22
  • Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les nouveaux hot spots du Marais

Candelaria Candelaria Grazie Grazie 10

En l'espace de deux mois, le Haut Marais s'est vu envahi de nouvelles cantines et autres caves à manger. Glamour.com est parti à la rencontre de ces lieux, parfaitement dans l'air du temps.

LIRE LA SUITE
1 /10

Candelaria

Candelaria

Ceux qui connaissent le Please Don't Tell, ce bar à cocktails secret new-yorkais de l'East Village où l'on rentre par une échoppe à hot-dogs en se faufilant dans une vieille cabine téléphonique rouge, verront en Candelaria comme un air de ressemblance. Ici, les tacos remplacent les hot-dogs et il suffit de pousser la porte blanche au fond de la taqueria pour découvrir le bar à cocktails imaginé par les trois jeunes propriétaires - Carina une jolie colombienne,  Adam et Joshua, deux américains à la dégaine de hipsters new-yorkais - à la sympathie communicative. L'endroit vaut le détour, la décoration mêlant jolies tables éclairées à la bougie, peaux de bête accrochée aux murs et casiers en bois pour abriter les liqueurs, sirops et alcools. L'idéal étant de s'enfiler un tacos à la taqueria avant de quitter le Mexique pour un cocktail bien secoué du côté du bar cosmopolite.

2 /10

Candelaria

Candelaria

Quelle est votre spécialité?
On a imaginé un lieu double avec une partie taqueria traditionnelle mexicaine et une autre, bar à cocktails cosmopolite. Nos spécialités, ce sont donc aussi bien des tacos que des cocktails !

Quel est, pour vous, le meilleur moment pour venir?
Le dimanche soir. Il y a une toute autre ambiance. Ce doit être l'effet "fin de week-end".

Quel est votre plat préféré?
Joshua : les paletas (sorbet artisanal typique d'Amérique latine) mangue-piment ou fraise hibiscus. C'est de la purée de fruits glacée montée sur un bâton. Je ne suis pas sûre qu'il existe un équivalent en France.
Adam : le taco aux camarones (à la crevette) en tempura avec une sauce ananas pimentée maison.
Carina : le tostada Pibil. C'est mon déjeuner quotidien! Une galette de maïs frite recouverte de poulet mariné dans du jus d'orange-ananas et relevé avec de l'achiote (épice mexicaine).

Et un cocktail?
Joshua : Je n'en ai pas de préféré. Mais si je devais en offrir un à une fille ce serait peut-être le Pisco Disco (Pisco, liqueur Galliano, Aperol, orgeat maison, citron vert et bitters) avec ses paillettes comestibles !

Candelaria, 52 rue de Saintonge 75003.
Taqueria ouverte du mardi au dimanche de 12h à 00h.
Bar à cocktails du mardi au dimanche de 19h à 02h.

www.candelariaparis.com

3 /10

Grazie

Grazie

Grazie, c'est le dernier lieu de Julien Cohen - fils à maman Bonpoint - installé à quelques pas du nid familial Merci. Dans la même lignée que Pizza Chic (sa pizzeria Rive Gauche), ici, on fait des pizzas "chics" dans un endroit qui ne ressemble pas à une pizzeria mais plutôt à un cousin français d'un loft new-yorkais brut de décoffrage et faussement défraîchi. Au programme : des pizzas bien faites et des cocktails secoués par le barman Oscar qui s'y connaît. "Grazie" que le Spritz est bon...

4 /10

Grazie

Grazie

Céline Menville, collaboratrice de Julien Cohen, a répondu à quelques questions.

Quelle est votre spécialité?
Bien sûr, les pizzas! Mais le truc en plus, ici, ce sont les cocktails d' Oscar, mortels. J'ai un penchant pour deux de ses créations:  La vie en Rose (sucre, citron, liqueur Saint-Germain, gin Brachetto d'Acqui et soda) et le Speakeasy (Single Malt Scotch Whisky Ardbeg 10 ans, liqueur Galliano, Xocolate Mole Bitters et sirop d'arôme de bitter).

Quel est, pour vous, le meilleur moment pour venir?
Je dirais à 19h30 au bar pour boire un verre. Ou même un peu avant. A partir de 18h, on peut se poser dans les canapés en cuir pour profiter de la fin de journée, avec une bière et un journal. C'est le top.

Quel est votre plat préféré?
Deux choses : la pizza blanche (juste de la pâte à pizza arrosée d'huile d'olive, de romarin et de sel) accompagnée d'une énorme boule de mozzarella Buffala (500g) qui arrive directement de la région de Naples. A tomber.

Grazie, 91 boulevard Beaumarchais 75003 - Tél : 01 42 78 11 96.
www.graziegrazie.fr

5 /10

Mmmozza

Mmmozza

Yannig Samot - propriétaire de La Famille, du Chéri-Bibi, du Cul de Poule - a quitté le village de Montmartre pour le coin grouillant de la rue de Bretagne pour installer sa mini trattoria italienne vouant un amour singulier à la mozzarella (buffala, burrata, tressée...). L'endroit est chantant à l'italienne : Laura, pure produit de la botte, vous fait rouler les "r" en vous expliquant que sa mozzarella vient tout droit de Caserte une fois par semaine, vous sourit tout en tranchant un bout de mortadelle ou de jambon toscan provenant de la région de Parme, vous tutoie en demandant de vous servir directement au fût pour remplir votre bouteille d'huile d'olive...C'est gai et pimpant. Beau comme une italienne.

6 /10

Mmmozza

Mmmozza

Laura, gérante de Mmozza, a répondu à quelques questions.

Quelle est votre spécialité?
La mozzarella! Mais on vend aussi de l'huile d'olive de Sicile en vrac - on vient remplir son bidon dès qu'il est fini - du jambon et de la mortadelle, des fromages et du vin provenant directement d'Italie.

Quel est, pour vous, le meilleur moment pour venir?
En fin de journée, vers 18h, installé sur l'une des deux tables devant une assiette de mozzarella buffala arrosée d'huile d'olive, de jambon et de tomates séchées, et un verre de vin rouge italien.

Quel est votre produit préféré?
Toutes les mozzarellas !

Mmmozza, 57 rue de Bretagne 75003.
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 14h30 et de 17h à 20h - Le dimanche de 10h à 14h30.

7 /10

Nanashi Charlot

Nanashi Charlot

Le très prolifique Lionel Bensemoun et la très cuisinière Kaori Endo ont inventé un nouveau concept avec leur Nanashi : le Bento Parisien. Si l'on en croit ce qu'on voit, celui-ci se présenterait comme un bento japonais à déguster à la baguette dans une ambiance épurée de cantine scandinave. Tout comme le premier Nanashi de la rue de Paradis, celui de la rue Charlot attire les beaux et belles du quartier, offrant une cuisine saine à la japonaise faite de graines, de viandes et poissons, de riz et de légumes pour un déjeuner rapide entre bêtes à lunettes et chemises à carreaux et belles à taille haute et body en dentelle.

8 /10

Nanashi Charlot

Nanashi Charlot

Lionel Bensemoun, propriétaire associé de Nanashi, a répondu à quelques questions.

Quelle est votre spécialité?
Les bentos, il y en a trois sortes (poisson, viande, végétal) qui changent tous les jours. Et les pâtisseries maison qui se font sous vos yeux. A manger sur place ou à emporter. Bref, à manger surtout.

Quel est, pour vous, le meilleur moment pour venir?
Au déjeuner, pour un repas rapide et sain.

Quel est votre meilleur souvenir depuis que vous avez ouvert vos deux Nanashi?
En mars dernier, on a organisé pendant l'Earth Hour, avec Nadège Winter, l'équipe de Greenkiss et WWF, un concert acoustique spécial, complètement éclairé à la bougie. La musique, les bougies...l'ambiance était vraiment singulière.

Quel est votre plat préféré?
J'hésite. Quoique, je mange toujours la même chose...la pizza briochée et le chirashi saumon.

Nanashi, 57 rue Charlot 75003.

9 /10

Popelini

Popelini

Les petits choux de Popelini - nom du pâtissier italien inventeur de la pâte à choux - font parler d'eux du côté de la rue Debeyllème. Pour une bonne raison, la jeune propriétaire du lieu (26 ans) Laurène et la plus jeune encore pâtissière (24 ans) Alice sortie tout droit des fourneaux de la Maison Ladurée ont tâté de la pâte à chou pendant plus de deux mois dans une cuisine de poche à la parisienne, jusqu'à la perfection. Il fallait que les choux soient moelleux et parfumés, sucrés mais pas trop, crémeux mais pas écoeurants, jolis et enfantins... Il sont tout ça et plus encore, addictifs. Chocolat noir, rose framboise, vanille, caramel au beurre salé, praliné, citron, chou du jour... on croque dans ces boules crémeuses et on succombe. Et vous ?

10 /10

Popelini

Popelini

Laurène Koumetz, propriétaire de Popelini, a répondu à quelques questions.

Quelle est votre spécialité?
Le chou à la crème. Tout le monde m'a prise pour une folle quand j'ai annoncé que je voulais ouvrir une boutique où je ne ferais que des choux. J'ai une passion pour ces petits gâteaux et j'étais sûre de ne pas être la seule. Mon ami Christophe Michalak - Champion du Monde de Pâtisserie - m'a bien soutenue aussi.

Quel est, pour vous, le meilleur moment pour venir?
Sincèrement, y a-t-il vraiment une heure pour manger un chou?

Quel est votre parfum préféré?
Si vraiment je dois choisir, je dirais praliné.

Popelini, 29 rue Debeyllème 75003.
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h30 et le dimanche de 11h à 15h.
Prix : 1,85 euros pièce - 11 euros les 6, 21 euros les 12 & 31 euros les 18.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.