• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

L'agenda culture de la semaine du 8 avril

Une expo enchanteresse : Jacques Demy à la Cinémathèque Française Un livre e-llustré : "PointOfVuth", de VuThéara Kham Une fabrique à bagels : Slice Un film d 4

Jacques Demy l’enchanteur à la Cinémathèque, un beau livre de clichés nouvelle génération, une adresse de bagels tous frais… C’est l’agenda culture de la semaine du 8 avril.

LIRE LA SUITE
1 /4

Une expo enchanteresse : Jacques Demy à la Cinémathèque Française

Une expo enchanteresse : Jacques Demy à la Cinémathèque Française

Lorsque La Cinémathèque a eu l'idée de faire une rétrospective sur Jacques Demy, c'était pour en faire un portrait croisé avec sa femme et partenaire cinématographique de longue date, Agnès Varda ; or, celle-ci ayant modestement refusé le projet en faveur d'une rétrospective uniquement sur l'œuvre de Demy, n'a pas eu tort d'insister sur une mise en lumière exclusive du travail du réalisateur nantais. Si les photos d'Agnès Varda témoignent de sa présence précieuse et discrète sur tous les tournages, c'est bel et bien le travail artistique et pluridisciplinaire de Jacques Demy qu'on savoure. Découvrant au passage quelques photos et tableaux de lui, on se replonge avec un plaisir sans limite, enfantin, dans son monde fantaisiste qui traite avec légèreté, imagination et chromatismes vibrants tous les drames de la vie : la guerre d'Algérie, les amours contrariées, la lutte des classes…

Des Parapluies de Cherbourg (Palme d'Or 1964) à Peau d'âne en passant par Les Demoiselles de Rochefort ou encore La Baie des Anges, les mélodies élaborées avec son alter ego, le génial compositeur Michel Legrand, nous en-chantent et nous font revivre, entre rires et larmes, les classiques de notre enfance. D'ailleurs, il n'est jamais trop tard pour découvrir la vie selon Demy : La Cinémathèque Française propose aussi un cycle avec les films restaurés du cinéaste qui a lancé Deneuve et faisait chanter le monde… Notons enfin, pour celles qui ne peuvent pas faire le déplacement, que le catalogue de l'exposition compile toutes les archives rares, les croquis des costumes et les plus belles photos de Demy, Varda, Deneuve, Montand, et toute la clique cinématographique qui l'a accompagné dans ses projets.

Le monde enchanté de Jacques Demy, du 10 avril au 4 août à la Cinémathèque Française, 51 rue de Bercy, Paris 2ème.
Bethsabée Krivoshey.

2 /4

Un livre e-llustré : "PointOfVuth", de VuThéara Kham

Un livre e-llustré : "PointOfVuth", de VuThéara Kham

230 000 followers, 10 000 likes en moyenne et plus de 1380 clichés. En moins de deux ans, VuThéara Kham est devenu le premier "Instragrammeur" de France et un véritable phénomène des internets.

C’est en février 2011 que le trentenaire normand installé à Paris découvre l’application aux filtres vintages des branchés 2.0. Pour ce webdesigner de formation, capteur CCD, obturateur et zoom optique sont alors des termes barbares qui renvoient aux pages obscures des tréfonds du site Darty. Il n’a jamais touché un appareil photo de sa vie. En deux clics pourtant, il installe l’appli à 1 milliard sur son Iphone 4 et commence à shooter la rue du Louvre, proche de son agence, pendant ses pauses déjeuner. En skate, en vélo ou à pied, l’Iphotographe se met à écumer la capitale. Des ruelles graffées du 18ème aux bords de Seine pittoresques en passant par la Tour Eiffel qui l’obsède, VuThéara matraque, retouche (légèrement), recadre (surtout) et publie sur son compte presque quotidiennement. En quelques semaines, son nombre de followers explose, les likes suivent et les galeristes pointent leur nez. En décembre 2011, il expose à la Soho Gallery for Digital Arts à New York, puis à la Galerie Daniel Templon à Paris et au festival MAP de Toulouse. Aujourd’hui, Les Éditions de la Martinière publie PointOfVuth, une sélection de 169 de ses instantanés.

Du Paris de Brassaï à l’insolite Israël, en passant par New York, l’Irlande verdoyante ou son Cambodge d’origine, VuThéara compile le meilleur de ses deux années de shooting frénétique. De derrière son Smartphone, l’instragrammeur star s’amuse des reflets, mixe les lumières et sublime la géométrie urbaine. Subtil, élégant et résolument moderne, VuThéara bascule les codes de la photo d’Art et nous rappelle qu’un bon photographe, c’est d’abord et surtout un regard original. On like.
Léonard Billot.

Son compte Instagram: http://instagram.com/VUTHEARA
Son site Web : http://pointofvuth.com
Sa page Facebook : http://facebook.com/pointofvuth

Exposition au Workshop Paris, du 4 au 18 avril 2013, au 173, rue Saint-Martin, 3ème
.

3 /4

Une fabrique à bagels : Slice

Une fabrique à bagels : Slice

Envie d'un bagel gourmand qui change du saumon/avocat ? Ouvert depuis le 2 janvier dans le Passage des Panoramas, Slice propose des recettes de bagels originales à base de charcuterie fine, de fromages et de légumes frais. Coppa, pancetta, cheddar ou encore poivrons marinés s'associent à un large choix de pains. Sur place ou à emporter, voici une jolie alternative au sandwich thon/mayonnaise du midi, avec une mention spéciale pour les desserts, allant du maxi cookie au cheesecake-thé matcha. Un restaurant à l'inspiration new-yorkaise et à la déco chaleureuse, où l'on pourra déjeuner sur la petite terrasse abritée, à l'écart de la circulation parisienne et des piétons. On adore.

Slice, 26 galerie Montmartre, Passage des Panoramas, Paris 2ème.

4 /4

Un film d'amour à grande vitesse : "Le temps de l'aventure"

Un film d

Actrice, Alix joue une pièce de théâtre dans le Nord. Pour participer à un casting, elle repart à Paris pour une journée. Dans le train, elle croise le regard d’un inconnu et sent illico son petit cœur s’affoler dans tous les sens. Quelques heures plus tard, elle recroise l’homme du train, et le couple entame une fiévreuse histoire d’amour (sous la couette et ailleurs), qui sera aussi une course contre la montre. Alix, prendra-t-elle le train de retour pour assurer sa représentation ou fera-t-elle dérailler sa vie, qui n’attend peut-être que cela ? Le mec, qui cache sa véritable identité, se contentera-t-il de cette furtive aventure ou profitera-t-il de l’occasion pour révolutionner son existence pâlotte ? Suspense.

Une fille rencontre un mec : le pitch le plus galvaudé de l’histoire du cinéma à défaut de nous faire toujours palpiter. Bonne nouvelle : dans Le temps de l’aventure, tout le monde plane très haut et ce petit bijou touche en plein cœur. Jérôme Bonnell, le réalisateur, avait déjà fait parler de lui (en bien) avec J’attends quelqu’un et La dame de trèfle. Il passe aujourd’hui à la vitesse supérieure et cisèle un joyau brut où chaque geste, chaque mot, chaque plan sonne juste et bouleverse. Même excellence du côté des comédiens. Emmanuelle Devos, dont la filmo déborde pourtant de personnages magnifiques, trouve en Alix l’un des plus beaux rôles de sa carrière. Impossible d’oublier cette fille au bord de la crise de nerfs, martyrisée par ses problèmes de fric, de couple, de téléphone portable (pas rechargé) et peut-être sauvée par cet amour d’un jour qui la rend si vivante. En face d’Alix/Emmanuelle, Gabriel Byrne - mutique et secret, charmeur et mystérieux – a eu raison d’avoir pris place dans le bon wagon du bon train le bon matin. Ne vous trompez pas de salle après avoir composté votre billet : le film à voir, cette semaine, c’est assurément Le temps de l’aventure.
Olivier De Bruyn.

Le temps de l’aventure de Jérôme Bonnell, avec Emmanuelle Devos, Gabriel Byrne…  Sortie le 10  avril.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.