• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

C'est quoi... le site 4chan ?

4chan

Internet a sa part d'underground : Glamour.com vous explique tout pour comprendre les rudiments d'un des sites les plus obscurs de la toile, 4chan. A vos clics, prêtes ? Surfez.

Avec 2 700 000 visites par jour, 4chan est l'imageboard (site de partage d'images et de vidéos) le plus célèbre d'internet. Sur 4chan, les images sont souvent des memes foireux, des trolls incessants ou des lolcats ridicules. En bref, c'est de ce site que proviennent toutes les images immondes mal photoshopées qui pourrissent Google images dès qu'on tape lulz (lulz, c'est le lol dans sa version mauvais goût intense). Décryptage.

Un peu d'histoire

4chan a été créé il y a 7 ans par Moot, un New-Yorkais, véritable dieu vivant pour tous les nerd du monde entier, alors qu'il n'avait que 15 ans. Moot, de son vrai nom Christopher Poole, explique le succès de 4chan grâce à 4 principes qui le définissent :
- 4chan est le premier imageboard en anglais, les premiers étaient japonais ; 
- les posts sont anonymes, ce qui permet à tous de se défouler massivement et de créer memes et lolcats à go-go sans compte à rendre ;
-rien n'est archivé, donc tout tend à disparaître, sauf les posts favoris : c'est alors la guerre à l'image ou le concept débile qui deviendra le plus populaire ;
-il n'y a presque pas de règles dans les forums. Le forum le plus emblématique de 4chan est le /b/, le forum random, où circule librement tout et n'importe quoi, des croix gammées aux pandas rieurs en passant par des photos de parts de pizza. Surfer sur ce forum, c'est à vos risques et périls, sensibles s'abstenir (surtout, ne mettez pas votre nom hein).

Un monde de /b/tards

Les utilisateurs de 4chan sont surnommés les channers, ou encore faggots, et surtout /b/tards pour ceux du forum /b/. Ces internautes anonymes se définissent néanmoins par quelques grandes lignes communes : ce sont majoritairement des hommes (sauf quand intervient une chanwhore), nerds et sans vie sexuelle très active (du moins en duo). Bref, comble du mauvais goût esthétique et politique, ils peuvent en même temps et sans complexes blaguer sur Hitler et s'attendrir face à un chaton qui dort.
En réalité, on ne sait jamais quand cette masse ultra puissante (car ils sont capables d'infiltrer pas mal de sites) va sévir. Par exemple, ils ont été pris de pitié pour Lukeywes1234, un petit gros de 8 ans plutôt pathétique, en l'aidant à avoir plus de followers sur son compte Youtube (même trop, au point que Youtube supprime le compte du garçon).

L'étrange cas de Dusty the cat

L'histoire de Dusty the cat montre encore l'ambivalence morale des /b/tards. Dusty, sorte de Cendrillon moderne, est un chat tabassé sur une vidéo Youtube par un ado cagoulé ; les /b/tards, scandalisés, décidèrent de mener une opération pour sauver le pauvre chat. Ils trouvèrent donc l'identité du propriétaire, son adresse et des renseignements perso (certains, dans le cadre d'un immense harcèlement collectif, lui envoyèrent même très régulièrement des pizzas à livrer chez lui) et l'obligèrent à se dénoncer, et à faire adopter le chat dans un famille d'accueil. La vidéo montrant la victoire des anonymes nous laisse cependant sceptiques : plutôt que de traquer les pédophiles, ils traquent les méchants garçons qui tapent les chats... Tout un concept. Le truc, c'est que si on commence à juger 4chan, on n'est pas sorti du casse-tête, et surtout, c'est la déclaration de guerre.

Le cas Jessi Slaughter

D'ailleurs les channers n'en sont pas à une controverse près. Si faire un meme de Keanu Reeves triste, ou de DiCaprio content reste globalement plutôt inoffensif, le cas de la petite ado Jessi Slaughter est éthiquement plus délicat. Jessi, une ado un peu futile et inconsciente, poste une vidéo d'elle faisant la crâneuse. Durement moquée sur le site communautaire d'ados Stickydrama, sa vidéo se retrouve vite relayée partout et l'affaire empire. Surtout que Jessi fait une vidéo menaçant les nerd qui la harcèle, inconsciente de qui elle menace : des milliers de nerd qui n'ont rien de mieux à faire que de la rendre dingue et de lui faire regretter ses propos. C'est dans l'ultime vidéo de Jessi, en larme, détruite, où son père menace les internautes harceleurs d'appeler la cyberpolice (la grande blague) que l'affaire Jessi explose. Le seul qui s'est ouvertement insurgé, au risque de voir sa boite mail et ses comptes piratés, c'est Adrien Chen, du site Gawker, qui a clairement dénoncé leur cruauté. Du coup, ça a été la guerre entre les deux sites, 4chan essayant vaillamment de pourrir le valeureux Gawker.

Et après ?

4chan
, sorte de cloaque underground, propose un contenu globalement illisible. Le plus intéressant du site, c'est surtour le haut de l'iceberg 4chan, quand les channers débordent du cadre des forums. Les anecdotes sont nombreuses, en voici quelques exemples marquants :

-le cas Boxxy, ou comment une gamine a divisé les channers entre les anciens et les petits nouveaux, ces derniers voulant la couronner "reine de 4chan".
-la fois où les channers ont hacké la boite mail de Sarah Palin.
-la fois où les channers ont hacké un sondage du Times pour faire de Moot la personnalité la plus influente de l'année (rappelons que le pauvre bougre ne gagne pas d'argent avec son forum, faute d'annonceurs évidemment, et qu'il habite toujours chez sa mère, et cherche du travail...).
- la fois où Moot a trollé son propre site : le principe du troll, c'est créer une polémique en provoquant les participants d’un espace de discussion avec une image/action caricaturale répétitive. Moot s'est tellement pris d'affection pour la pub japonaise Puddipuddi, qu'il a décidé d'afficher la vidéo en page de home de tous les boards de 4chan, et pire encore : il a mis en place un filtre sur /b/ qui transformait automatiquement tous les messages postés en une succession de " puddipuddipuddi ". Ce qui donne ça, concrètement. Du gros lulz.
 

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.