Les filles branchées… net

Vous êtes geek et fières de l’être ? Vous désirez partager votre passion avec d’autres membres de la gente féminine ? Ce qui suit peut vous intéresser.

geek girl
© Getty -

Des groupes tels que « Girl Power 3.0 » ou « Cyber Elles » offrent une nouvelle tribune aux amazones du net. Ils permettent non seulement de booster son réseau mais aussi de mutualiser les informations en matière de nouvelles technologies. Ces associations ne sont pas que virtu-elles !

Girl Power 3.0 : le plus intello

Girl Power 3.0 est un cercle de réflexion, cofondé par Natacha Quester-Séméon (du site memoirevive.tv) et Tatiana F. Salomon (du blog la femme aux semelles de vent) en 2007. Le groupe organise régulièrement des rencontres autour d’un invité de marque, portant principalement sur les nouvelles technologies. La dernière réunion en date a accueilli Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie (ex-Secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de léconomie numérique).  Pour s’inscrire, le plus simple est d’aller sur la page Facebook de Girl Power 3.0. Plus de 300 membres y sont déjà recensés.

Cyber Elles : le plus sérieux

Un « réseau professionnel féminin des technologies de l’information et de la communication », c’est ainsi que le groupe se présente. L’inscription est annuelle et payante - 180 euros, elle s’effectue sur le site (onglet « devenir membre »). Créée en 2001, l’association revendique environ 200 inscrits, des personnes de tous horizons (entrepreneuses, webmastrices…). Tous les ans, le concours « power starter » récompense une net-entrepreneuse. Cyber Elles est à l’origine de repas et de débats plusieurs fois par an.