Impossible de passer quelques jours à Tel Aviv sans sortir tard le soir dans l'un de ces endroits !

Nanuchka, Lilienblum 30, Tel Aviv.
Rothschild 12, Rothschild Blvd 12, Tel Aviv.
Jimmy Who, Rothschild Blvd 24, Tel Aviv.

5 /10

On fait du shopping dans le centre commercial à ciel ouvert de la Old Jaffa Railway Station

On fait du shopping dans le centre commercial à ciel ouvert de la Old Jaffa Railway Station

Première gare d'Israël, mais surtout première gare du Moyen-Orient inaugurée en 1891, la Old Jaffa Railway Station a pourtant vu son destin basculer en 1948, date qui marqua sa fermeture et le début d'une longue période de friche. Pourtant, au début des années 2000, la municipalité a commencé à croire à nouveau en son potentiel et a décidé d'y entreprendre de gros travaux de rénovation pour en faire un lieu de rencontres et d'échange statrégique dans Tel Aviv. Résultat, en 2009, naissait un nouveau centre commercial tout beau tout neuf pensé autour de la petite gare restaurée et nommé par les habitants "HaTachana" ("La Station").

Quand ce n'est pas le jour du marché ou des animations réservées aux enfants, restent ouvertes un certain nombre de petites boutiques réprésentatives de l'effervescence artistique actuelle de Tel Aviv : Sketch, Register, Razili... Autant de jeunes créateurs dont les collections de prêt-à-porter font bien envie une fois le seuil de leur enseigne passé. On trouvera aussi à HaTachana une boutique entière dédiée à la célèbre marque israëlienne de cosmétiques Ahava, dont les produits sont fabriqués à partir d'organismes et de minéraux de la Mer Morte. A voir également, l'Artstation Gallery, une galerie d'art spécialisée dans la photographie. Même si le shopping n'est pas votre activité préférée, la Old Jaffa Railway Station reste une véritable attraction à Tel Aviv, pour les touristes comme pour ses habitants.

Pour plus d'informations, voir le site hatachana.co.il.

6 /10

On visite l'un des monuments les plus incroyables d'Israël

On visite l

A l'extérieur de Tel Aviv, dans la ville néo-culturelle d'Holon, se dresse le sompteux Design Museum, le seul d'ailleurs de tout le pays dédié à cette discipline. Ouvert en mars 2010, ce bâtiment tout en métal a été imaginé et conçu par l'achitecte et designer industriel Ron Arad, en collaboration avec l'architecte Bruno Asa.

7 /10

On fait le plein de vitamines au Carmel Market

On fait le plein de vitamines au Carmel Market

Bondé tous les jours et encore plus le vendredi après-midi, juste avant Shabbat, le Carmel Market est l'antre de la verdure à Tel Aviv. Fruits, légumes - bio ou non -, viandes, poissons, plats préparés, et ustensiles en tous genres sont à vendre dans ce marché ouvert où faire un pas relève du challenge. Si vous ne cuisinerez sûrement pas durant votre séjour, vous pourrez rapporter de belles dattes fraîches cultivées dans la région et dont la chair savoureuse n'a pas grand chose à voir avec celles que nous avons l'habitude d'acheter chez nous.

8 /10

On se remet en forme sur le front de mer

On se remet en forme sur le front de mer

Ce n'est pas pour rien que Tel Aviv est surnommée "la ville qui ne dort jamais" : dès le lever du jour, nombre de ses habitants se donnent rendez-vous sur le front de mer et sur la plage pour s'adonner à toutes sortes d'activités physiques, qu'il vente ou qu'il pleuve (même si le soleil est plus souvent au rendez-vous). Running, natation, gymnastique, surf...  Il y a en a pour tous les goûts. Alors si faire embarquer votre planche de surf dans l'avion était un peu compliqué, vous n'avez pas d'excuse pour les baskets de course ! A faire donc, le front de mer en courant, tout en regardant les surfeurs se prendre des vagues en pleine figure pour se motiver.

9 /10

On va boire un café dans l'un des petits kiosques réhabilités

On va boire un café dans l

Assez nombreux dans la ville, ces petits kiosques bric-à-brac laissés à l'abandon il y a encore peu n'ont pas échappé à la frénésie de réhabilitation de la ville de ces dernières années. Et c'est tant mieux ! Désormais, on y boit un café sur une chaise haute, sur le pouce ou plus tranquillement quand il y a une terrasse à disposition. Les Telaviviens en raffolent ! Ci-contre, une photographie d'un kiosque pas encore restauré, pour se faire une idée de leur état d'origine.

10 /10

On s'invite chez l'artiste Ilana Goor

On s

Perchée sur une colline du vieux Jaffa, cette maison en pierres dont les murs sont chargés de près de trois siècles d'histoire (à l'origine, elle était l'une des premières auberges pour les pélerins juifs en route vers Jérusalem), a été acquise au début des années 90 par l'artiste Ilana Goor pour y exposer ses nombreuses oeuvres. Cette Israëlienne, peintre, sculpteur et designer, est aujourd'hui une artiste internationalement reconnue, notamment depuis son acquisition du prestigieux prix Perez Roscoe Design en 1986. On y va pour le charme incroyable de cette bâtisse, dans laquelle règne une atmosphère chaleureuse, et surtout pour son époustouflante vue sur la mer Méditerrannée. On s'y sent d'ailleurs si bien qu'on se verrait y vivre toute l'année...

Ilana Goor Museum, Mazal Dagim 4, Jaffa, Tel Aviv.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.