Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

"Le Gorafi" lance une cagnotte pour aider François Fillon à boucler ses fins de mois

François Fillon peine à boucler ses fin de mois, le Gorafi lance une cagnotte pour l’aider

Invité dans la matinale de "BFM TV" et "RMC", François Fillon a déclaré avoir du mal à mettre de l'argent de côté. Face à cette situation le journal satirique "Le Gorafi" ne pouvait pas "rester les bras croisés" et a décidé de lancer une cagnotte en ligne pour récolter des dons.

Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur sa capacité à mettre de l’argent de côté, le candidat à la présidentielle François Fillon a répondu : "moi personnellement, non." Il n’en fallait pas plus au journal satirique Le Gorafi pour se décider à lancer une "opération de la dernière chance", en récoltant de l'argent pour permettre à celui qui est mis en examen pour détournement de fonds publics de "vivre dans la dignité."

"Candidat à la présidentielle, François Fillon a ému des milliers de Françaises et de Français par son témoignage brut. Chaque fin de mois pour lui est difficile. En ces temps déjà troublés, comment rester digne, comment réussir à mettre un peu d'argent de côté ?", peut-on lire dans la description de la cagnotte Leetchi.

A la surprise générale la cagnotte, lancée ce lundi 3 avril, a atteint les 2000€. Parmi les donateurs, on peut croiser une fausse Isabelle Balkany qui s'est fendue d'un mot d'encouragement : "Contre l'indifférence aux sorts des pauvres, pour plus d'humanité, de solidarité. Accroche toi mon vieux Fifi, on est tous derrière toi." La "fondation Abbé Pierre" a également tenu à laisser un message : "Nous savons que les temps sont difficiles en ce moment pour les ultra riches. Les SDF de notre paroisse se sont cotisés pour vous aider." Même l’oncle Picsou a joué les bons samaritains : "Je ne pouvais pas rester sans rien faire... Un sou est un sou." De nombreuses autres personnalités factices comme Nicolas Sarkozy, Penelope Fillon ou encore Emmanuel Macron ont mis la main au porte-monnaie, les dons allant de 1 centime à 50 euros.

Le Gorafi a tout de même précisé que les gains récoltés iraient à de vraies associations.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.