• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les filles branchées… net

geek girl

Vous êtes geek et fières de l’être ? Vous désirez partager votre passion avec d’autres membres de la gente féminine ? Ce qui suit peut vous intéresser.

Des groupes tels que « Girl Power 3.0 » ou « Cyber Elles » offrent une nouvelle tribune aux amazones du net. Ils permettent non seulement de booster son réseau mais aussi de mutualiser les informations en matière de nouvelles technologies. Ces associations ne sont pas que virtu-elles !

Girl Power 3.0 : le plus intello

Girl Power 3.0 est un cercle de réflexion, cofondé par Natacha Quester-Séméon (du site memoirevive.tv) et Tatiana F. Salomon (du blog la femme aux semelles de vent) en 2007. Le groupe organise régulièrement des rencontres autour d’un invité de marque, portant principalement sur les nouvelles technologies. La dernière réunion en date a accueilli Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie (ex-Secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de léconomie numérique).  Pour s’inscrire, le plus simple est d’aller sur la page Facebook de Girl Power 3.0. Plus de 300 membres y sont déjà recensés.

Cyber Elles : le plus sérieux

Un « réseau professionnel féminin des technologies de l’information et de la communication », c’est ainsi que le groupe se présente. L’inscription est annuelle et payante - 180 euros, elle s’effectue sur le site (onglet « devenir membre »). Créée en 2001, l’association revendique environ 200 inscrits, des personnes de tous horizons (entrepreneuses, webmastrices…). Tous les ans, le concours « power starter » récompense une net-entrepreneuse. Cyber Elles est à l’origine de repas et de débats plusieurs fois par an.

Wifilles : le plus festif

Wifilles comme wifi ! C’est le « rendez-vous des filles connectées », dixit le site Internet. Buffet bien garni, DJette aux manettes, écrans tactiles et autres stands font le succès de ces soirées arrosées. Le cointreaupolitain (à base de cointreau, cranberry et jus de citron) est le cocktail star des fêtes estampillées Wifilles. Ca boit, ça papote dans la bonne humeur. Un bon moyen de se faire des nouvelles amies actives dans la blogosphère.

Connected Women : le plus international

Ce site de networking permet d’entrer en relation avec des femmes entrepreneurs aux quatre coins du monde. Pour  bénéficier de l'adhésion « gold », il faut débourser 13 euros par mois. Elle ouvre le droit notamment à des interviews enregistrées. Cette plateforme encourage à l’échange de bons plans, aux coups de pouce entres femmes et à la circulation d’informations utiles à la communauté. Dommage que le site ne soit pas plus ergonomique.

Paris girl geek dinners : le plus high tech

Les « Girl Geek » s’épanchent sur leur appétit commun pour les nouvelles technologies (jeux vidéo, multimédia…) autour d’un bon dîner. Importés d’Angleterre, ces dîners de filles, animés par des intervenants, ont lieu dans la capitale de manière plus ou moins régulière. Tout le monde est convié, du deuxième sexe s’entend.

LIRE LA SUITE
Audrey Khalifa
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.