• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Paris, Lyon, Marseille : les plus belles boutiques secrètes

Un bar-appartement : Le Derrière Un cabinet de curiosité : L Persepolis dans son assiette : Le Petit Persan, à Lyon Un bar engagé cosmopolite : Le Comptoir Général 10

Depuis longtemps déjà, les petites échoppes ont fait place aux centres commerciaux. Slogans taille XL et autres enseignes ont changé les rues en vitrines géantes. Nous, on est parties à la recherche de ces étranges boutiques secrètes, cachées, et presque invisibles. Restos ou boutiques, tour d'horizon de ces adresses d'initiés.

LIRE LA SUITE
1 /10

Un bar-appartement : Le Derrière

Un bar-appartement : Le Derrière

Qu'on se le dise, rien ne vaut les soirées que l'on fait dans les appartements des autres. C'est désormais chose faite grâce au Derrière, un resto bar vraiment différent. Situé dans la même cour que l'Andy Wahloo, dans le Marais, on peut y déguster toutes sortes de bons petits plats en terrasse... comme à l'étage. Car oui, justement, il y a un étage. Le barman vous fait monter par un petit escalier, et vous débouchez dans un immeuble privé, devant les portes des voisins. Etrange ? Possible. Mais en ouvrant l'une des portes, un véritable appartement, aménagé façon 70-s, est à votre disposition. Canapés, livres, billard, la garçonnière telle qu'on se l'imagine.
 
Le bonus : si vous êtes fumeuse, et frileuse, sachez que l'étage est fumeur. On ne dira pas que c'est un bon point. Non non.
 
L'astuce : une fois dans la cour intérieure, demandez à monter à l'étage pour découvrir l'appartement.
 
Le Derrière, 69 Rue Gravilliers, 75003 Paris
Ouvert tous les jours, brunch le dimanche

 

2 /10

Un cabinet de curiosité : L'éclaireur

Un cabinet de curiosité : L

L'Eclaireur est certainement la boutique cachée la plus culte du moment. Au premier abord, rien ne laisse deviner sa présence. De la rue, une énorme porte en bois, identique à celle d'une immeuble, bloque le passage. L'Eclaireur a investi les écuries d'un ancien hôtel particulier, et en a fait un lieu hétéroclyte, où tous les genres se mélangent. Une fois la porte d'entrée passée, plus rien n'a cours, et c'est un univers très "Nouveau Monde" qui apparait. A mi-chemin entre le cabinet de curiosité et laboratoire de mode, L'Eclaireur propose sa propre vision de la création avec des pièces toujours exclusives et décalées. Partout, des objets chinés côtoient les pièces de créateurs cosmopolites pour une ambiance inimitable.
 
Le bonus : nous, on a aimé le côté "coupé du monde" de cette boutique incroyablement riche, où le simple fait d'entrer procure déjà la sensation d'appartenir à un monde à part, plus loin du bruit, et plus près de l'anti conformisme.
 
L'astuce : une fois devant la porte, sonnez à "Hérold", et attendez.
 
L'Eclaireur, 10, rue Hérold, 75001 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 11H à 19H
3 /10

Persepolis dans son assiette : Le Petit Persan, à Lyon

Persepolis dans son assiette : Le Petit Persan, à Lyon

Le Petit Persan, c'est le restaurant iranien que tout le monde a envie de connaître. Dans son cadre idyllique, à grands renforts de murs ouvragés et de déco surchargée, l'immersion en plein Téhéran est parfaite. Ce restaurant, qui ne paie pas de mine de l'extérieur, est une vraie mine d'or à l'intérieur. Si vous n'êtes pas convaincu, sachez que Le Petit Paumé l'a recommandé 7 fois, et que le Guide du Routard l'a définitivement classé parmi ses meilleures tables. Et puis, au Petit Persan, mettre Hispahan dans son assiette ne coûte pas plus cher que ça. Epices, coriandre, boeuf mariné citronné... De savoureux mélanges servis dans de petits plats dorés.
 
Le bonus : le premier menu (entrée / plat / fromage ou dessert) est à 19€. Le plus cher est à 27€. De quoi satisfaire toutes les bourses. Mais attention, la salle étant petite, mieux vaut réserver à l'avance, surtout le week-end. Nous, on a un faible pour le riz persan safrané qui accompagne tous les plats, et pour la cuisse de canard sauce noix aigre douce, un délice.
 
L'astuce : empruntez la rue Longe, à deux pas des Terreaux. Dans cette rue étroite où quasiment personne ne passe, stoppez devant la devanture aux fenêtres blanches.
 
Le Petit Persan, restaurant de spécialités Iraniennes, 8, rue Longe, 69001 Lyon
4 /10

Un bar engagé cosmopolite : Le Comptoir Général

Un bar engagé cosmopolite : Le Comptoir Général

On vous avait déjà mises en garde à propos de ce haut lieu de perdition, où le tango s'empare de vos sens et la caipirinha coule à flots. Le comptoir général, comme l'Alimentation Générale avant lui, s'est emparé d'une ancienne bâtisse de manufacture pour y nicher un concept assez fou : du militantisme écolo la journée, et un vrai bar dansant la nuit. Vous pourrez y déguster de bons cocktails juste assez exotiques pour vous évader un peu. Bon, après, si vous vous mettez à danser sur les tables, on n'est pas responsables. Et n'essayez pas de débusquer le Comptoir Général, invisible depuis la rue. Ce bâtiment ultra lumineux aux multiples salles (et donc, multiples ambiances) respire à l'abri des regards, bien planqué derrière une lourde porte en fer qui n'est pas sans rappeler une entrée de propriété privée. Unique.
 
Le bonus : si vous n'arrivez pas trop tard (avant 21h), vous aurez la chance de goûter aux spécialités de la maison. Grandes tartines, petites soupes, ou même acras de morue, Le Comptoir général fait constamment le lien entre Paris et Bamako.
 
L'astuce : au numéro 80, poussez la porte verte, débouchez sur une petite cour, la porte d'entrée est au fond après avoir marché une cinquantaine de mètres.
 
Le comptoir général, 80, quai de Jemmapes, 75010 Paris
Ouvert au public les vendredis, samedis, dimanches.
5 /10

Du vintage cool : Antiquités Vallette-Jacquenoud

Du vintage cool : Antiquités Vallette-Jacquenoud

A première vue, les antiquités, les puces, les vide-greniers, et autres brocantes, personne ne fait vraiment la différence. Pourtant, tout n'est pas qu'un ramassis de vieux objets poussiéreux et de magazines écornés. Certains endroits valent le détour, surtout si vous êtes amatrices de déco vintage et décalée. Avec une boutique d'antiquités, vous n'entendrez plus jamais la sempiternelle phrase "ha, j'ai les mêmes !" devant vos verres, vos chaises, ou vos rideaux. IKEA ayant bien fait son boulot, vous devriez l'avoir entendue au moins une fois. Chez Vallette-Jacquenoud, vous trouverez toutes sorte de vaisselles uniques, des assiettes aux couverts, en passant par les nappes, les brocs, les salières. Si l'effet "seconde main" vous affecte, n'hésitez pas à demander conseil aux propriétaires, qui se feront un plaisir de vous indiquer si le set de tasses dorées que vous aimez tant passe au lave-vaisselle. En plus des accessoires de table, vous dénicherez certainement des meubles, ou même des broderies, en fonction des arrivages.
 
Le bonus : chiner, c'est s'approprier des pièces uniques, qui sortent toujours de l'ordinaire. En outre, les pièces qui composent la collection de la boutique changent régulièrement, puisqu'une fois achetées, elles ne peuvent pas être renouvelées.
 
L'astuce : ce n'est pas tant l'emplacement qui rend la boutique difficile à trouver, c'est plustôt la discrétion de sa devanture. Une fois impasse Gardey, localisez la petite porte vert olive, à côté des volets aux inscriptions blanches. Sonnez, entrez.
 
Antiquités Vallette-Jacquenoud, 2, impasse Gardey, 13008 Marseille
04 91 77 12 69
6 /10

Des créateurs ultra pointus : La Cour Paris

Des créateurs ultra pointus : La Cour Paris

En plein coeur du Marais, là où toutes les friperies sont bien visibles et les boutiques nombreuses, La Cour fait un peu figure d'OVNI. La boutique est dissimulée au fond d'une cour, et recense les productions des meilleurs créateurs et jeunes talents artistiques alternatifs. Alain Marzat, le propriétaire, a transformé son propre atelier en boutique pour faire de cet espace un lieu où les créativités se mélangent. Tour à tour boutique, galerie, et lieu festif, La Cour est le genre d'endroit qui fait craquer.
 
Le bonus : alors, il y a plein de très belles pièces, mais pas que. Les créateurs de bijoux sont aussi de la partie, et les collections de Charlotte Martyr ou Dominique Denaive sont un vrai régal. Pour les plus pointues, Laurent Desgrange et Ysterike sont des permanents de la boutique.
 
L'astuce : au numéro 60, ouvrez la porte et entrez dans la cour. La boutique est en face, avec une porte en bois.
 
La Cour Paris, 60, rue Tiquetonne, 75002 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 11H30 à 19H30

 

7 /10

Des accessoires kawaï : Les Fleurs

Des accessoires kawaï : Les Fleurs

Quand vous entrez dans la boutique Les Fleurs, vous avez envie de tout acheter. Normal, dans ce bric à brac organisé se nichent de vraies trouvailles. Des colliers, des accessoires déco, des idées beauté... Beaucoup d'objets viennent de loin : Angleterre, States, Japon... pour une ambiance très "lolita", agréablement suprenante. C'est la boutique idéale pour celles qui veulent offrir un cadeau (pour soi-même, ça marche aussi). La boutique se situe tout près de Bastille, dans une rue à angles droits très peu passante. Calme assuré, ça fait du bien.
 
Le bonus : le site internet, où l'on peut commander en ligne et être livré directement chez soi (ou aller retirer son colis en boutique). Même si le charme de la boutique n'y est pas, le résultat sera le même dès réception.
 
Les fleurs, 6, passage Josset, 75011 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 19h30
8 /10

Untitled : Maison Martin Margiela

Untitled : Maison Martin Margiela

La Maison Martin Margiela a toujours cultivé son caractère secret, en quête d'absolu, ne se raccrochant à aucune identité. C'est la même chose pour l'emplacement de l'une de ses boutiques. Au fond d'un passage étroit, la boutique prend ses aises à l'abri des regards. A l'intérieur, un univers 100% Margiela, avec le vêtement pour seule essence. Un ambiance froide, mais pas désagréable, où le lieu fait autant partie du concept que les coupes ultra brutes des pièces de collection.
 
Le bonus : vous vous offrez une sacrée dose de luxe camouflé ! Le principe même de Margiela, c'est l'anti-marque. Rien de visible, rien d'apparent, rien que du neutre et de la matière pure.
 
L'astuce : une fois dans le passage, repérez la seule boutique qui ne ressemble à rien de connu. Pas d'enseigne, pas de couleur. Vous êtes arrivés.
 
Maison Martin Margiela Hommes, 23, rue de Montpensier, Passage Potier, 75001 Paris
Ouvert du lundi au Samedi de 11h à 19h
9 /10

Les basiques indispensables : La boutique Comme des Garçons

Les basiques indispensables : La boutique Comme des Garçons

Vous avez peut-être acheté des pièces de la collection Comme des Garçons for H&M, mais, avouons-le, on n'a jamais vraiment eu le temps pour investir la VRAIE boutique. En même temps, même si on avait voulu, ça n'aurait pas été si simple. La marque reste fidèle à son esprit retord et anti-conventionnel en s'installant rue du Foubourg St Honoré (rien que ça), mais caché entre des bâtiments. Au fond d’une cour, plutôt bien dissimulé, vous trouverez la fameuse boutique, où vous pourrez contempler (et, peut-être, acheter) les collections simples et particulièrement bien coupées de l’enseigne japonaise. Un lieu atypique, où les salles se succèdent, tantôt blanches, tantôt rouges, mais toujours monochromes.
 
Le bonus : Le Trading Museum by Comme des Garçons est un lieu conçu comme une immense galerie d’art où vous admirerez sculptures contemporaines et autres pièces de collection. Parmi elles, des robes vintage, mais aussi de nombreuses oeuvres d'artistes qui se servent de ce lieu hors du commun comme salle d’exposition.
 
L'astuce : chercher le passage à côté du numéro 54, aller tout droit, une fois dans la cour, pousser la grande porte vitrée blanche.
 
Comme des Garçons, 54, rue du Faubourg St Honoré, 75008 Paris
10 /10

De la lingerie vraiment fine : Fifi Chachnil

De la lingerie vraiment fine : Fifi Chachnil

Fifi Chachnil, c'est une boutique-bijou, une sorte d'écrin caché au calme d'une petite cour.. Amatrices de lingerie, faites un pas en avant, car cette boutique conçue comme un boudoir ne propose que des pièces raffinées, ouvragées et sensuelles. Vous pourrez y trouver des nuisettes, des bustiers, ou de beaux porte-jaretelles, dans un esprit toujours très 50-s (Dita Von Tease les a portés dans de nombreux shows). Si vous voulez bluffer votre homme (ou tout simplement vous-même), n'hésitez pas deux fois avant de débusquer cette adresse sexy qui ne tombe jamais dans le vulgaire.
 
Le bonus : non seulement vous variez des Princesse Tam Tam et autres Etam, mais en plus, vous vous offrez de vraies pièces de la créatrice éponyme, qui, (on a testé), a un goût sûr en matière de textures et de formes folles. Le truc culte : la boîte de 7 culottes brodées et bouffantes pour les 7 jours de la semaine.
 
L'astuce : sur la rue St Honoré, entrer dans la cour dissimulée au numéro 231, la boutique est juste en face.
 
Fifi Chachnil, 231, rue St Honoré, 75001 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h
 

 

Laurianne Melierre
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.