• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

6 adresses qui changent enfin Barbès !

On attend patiemment la Brasserie Barbès On se fait une toile Art Déco au nouveau Louxor On boit des bières "made in Barbès" à la Brasserie de la Goutte d’Or On refait sa déco chez Cocobohème 6

Coincé entre les petites rues de Montmartre et la gare du Nord, le quartier de Barbès-Rochechouart renaît de ses cendres après plusieurs décennies de mauvaise réputation. On connaît déjà les friperies Guerrisol, pour du vintage pas cher et les Libraires Associés, boutique cachée dans un appartement en rez-de-chaussée, mais avec la réouverture du cinéma Louxor ou encore l’arrivée en fanfare d’une belle brasserie, on est déjà en mesure de dire que Barbès est la prochaine "place to be" parisienne.

LIRE LA SUITE
1 /6

On attend patiemment la Brasserie Barbès

On attend patiemment la Brasserie Barbès

Connus pour Le Sans-Souci et Chez Jeannette, Pierre Moussié et Jean Vedreine réitèrent l'aventure avec une grande brasserie à l'angle des boulevards de la Chapelle et Barbès, à la place du magasin Vano qui brûla en 2011. Reprenant les codes des belles brasseries parisiennes, l'établissement d'environ 600 m² disposera d'une grande terrasse au rez-de-chaussée, d'une terrasse d'une cinquantaine de mètres carrés au 1er étage et surement d'une tourelle où l'on pourra danser ! L'ouverture est prévue pour janvier 2014, et on a déjà hâte !

Brasserie Barbès, prochainement.

2 /6

On se fait une toile Art Déco au nouveau Louxor

On se fait une toile Art Déco au nouveau Louxor

Après trois ans de travaux, le mythique cinéma Le Louxor réouvre ses portes le 18 avril pour la séance de 14h. Ouvert dans les années 20, l’établissement à la déco mêlant Art Déco et style néo-égyptien était à l’époque emblématique, avant de devenir une boîte de nuit dans les années 80, pour finalement être laissé à l’abandon. Aujourd’hui, la décoration est un subtil mélange entre contemporain et Art Déco avec une petite touche de kitch. Côté programmation, c’est un cinéma Art et Essai, ce qui signifie pas forcément qu'il ne diffuse que des films très pointus. On pourra entre autres y voir des œuvres exclusives et d'autres plus mainstream comme Django ou le dernier Gondry. On adore le bar et sa petite terrasse avec vue panoramique sur Tati.

Le Louxor, 170 boulevard Magenta, Paris 10ème. Exposition "Le Louxor-Palais du cinéma", jusqu’au 25 mai dans le Hall de la Mairie du 10ème. Plein tarif 9 €, tarif réduit 7,50 €. www.cinemalouxor.fr

3 /6

On boit des bières "made in Barbès" à la Brasserie de la Goutte d’Or

On boit des bières "made in Barbès" à la Brasserie de la Goutte d’Or

Un jour, Thierry a fait le pari fou de faire de la bière… à Paris. Après une levée de fond sur le site Ulule (et oui, la bière rassemble les foules), Thierry s’est installé dans ce quartier qu’il connaît bien. Si bien que chacune des quatre bières porte le nom d’une rue. La Charbonnière est une bière ambrée au goût de malts fumés. La Myrha, la plus légère, est une blonde aux essences de dattes. Château Rouge est une bière rousse aux épices, piments, hibiscus et poivre de Jamaïque. Et L’Ernestine, India Pale Ale, est la plus amère. Tout est fait sur place, de la fabrication à la fermentation, en passant par la mise en bouteille. Difficile de faire plus local !

La Brasserie de la Goutte d'Or, 28, rue de la Goutte d’Or, Paris 18ème. Ouvert jeudi et vendredi de 17h à 19h et le samedi de 14h à 19h, 4 € la bouteille de 50 cl. www.brasserielagouttedor.com

4 /6

On refait sa déco chez Cocobohème

On refait sa déco chez Cocobohème

Tout à fait le genre de boutique qu’on adore, à la fois show-room et atelier, avec une décoration mignonne à souhait. La marque existe depuis 2006, la boutique depuis un an et demi grâce à la volonté de la Mairie du 18ème arrondissement de transformer les espaces en bas des immeubles. Cocobohème, c’est des objets déco, design, jolis et pratiques. On adore les cintre en forme de tête de chat ou de chien, la planche à découper en forme de cochon et les maisons en papier pour jouer. La plupart des produits sont fabriqués en France. On trouve aussi la marque Cousu de Fil Blanc, les bijoux vintage de Virginie Sebbagh des puces de Saint-Ouen et la Bougie Blanche.

Cocobohème, 22, rue de Jessaint, Paris 18ème. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h. www.cocoboheme.com

5 /6

On déguste un mafé chez N’nafé

On déguste un mafé chez N’nafé

"N’nafé" signifie "manger" en langue peul. C’est un terme qu’on emploie pour désigner des gens avec un certain statut, comme des patrons ou des parents. C’est dire l’attention avec laquelle Thierno s’occupe de ses clients ! Dans le quartier depuis novembre 2012, cette petite enseigne de restauration rapide propose des spécialités de l’Afrique de l’Ouest aux noms chantants, à base de légumes et de riz comme le mafé (au poulet), le soupou (bœuf et riz) ou le yassa, des bananes plantains ou de délicieux beignets sucrés… Résultat, c’est vraiment bon, et c’est servi dans des barquettes et couvert en bois. Tout pour plaire, on vous dit !

N’nafé, 85, rue de Rochechouart, Paris 9ème. Ouvert tous les jours de 11h à 22h30, menu entrée + plat à 7,90 €, menu plat + dessert à 8,90 € et menu entrée + plat + dessert à 9,90 €, www.nnaferestaurant.blogspot.fr.

6 /6

On fait du shopping chez Sakina M’Sa

On fait du shopping chez Sakina M’Sa

Installée depuis 2005 dans le quartier, la boutique de la créatrice est emblématique parmi les créateurs de la rue des Gardes. Depuis 2009, c’est même une entreprise d’insertion avec deux lignes différentes. La ligne Couture pour laquelle des tissus des anciennes collections chez Saint Laurent ou Balenciaga sont transformés sur place en robes, vestes, combinaisons, jupes... La Blue Line est issue du recyclage de bleus de travail, avec un style plus urbain et ses fameux T-shirts "Goutte d’Or j’adore",  "Barbès Don’t Panic" et "Barbès Mon Amour", indispensables dans son dressing !

Sakina M'Sa, 6 rue des Gardes, Paris 18ème. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h et le samedi de 14h à 19h. Exposition Eco-Système de la Mode à l’Observatoire du BHV jusqu’au 28 avril. www.sakinamsa.com

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.