A vous de jouer : le meilleur du web interactif

Amandine Bourgeois l’a compris : à l’heure du net, faire un clip n’est plus assez. Avec son nouveau titre Incognito, elle propose un clip... à écrire soi-même, sur elle-même. Tour d’horizon des expériences interactives les plus réussies du web.

Bjork
© DR/Björk -

C'est un clip ? Une appli ? Un jeu ?...

Björk, la reine des expérimentations visuello-sonores, a encore étonné son monde avec Biophilia : sorti en 2011, ce projet est bien plus qu’un album, puisqu’il a été conçu comme une expérience, une installation multimedia ! Imaginez dix morceaux écrits et intégrés au sein d’applications étranges, évoluant au coeur d’une incroyable galaxie en 3D, le tout en appli pour smartphones... Biophilia, c’est la fusion absolue entre la musique et la high tech. Le comble : la plus célèbre des Islandaises a composé une partie des morceaux de l’album avec des écrans tactiles interactifs et même avec... une manette de Nintendo ! La guitare du futur?

Les Red Hot Chili Peppers avaient également surpris en proposant il y a quelques années des morceaux disponibles uniquement en téléchargement (c’était fou à l’époque, si si). Aujourd’hui, ils prouvent qu’ils sont toujours à l’heure sur les tendances web avec leur clip, bien nommé, Look around. Quatre pièces, quatre ambiances : à nous de jouer les réalisateurs. Avec les flèches du clavier, on se promène, on zoom, on change d’angles de vue pour voir le groupe sous toutes ses coutures. Et avec la souris, on cherche les mini-films bonus (interviews, making-of) cachés dans les images... Epicé !

Le clip le plus personnalisé, on le doit aux canadiens d’Arcade Fire. En 2010, avec leur chanson We used to wait, ils offrent un drôle de film interactif: The wilderness Downtown, véritable vitrine des dernières technologies du web (HTML5, Canvas, Google Maps). On tape l’adresse de là où l'on a grandi et grâce aux images de Google Earth et à ses street views, le clip se remplit de nos propres souvenirs. Des vues de notre rue, notre quartier, notre immeuble tournent et se superposent au fil de la chanson. On peut même écrire ou dessiner un petit message à notre “nous d’autrefois”. Effets voyage et nostalgie garantis !