22
  • Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Tokyo-eat : nos 10 restos jap' préférés à Paris

Dans le 1er arrondissement Dans le 1er arrondissement Dans le 2ème, le 6ème et le 10ème arrondissement 96589421 4

Vous ne connaissez que le japonais tristounet du coin, celui qui vous sert de la salade de chou insipide et des sushi orange fluo ? Plus pour longtemps. Chez Glamour.com, on a répertorié les meilleures adresses de Paris pour retrouver le Japon - le vrai - au bout de vos baguettes.

LIRE LA SUITE
1 /4

Dans le 1er arrondissement

Dans le 1er arrondissement

Ace Bento
On y va pour... leurs bento pop
Cette adresse moderne et colorée propose des lunch box revisitées garnies de bouchées miniatures. Dans la formule à 8 €, on a un plat, 5 petits accompagnements au choix, une soupe miso et une salade de fruit. C'est sain, ludique, et vraiment bon marché.
Ace Bento, 18, rue Thérèse, Paris 1er.

Foujita
On y va pour... leurs wagarashi moriawase
Derrière ce nom compliqué se cache un mélange de différents morceaux de poissons crus (thon, saumon, daurade, poulpe, seiche) servi avec la fameuse moutarde japonaise, le wagarashi. Chez Foujita, on le sert avec un très copieux bol de natto moriwase, aussi un mélange de poissons crus recouvert de graines de soja fermentées. Compter entre 15 et 20 € le midi et 20 à 40 € à la carte.
Foujita, 41 rue Saint-Roch, Paris 1er.

Happa Teï
On y va pour... leurs takoyaki
Chez Happa Teï, les stars, ce sont les Takoyaki, ces boulettes salées et fourrées servies très chaudes avec une sauce soja épaisse. Si la consistance de ce met un peu étrange ne nous plait pas, on peut aussi se tourner vers les galettes de pomme de terre typique de Tokyo, lesokonomiyaki au porc, aux calamars, aux crevettes, ou bœuf basilic ou fromage, servis sur une plaque chauffante individuelle.
Happa Teï, 64, rue Sainte-Anne, Paris 1er.

2 /4

Dans le 1er arrondissement

Dans le 1er arrondissement

Lai lai Ken
On y va pour...
leurs ramen
Cette cantine japonaise sobre, pas très jolie maisg assez spacieuse est spécialisée dans les ramen - soupes de nouilles chaudes -, mais aussi dans les gyozas (sortes de raviolis fourrés), ou encore le riz sauté. Une adresse idéale pour les déjeuners pressés.
Lai Lai Ken, 7 rue Sainte-Anne, Paris 1er.

Aki
On y va pour...
leurs okonomiyaki
Aki, c'est LE spécialiste de l'okonomiyaki, une omelette aux légumes typique d'Osaka. On peut choisir cette préparation à base d’œufs et de chou agrémentée de porc, de crevettes ou de fruits de mer, le tout cuit sur une plaque chauffante. Pour la moins chère, au porc, il faut compter 9,50 €, et 12 € pour celle aux fruits de mer. Un régal qui mérite bien que l'on fasse la queue quelques minutes comme dans toutes les bonnes cantines jap'.
Aki, 11 bis, rue Sainte-Anne, Paris 1er.

Kunitoraya
On y va pour...
leurs udon
Ah, les udon... Ces épaisses nouilles de blé sont peut-être difficiles à attraper mais elles sont certainement l'un des meilleurs mets de la cuisine jap'. Chez Kunitoraya, les serveurs portent même la devise "I love udon" sur leur tee-shirt. On l'aura compris, Kuni est le temple de la nouille blanche, que l'on consomme dans une soupe froide ou chaude accompagnées de tempura extra légers de crevettes et de légumes, de pâte de soja frit, de canard ou, pour les plus avertis, de nato (soja fermenté). Comptez entre 8 et 12 €, et 30 minutes d'attente...
Kunitoraya, 39, rue Sainte-Anne, Paris 1er.

3 /4

Dans le 2ème, le 6ème et le 10ème arrondissement

Dans le 2ème, le 6ème et le 10ème arrondissement

Chez Miki
On y va pour... leurs petits plateaux raffinés
Une cantine toute petite et pas donnée (le menu est à 15 € au déjeuner, mais il faut compter environ 40 € pour le diner) mais qui vaut vraiment le détour. Dans des petits plateaux à trois cases, on déguste des entrées variées (croquettes de pomme de terre, sashimi de calamar, algues marinées...), un plat au choix (pané de porc à l'ail et au shizo, saumon grillé sauce miso...) et un dessert (cake au thé vert, gelée au café...). Original.
Chez Miki, 5, rue de Louvois, Paris 2ème.

Shu
On y va pour...
leurs kushiage
Après être entrés par une porte digne d'un remake d'Alice au pays des merveilles, on déboule dans un petit lieu au décor et à l'accueil chaleureux. La spécialité ? Les kushiage, ingrédients panés et placés sur de petites brochettes que l'on cuit soit même dans de l'huile bouillante. Si l'on veut éviter la friture, on peut toujours se rabattre sur les sashimis ou l'ochazuke (riz servi dans un bol d'eau chaude ou de thé avec du sésame, de l'umébosis ou des morceaux de poisson), très consommé au Japon.
Shu, 8, rue Suger, Paris 6ème. restaurant-shu.com

Nanashi
On y va pour...
les mets simples et branchés
Cette grande salle type réfectoire, dans laquelle sont accrochés des lampions et disposées des tables et chaises en bois, se réunit la clientèle bobo-branchée qui se plaît à réinvestir les rades parisiens autrefois délaissés. Au menu, pas de grandes choses sophistiquées, mais une cuisine japonisante simple, avec des bentos poisson, viande ou veggi complets, des salades de graines et de légumes, des onigiri, soupes du jour ou chirashis... Pour l'étape dessert, on conseille le fondant choco-yuzu ou le thé vert matcha. Nanashi fait aussi des brunches le week-end.
31, rue de Paradis, Paris 10ème.

4 /4

96589421

96589421

Teppanyaki Sushi
On y va pour...
le spectacle
Spectaculaire, Teppanyaki l'est tout autant. Spécialiste des cuissons à la plancha, à cette adresse, on cuisine tout devant le client. Poissons, viandes, ou encore crustacés sont manipulés par un cuisinier habile formé au Japon et servis directement dans l'assiette accompagnés de sauces gouteuses. Beau et bon.
Teppanyaki Sushi, 88, rue de Lévis, Paris 17ème.

Guilo Guilo
On y va pou
r... l'expérience gustative
Guilo Guilo fait partie de ces nouvelles adresses gastro-jap' qui ont fleuri ces dernières années dans la capitale. Tenu par le célèbre chef Eiichi Edakuni, qui a quitté son restaurant de Kyoto pour s'installer à Paris, on y déguste un menu unique en 6 ou 8 plats à 45 €. Et comme on est assis tout autour des cuisines, diner chez Guilo Guilo est aussi un véritable plaisir pour les yeux.
Guilo Guilo, 8, rue Garreau, Paris 18ème.

Enishi
On y va pour...
le pot au feu japonais
Tenu par une famille japonaise, cette adresse qui a plus misé sur la cuisine que sur la déco propose une spécialité que l'on trouve assez rarement : le pot-au-feu japonais (avec lamelles de bœuf, udon et bouillon). On pourra aussi se laisser tenter par le porc au gingembre ou l'anguille sur lit de riz vinaigré, les tempuras à tremper dans la sauce, les onigiris au cœur de saumon grillé mais aussi les sashimis, les sushis et les makis frais. A noter que le soir, le tartare de saumon relevé au gingembre, la salade d'algues et le flan salé accompagnant tous les menus. Réserver de préférence.
67, rue Labat, Paris 18ème. www.enishi-paris.com
 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.