• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Guide de survie au Festival de Cannes

cannes 2011

Novice, ce billet est pour toi. Si tu n'as jamais mis les pieds à Cannes, si tu comptes y aller pour la première fois cette année, le temps est venu de perdre ton innocence.

Le festival de Cannes est un marathon qui tient à la fois du concours de saut d'obstacles et de l'épreuve d'endurance. Une expérience qui se prépare sur deux fronts : l'optimisation de ton capital physique d'abord, ton seul allié dans cette ruche impitoyable qui va pomper en quelques jours l'intégralité de ton énergie, réserve de survie comprise, et te mettre à terre avant la fin de la première semaine. L'optimisation de ton capital moral ensuite, qu'entameront sans ménagement les jeux de pouvoir délirants qui régentent strictement l'intégralité des relations à l'intérieur de la ruche. Alors imprègne-toi de ces conseils et blinde toi. Ecrase ton prochain avant qu'il ne t'écrase.

1 - Comment éviter la gueule de bois :
Il vous faut savoir garder le contrôle en toute situation. Alors évidemment, on proscrit les mélanges. Autrement dit, stick to champaign, le moins calorique. Boire un verre d'eau entre chaque verre d'alcool + 1,5 litre d'eau et deux Dolipranes avant de se coucher, c'est papy qui le préconisait, et il avait bien raison.

2 - Comment tenir le rythme d'un jour à l'autre avec des nuits de sommeil de 3,5 heures en moyenne :
Soyons sans scrupules : dormons pendant les films. Sinon, optons pour un de ces adjuvants au choix : cure de vitamines Bion à commencer dès avant le festival, energy drink type Red Bull, cocaïne, amphétamines. Dépression à la clef, mais on s'en fout, on ne sera plus à Cannes à ce moment-là.

3 - Comment ne pas dormir pendant les films :
Garder son I-Phone allumé et tweeter un message par séquence. A la fin du festival, vous aurez gagné 1680 followers (estimation à vue de nez...) et vous vous sentirez inspirée comme Godard. Ou presque.

4 - Comment ne pas s'effondrer à mi-festival :
Prendre une soirée off dans la nuit de lundi à mardi (6 heures de sommeil minimum). De fait, vous n'avez pas vraiment le choix: chez toute festivalière normalement constituée, c'est la nuit où l'organisme reprend ses droits. On vous prévient : le dimanche soir, il se passe des choses au Baron, alors tenez jusqu'au lundi. Puis repos.
 

5 - Comment éviter la queue pour les projections quand vous êtes journaliste : Annoncez au service de presse avant votre départ que vous êtes enceinte, vous monterez d'un échelon minimum sur l'échelle des accréditations, ce qui réduira d'autant votre temps d'attente, et vos chances de voir les films les plus attendus.

6 - Comment avoir les meilleures places du Grand Théâtre Lumière lors des soirées de gala :
Obtenez d'un producteur qui a déjà eu des films en compétition qu'il vous accrédite comme son accompagnatrice : vous aurez les mêmes privilèges que lui, sans que cela lui coûte rien. Attention : il n'est pas exclu qu'il vous demande une contrepartie en échange durant le festival. Ca marche comme ça.

7 - Comment vous faire inviter à dîner dans un 3 étoiles :
Alpaguez un producteur dans une fête. Choisissez le moins bien habillé : c'est souvent le plus riche. S'il ne vous a pas invitée dans le quart d'heure, visez le prochain. Ca devrait marcher. Il vous demandera sans aucun doute une contrepartie à la fin du dîner (encore).
Soyez préparée à :
a) - finir la nuit dans sa suite au Majestic
b) - retrouver un groupe d'amis à la sortie du restaurant qui vous enlèvent dans une voiture déjà pleine pour une fête à Juan les Pins
c) - lui décrocher un coup de pied bien placé
 

8 - Comment assister au concert de Mark Ronson au Baron :
Incrustez vous dans un groupe d'habitués à défaut d'avoir assuré votre entrée pendant l'année. Et surtout, préparez une réponse hyper drôle et déconcertante au fameux "J'vous connais pas" de Bak. Dernière chance : prétendre être une princesse slave. Oui, faites l'accent.

9 - Comment passer une soirée avec Sean Penn :
Option A : Passez par Cottonwood Pictures, le distributeur américain de The Tree of Life, dont les coordonnées cannoises sont accessibles dans l'annuaire 2011 des professionnels présents au festival. Trouver une raison susceptible de les convaincre de vous lâcher une invitation, c'est-à-dire au minimum faites-vous passer pour la nouvelle assistante de Julian Assange, ou mieux, pour celle de Quentin. Oui, Tarantino. L'invitation ne vous permettra pas d'entrer dans le carré VIP ou Sean Penn, Scarlett, son producteur, et Bono se marrent en s'aspergeant de champagne sur des banquettes. A vous de trouver le truc. Bonne chance.
Option B : Passez par Nathalie Portman, qui fut membre du jury présidé par Sean Penn en 2008. Elle n'est pas forcément plus accessible, mais sensible à la France, et puis continuez à mentir en prétendant aussi être enceinte (ne buvez pas pendant la conversation). Mais là encore, à moins de lui promettre un rôle dans le prochain Tarantino, difficile d'imaginer qu'elle vous donne à vous une des trois places qu'elle a reçues. Bonne chance.
Option C : Vous faire embaucher dans la plus prestigieuse agence de call-girls de la côte d'Azur, on ne sait jamais. Bonne Chance.

10 - Comment passer une soirée avec Louis Garrel :
Allez, comme tout le monde, à la soirée d'ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs. Il n'y a pas de carré VIP.

11- Comment se remettre de Cannes :
Partez quelques jours en Normandie avant de reprendre une quelconque activité. Oui, mettez-vous au vert. Et souvenez-vous : ce qui se passe à Cannes reste à Cannes. Sauf les neurones, qu'on essaie franchement de récupérer.

LIRE LA SUITE
Joséphine Deluca
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.