• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les vraies adresses... d'une Brésilienne à Paris

Fernanda, 30 ans. Les vraies adresses... d Les vraies adresses... d Les vraies adresses... d 6

Depuis son arrivée à Paris il y a quatre ans, Fernanda a un peu (beaucoup) la nostalgie de son pays. Mais grâce à quelques adresses, elle peut rentrer pour quelques heures à la maison sans prendre l'avion.

LIRE LA SUITE
1 /6

Fernanda, 30 ans.

Fernanda, 30 ans.

Originaire de Belo-Horizonte, ville au sud-est de Rio, cette étudiante en master d'éco-gestion a posé ses valises à Paris après son mariage avec un Français. Même si elle adore sa ville d'adoption, elle a plutôt mal vécu le fait de s'acheter un manteau.

2 /6

Les vraies adresses... d'une Brésilienne à Paris

Les vraies adresses... d

"Natura, c'est un peu au Brésil ce que l'Occitane est à la France. On y trouve plein de produits naturels que les Brésiliennes adorent. Là-bas, la marque a commencé par faire de la vente à domicile, qui reste encore très pratiquée par les enseignes de cosmétiques. Mon produit phare, c'est le savon de gommage qui active la circulation du sang grâce aux petits éclats de minéraux à l'intérieur. Je me fais des massages circulaires avec sous la douche."
Natura Brasil, 2 place Michel Debré, Paris 6ème.

3 /6

Les vraies adresses... d'une Brésilienne à Paris

Les vraies adresses... d

"Quand j'étais encore au Brésil, je pratiquais pas mal ce sport, qui est en fait un mélange entre un art martial et une danse. A Paris, il existe quelques bons cours de capoeira, dont celui du groupe Lagoa Azul, formé par un Brésilien en 1991 à Rio. C'est super pour se défouler au milieu d'une bonne semaine de boulot."
Cours de capoeira de Lagoa Azul, stade Jean Bouin, avenue du Général Sarrail, Paris 16ème.

4 /6

Les vraies adresses... d'une Brésilienne à Paris

Les vraies adresses... d

" J'y trouve tous les produits brésiliens dont j'ai besoin pour concocter des petits dîners typiques à mes amis. Pour les caipirinhas (cocktail à base de cachaça, de sucre de canne et de citron vert), j'y trouve la vraie cachaça, une sorte de rhum brésilien. Je prends aussi toujours quelques bouteilles de Guaraná, la boisson gazeuse locale, mais surtout, j'y achète les ingrédients pour préparer la fameuse feijoad, l'un des plats les plus populaires au Brésil : des morceaux de porc bien particuliers (oreilles, queue et pattes comprises, miam...), du riz et des gros haricots rouges. Et j'avoue, je renouvelle mon stock de chocolat made in Brésil à chaque fois. Ca me rappelle mon enfance..."
100 % Brésil, 18, rue Maison-Dieu, Paris 14ème.

5 /6

Les vraies adresses... d'une Brésilienne à Paris

Les vraies adresses... d

"Non, au Brésil, on ne porte pas que des tongs Havaianas ! On a aussi des créateurs de chaussures très mode, comme ceux de la marque Via Uno, dont les premières boutiques ont ouvert à Paris très récemment. Je trouve les modèles vraiment beaux, pas chers, et surtout de qualité."
Via Uno, 151 rue de Rennes, Paris 14ème.
 

6 /6

Les vraies adresses... d'une Brésilienne à Paris

Les vraies adresses... d

"C'est ici que je retrouve vraiment les saveurs de chez moi. Les plats sont bons et pas trop chers. En plus, l'ambiance est super sympa pour boire un verre (mais pas "caliente" non plus, c'est un petit resto avant tout). Au fond, un grand écran diffuse les clips des tubes brésiliens du moment.  Mention spéciale à leur caipirinhas".
108, rue Oberkampf, Paris 11ème.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.