• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Break d'automne : et si je partais en randonnée ?

Avant de se lancer dans l Pour une randonnée près de chez soi : l Pour une randonnée en altitude : la Suisse Pour une randonnée lointaine : le Québec 4

Et si la randonnée en couple ou entre potes était meilleur moyen de s'aérer le corps et l'esprit avant d'entrer de plein fouet dans l'hiver ? De l'Auvergne au Québec, voici trois parcours de rando aux potentiels photogéniques et sportifs garantis, pour tous les niveaux.

LIRE LA SUITE
1 /4

Avant de se lancer dans l'aventure randonnée...

Avant de se lancer dans l

Avant tout, il faut faire la différence entre une randonnée et un trek. Une randonnée peut se faire en une journée ou sur plusieurs jours en s’arrêtant dans des gîtes ou refuges. Le trek, lui, se fait en totale autonomie, et l'on se doit de gérer sa nourriture et ses pauses la nuit. Donc avant de se lancer dans un trek en Patagonie, mieux vaut d'abord tenter l'aventure rando.

Comment je me prépare ?
Une chose est sûre, on ne s’improvise pas randonneuse du jour au lendemain. Il est avant tout nécessaire de pratiquer une activité sportive régulière le reste de l'année, où au moins de s'être remise au sport dans les semaines précédant le départ. Si c'est une première expérience, on se contentera de marcher sur de courtes durées, en faisant de vraies pauses. Et surtout, on se renseigne au préalable sur le niveau de difficulté des sentiers (plus le dénivelé est important, plus le niveau de difficulté est élévé) et la météo à venir, soit auprès de l'agence de voyages si on a acheté son séjour, soit directement sur place à l'Office du Tourisme du coin. Certains concepteurs de voyages proposent des stages de préparation, vraiment utiles si on part en trek ou que l'on a peur de ne pas gérer l'altitude et l'effort.
L'agence Tirawa par exemple en propose un, à prévoir selon son budget.

Quel matos ?
On mise avant tout sur de bonnes chaussures de marche. Car partir vadrouiller en Converse ou autres sneakers aux pieds revient à ruiner sa rando. Si notre porte-feuille n'a vraiment pas le moral, on peut éventuellement marcher avec ses baskets de running si le dénivelé n'est pas trop sérieux. Question fringues, on opte pour des vêtements confortables comme un legging, un jogging, un tee-shirt pas trop serré... On pense aussi à emporter quelques indispensables dans son sac à dos : une bouteille d'eau, des en-cas à grignoter, un chapeau ou un bonnet pour se couvrir la tête, des lunettes de soleil, une polaire et un coupe-vent selon la saison, une crème solaire et une carte de la région. Et on n’oublie pas les pansements en cas d'ampoules ou autres désinfectants en cas d'égratignures...

Et sur place ?
On respecte quelques règles de base :
-Si on est à l'hôtel, on prévient la réception que l'on part en randonnée.
-On ne sort pas des sentiers (risque de chutes, mauvaises rencontres...).
-On ne marche pas de nuit, à moins de vouloir en finir avec la vie.
-On repart avec ses déchets et on respecte l'environnement local.
-On ne mange pas ce que l'on trouve sur le chemin sans savoir exactement la nature de l'aliment (risques d'empoisonnement).

2 /4

Pour une randonnée près de chez soi : l'Auvergne

Pour une randonnée près de chez soi : l

Pas besoin d'aller au bout du monde pour se faire plaisir. Direction l'Auvergne, pour marcher et découvrir les volcans qui font la renommée de la région. Situé au cœur du pays, l'Auvergne est surtout connue pour ses territoires variés : volcans, bocages de l’Allier, villes thermales comme Vichy.... Il y en aura pour tous les goûts.

Le parc naturel régional des Volcans d'Auvergne
Ce parc regorge de  paysages somptueux, de la chaîne de Puys aux monts Doré-Sancy en passant par les monts du Cantal. Avec plusieurs centaines de kilomètres de chemins balisés, on peut choisir entre une petite balade et une grande randonnée, histoire de satisfaire tous les niveaux. Certains parcours sont même adaptés aux enfants. Les plus entraînées, elles, s'engageront sur les circuits GR 4, 441, 400 ou 30. Et pour les plus pressées, direction le site consacré à ce parc naturel qui propose des parcours à la journée.

Le parc naturel régional Livradois-Forez
Un peu moins touristique que les autres régions plus célèbres de l'Auvergne, le parc permet de partir à la découverte d'une nature mieux préservée et un peu plus sauvage. Sur le chemin, on fait le tour des jasseries, des pâturages et des abris d'altitude des monts du Forez, où l'on tombera forcément sur un producteur de fourme d'Ambert.
 

3 /4

Pour une randonnée en altitude : la Suisse

Pour une randonnée en altitude : la Suisse

Direction la Suisse et plus particulièrement le Canton du Valais situé dans le sud du pays, à la frontière italienne. Ces paysages de montagne, très ensoleillés en été comme hiver, se trouvent à quelques heures de la France en TGV Lyria, en partant du Nord.

Zermatt
Village plein de charme, Zermatt est connu pour être interdit aux voitures mais surtout pour être dominé par le Cervin (ou Matterhorn en suisse-allemand), un sommet qui s’élève à la frontière entre l’Italie et la Suisse. Côté activités, il y a le choix, bien qu'elle varient en fonction des saisons : ski, tennis, vélo, pêche et bien sûr... randonnées, à pied ou en raquettes. Et avec ses 400 kilomètres de chemins balisés, la région abonde de balades bordées de paysages radieux. Ces sentiers s'adressent à tous les niveaux : deux heures sans trop de dénivelé, quatre heures sur des crêtes, des sentiers d'altitude et même des remontées mécaniques pour aller admirer le glacier et redescendre... Pour plus d'informations sur les randonnées et les hébergements, on fait un petit tour sur le site de la ville.

Le Val d'Anniviers
Non loin de Zermatt, le Val d'Anniviers est une vallée qui regroupe plusieurs jolis petits villages. On les visite pour s'imprégner des traditions locales et en connaître davantage sur le patrimoine de la région. On ne râte pas les coopératives de vaches dans des fermes collectives. Ces dernières appartiennent à des particuliers qui les ont achetées pour perpétuer les coutumes de la vallée. Et, Grimentz, à peine plus de 400 habitants, est quasiment resté intact depuis ses débuts et sa première maison construite vers l'année 1400. Zinal compte 300 kilomètres de chemins, une piscine et une ancienne mine de cuivre à visiter. Autre bon spot, le barrage de Moiry pour des randonnées de deux heures à plus de cinq heures. Pour plus d'informations, on jette un coup d'oeil au site de la région.

Pour celles qui préfèrent être prises en charge de A à Z, Allibert Trekking propose un séjour de six jours dans le même coin (niveau 4, avec un guide) et un autre, de niveau 3.

4 /4

Pour une randonnée lointaine : le Québec

Pour une randonnée lointaine : le Québec

Le Québec, ses splendides paysages, ses Québécois si sympathiques et ses montagnes à perte de vue... A quelques heures de voiture de Montréal, la région des Cantons de l'Est est le lieu idéal pour visiter des villages plein de charme comme Magog ou North Hatley et surtout faire de belles balades en forêt. La meilleure période pour faire le voyage ? Au moment de l'été indien pendant les mois de septembre et octobre, et quelques fois début novembre, pour profiter des couleurs flamboyantes des arbres... Un paysage à voir au moins une fois dans sa vie !

Pour les randonnées, on choisit le Parc National du Mont-Orford (6,50$ l'entrée par adulte). A l'arrivée, le personnel distribue des cartes du parc où sont notées les activités possibles. Le petit plus ? Les temps de parcours et le niveau de difficulté des randonnées sont précisés sur ces plans. Par exemple, le sentier de l'Etang-Fer-de-Lance est une jolie boucle dans une érablière. Cette randonnée de moins de trois kilomètres est parfaite pour les débutantes. Le sentier du Mont-Chauve, un parcours d'une dizaine de kilomètres en cinq heures, propose de grimper pour admirer la vue sur le Mont-Orford.

Au total, la région compte quatre Parcs Nationaux (Mont-Mégantic, Frontenac, Mont-Orford et de la Yamaska), plus de 110 sentiers de courtes et moyennes randonnées et deux réseaux de parcours de longues randonnées. Bref, il y a de quoi faire... Pour plus d'informations, on se rend sur les sites de la province et du canton.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.