• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Envie d'acheter : et si on investissait de l'autre côté du périph' ?

Delphine et Frédéric, ont acheté un loft à Bagnolet pour 400 000 € Carlos, Valérie et leurs deux filles ont acheté une maison à Saint-Ouen pour 445 000 € Coralie, a acheté un 2-pièces à Pantin pour 140 000 € Muriel a acheté une maison avec jardin à Ivry-sur-Seine pour 230 000 € 4

Seule ou à deux, le moment est venu : vous êtes prête à devenir propriétaire ! Mais à Paris, on le sait bien, mieux vaut avoir le porte-monnaie bien rempli. On a alors décidé d'aller à la rencontre de ces Parisiens endurcis qui un jour, histoire de s'offrir un logement de taille décente, voire un bout de jardin, ont décidé de passer le périph' et d'amorcer un nouveau quotidien en banlieue proche. Témoignages (ravis).

LIRE LA SUITE
1 /4

Delphine et Frédéric, ont acheté un loft à Bagnolet pour 400 000 €

Delphine et Frédéric, ont acheté un loft à Bagnolet pour 400 000 €

Avant d'emménager dans leur loft de 76 m² l'été dernier, Delphine et Frédéric vivaient dans le 17ème arrondissement de Paris, dans un appartement de 40m² qui appartenait à Frédéric. Après avoir pris la décision d'investir à deux et des recherches infructueuses à Paris, le couple a commencé à scruter du côté de la petite couronne. Le constat a été vite établi : "Avec le même budget, on pouvait clairement avoir le double en terme de mètres carrés", raconte Delphine."Au début, le fait de vivre en dehors de Paris était difficile à accepter pour moi", confie t-elle, visiblement plus attachée à la capitale que son compagnon. "Frédéric, lui, a très vite commencé à chercher de l'autre côté du périph'. Il s'est facilement fait une raison, alors que moi, j'avais toujours espoir de trouver la perle rare. Jusqu'à cette adorable petite maison à Saint-Ouen… qui nous est passée sous le nez ! A partir de ce moment-là, j'ai sérieusement envisagé d'aller voir ailleurs, du moment que cela restait accessible en métro". Finalement, Delphine et Frédéric ont trouvé leur perle rare dans une résidence moderne qui proposait un ensemble de lofts, encore vides pour la plupart (à bon entendeur). Ses vrais plus ? Sur trois niveaux et pourvu d'une terrasse de 10 m², il est aussi tout proche du métro Mairie des Lilas, au coeur dans un quartier calme, et est surtout entouré de jardins collectifs et de coopératives de fruits et légumes bios.

Leurs adresses préférées à Bagnolet
Fraîchement arrivés dans le quartier, Delphine et Frédéric n'ont pas vraiment eu le temps d'explorer les alentours mais ils retiennent la Terrasse Kluger, végétale et perchée au sommet du cinéma Etoile à la Porte des Lilas, sur laquelle on peut déguster un petit plat dans un transat juste avant son film. Au menu : des tartes Kluger bien sûr, mais aussi des tajines de poulet, des burgers veggies, des lasagnes de polenta, des hot dogs, des soupes bio ou encore des planches à partager. Miam.

Terrasse Kluger, ouvert du mardi au dimanche de 11h à 19h, jusqu'à 23h30 les jeudi, vendredi et samedi. 22, avenue du Docteur Gley, Paris 20ème.

2 /4

Carlos, Valérie et leurs deux filles ont acheté une maison à Saint-Ouen pour 445 000 €

Carlos, Valérie et leurs deux filles ont acheté une maison à Saint-Ouen pour 445 000 €

La famille vient de fêter son cinquième anniversaire dans cette superbe maison de ville sur quatre niveaux située dans une rue calme de Saint-Ouen. Anciens résidents du 18ème arrondissement, c'est en 2008 que Carlos, Valérie et leurs deux filles se sont attelés à la dure tâche de trouver un logement plus grand, la promiscuité commençant à devenir sérieusement pénible dans leur appartement de 54m². "Les filles se partageaient une chambre et on dormait dans le salon. C'était vraiment compliqué à gérer", explique Carlos. Leur logement idéal, à savoir cette maison de quasiment 150m², il l'a cherchée pendant presque trois ans : "On voulait absolument une maison avec un vrai espace extérieur, même petit, et on savait qu'on ne trouverait pas ce genre de biens intra-muros", précise-t-il. "En fait, on n’a pas l'impression d'avoir quitté Paris parce qu'on est tout près de la bouche de métro", renchérit Valérie. "Finalement, à Saint-Ouen, on se croirait dans un petit village où tout le monde se connaît."

Leurs adresses préférées à Saint-Ouen
"L'Espace 1789, un cinéma d'art et d'essai subventionné, situé tout près de chez nous. La programmation offre des films récents et de nombreux spectacles, le tout pour 4 €. Mains d'Oeuvres, un espace culturel qui propose des expositions, des concerts, des spectacles, des ateliers et des rencontres pendant les processus de création. C'est un véritable espace de création. La seule chose qui me manque, c'est un Naturalia ou un magasin bio parce qu'il n'y a pas beaucoup de choix ici", s'attriste Valérie.

Espace 1789, 2-4, rue Alexandre Bachelet, Saint-Ouen.
Mains d'Oeuvres, 1, rue Charlers Garnier, Saint-Ouen.

3 /4

Coralie, a acheté un 2-pièces à Pantin pour 140 000 €

Coralie, a acheté un 2-pièces à Pantin pour 140 000 €

Le New York Times l'affirme, Pantin est le nouveau Brooklyn ! C'est justement le quartier qu'a choisi Coralie depuis l'été dernier pour poser ses valises. Après avoir reçu un don de sa famille, elle a décidé d'investir plutôt que de verser un loyer à un propriétaire, comme elle faisait tous les mois depuis douze ans. S'en suit une vingtaine de visites et tout autant de déceptions. Trop cher, trop petit, trop sombre... Trouver son futur logement s'avère être mission impossible. C'est alors que l'idée de s'intaller à Pantin germe au cours d'une conversation avec un ami. Après avoir vérifié le montant de la taxe foncière (assez basse) et quelques balades plus tard, Carolie se décide : ça sera Pantin !

Elle jette alors un œil sur leboncoin.fr et tombe sur une annonce qui l'intrigue. Bingo ! Elle signe quelques jours plus tard et devient l'heureuse propriétaire d'un joli deux pièces de 30 m² pour 148 000 € hors frais de notaire. "Mon CDI m'a beaucoup facilité les choses et les banques m'ont proposé des taux attractifs.", confie-t-elle. Et elle ne regrette rien : "J'aime la mixité de ce quartier. Je n'ai vraiment pas de pincement au cœur d'avoir quitté Paris. Ici, une certaine proximité et une énergie me donnent envie de m'investir dans la vie associative, alors que tout a déjà été fait à Paris...".

Ses adresses préférées à Pantin
"J'aime l'architecture brutaliste du Centre National de la Danse, qui abritait autrefois les services administratifs de la ville et j'ai découvert il y a peu le Bâtiment des Douanes un peu plus loin au bord du canal de l'Ourcq, un incontournable de Pantin", partage Coralie.

Centre National de la Danse, 1, rue Victor Hugo, Pantin.

4 /4

Muriel a acheté une maison avec jardin à Ivry-sur-Seine pour 230 000 €

Muriel a acheté une maison avec jardin à Ivry-sur-Seine pour 230 000 €

Depuis qu'elle habite à Ivry-sur-Seine, Muriel a demménagé trois fois, mais a finalement réussi à se poser il y a six ans dans cette maison moderne de 80 m², achetée sur plan à une époque où les prix dans la commune étaient encore plus attractifs qu'aujourd'hui. "A chaque déménagement, je regardais des annonces à Paris car, je dois l'avouer, je préfèrerais y habiter. Mais on ne peut pas tout avoir : l'animation parisienne, l'espace, la verdure... J'aurais forcément acheté quelque chose de beaucoup moins agréable dans la capitale", explique Muriel. Et cette jolie petite maison contemporaine a de quoi charmer avec son jardin et sa grande terrasse. "C'est un vrai bonheur de pouvoir profiter chez soi du soleil et de ses plantes tout en restant proche du métro", ajoute-elle. "J'avoue que le vrai luxe serait d'avoir un appartement à Paris et une grande maison en Province." Mais ça, Muriel le sait, ça s'appelle avoir le beurre et l'argent du beurre.

Ses adresses préférées à Ivry
"L'avantage de vivre dans une commune communiste comme Ivry, c'est que l'on bénéficie d'un grand choix d'activités culturelles. J'adore aller au Luxy, un cinéma qui appartient à la Mairie et qui propose une excellente sélection de films pour 5 €. A Vitry, tout près, il y a aussi un centre de danse, le Centre de Développement Chorégraphique (CDC), installé dans une ancienne usine, la Briqueterie. Et bien sûr, le musée d'art moderne de Vitry, le fameux MAC/VAL, haut lieu de l'art contemporain francilien. Pour suivre les pérégrinations culturelles de Muriel, rendez-vous sur son blog, murielgilbert.com.

Le Luxy, 77, avenue Georges Gosnat, Ivry-sur-Seine.
Centre de Développement Chorégraphique, 17, rue Robert Degert, Vitry-sur-Seine.
MAC/VAL
, place de la Libération, Vitry-sur-Seine.
 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.