Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

20 conditions pour un parfait réveillon

nouvel an 1

Que celle qui n'a jamais passé une soirée de Nouvel An minable à se les geler à Cuge-les-bains cesse immédiatement de mentir et lise attentivement. Parce qu'un réveillon réussi, c'est (presque) possible.

1- Des beaux vêtements
L'idée semble évidente, mais souvenez-vous : combien de soirées passées à mater blasée les filles sur leur 31 et les mecs lookés comme des clochards ? Il est grand temps que cela cesse. Le dress code chic,  c'est sine qua none pour les mecs, sinon c'est réveillon funky à l'abribus. Et pour nous, le fait d'être bien fringuée... Permet de mieux squatter. N'oubliez jamais.

2- Des beaux garçons
Oui, c'est toujours mieux, car comme dit mémé : "L'habit ne fait pas le moine". Tout chic, en costard et pourtant moche, c'est ce qu'on appelle du gâchis.

3- De la bonne musique
Parce que voir un beau mec en costard chic danser sur Agadou dou dou dou est la troisième chose la plus triste de l'univers, après la faim dans le monde et l'anéantissement de notre civilisation par l'explosion nucléaire. De quoi ne pas Survive.

4- Pas de gobelets en plastique
On garde un niveau de standing ou on va se coucher. Oui, le gobelet en plastique nous rappelle tristement nos pires apéros au boulot, et ça, une veille de jour férié, autant éviter. Alors si on reçoit chez nous, on fait le plein de verres en verre chez Ikéa ou, au pire, seront admises les coupes de champagne en plastique. Mais c'est bien parce que vous êtes à la dèche depuis Noël.

5- Du champagne à gogo
Oui, nous sommes traditionnelles sur les bords, mais si pour une fois dans l'année vous pouviez éviter : d'une, de fanfaronner à tout va votre amouuuur pour la bière, et de deux, de faire un coma éthylique à cause de la vodka, ce serait super chouette. Alors on dit Amen au champagne, et demain est un autre jour et le soleil brillera.

6- Une boule à facettes
Oui, pour s'ambiancer il faut bien des éléments festifs, autre que la panoplie karaoké de votre petite sœur et le tiroir maléfique bourré de confettis et autres farces et attrapes de tonton. Qu'on se le dise, ce soir chez Boris c'est soirée Disco ! (en cas de doute, relisez le précepte 3, merci)

7- Un bon plan
Un grand appart près de chez vous, un plan chalet à Val d'Isère, un week-end improvisé dans le château du pote de la meuf de notre cousin, qu'importe ! Il faut qu'au réveillon, on consolide nos connaissances pour :
-passer une soirée avec des gens qu'on connaît (et qu'on aime, c'est toujours mieux)
-avoir l'assurance de rester au chaud cette nuit-là. Parce qu'en janvier, il caille sec.

8- Un bon timing
Chercher une place de parking à 23h55, être coincée dans le métro à 23h57, où être carrément au W.C à l'heure fatidique, c'est la malédiction pour l'année 2012. Une poisse à ne pas s'en remettre, qui sent mauvais 2012, année de la lose.

9- Un coin sombre
Une chambre d'amis qui est restée vide, le placard aux balais, l'arrière-cuisine, la cage d'escalier... Lors d'un soirée de nouvel An, il faut toujours un petit coin sombre pour se bésouiller en secret. Parce que y'a pas que le gui dans le vie, y'a Paul aussi.

10- Boycotter le décompte
Soyons sincère : minuit, soit on est trop ivre, soit on comprend que c'est le décompte parce que les voisins le font en gueulant, montrant nettement qu'il y a plus d'ambiance chez eux que chez nous, soit on passe la soirée à dire "il est quelle heure ?", soit on est dégoutée parce que le mec trop beau, il est dans la pièce à côté quand le décompte commence. Bref, le décompte, c'est pas forcément une bonne idée.  En plus, ça arrive toujours quand on est en train de faire un moonwalk sur Beyoncé. Alors on fait grève, et on dit chut !

11- Kiffer le décompte
C'est comme la fête de la musique : on peut rester chez soi à faire la tronche et traiter la planète entière de plouc, ou sortir et s'amuser. Le décompte, c'est pareil : soit on marque un deuil pour Beyoncé qu'on n'entend plus sous les "5, 4, 3, 2, 1... Bonne année !", soit on fait partie de la bande de gais lurons qui chantonnent les chiffres et qui sautillent partout. L'idéal de cette solution n°2, c'est qu'on peut sautiller jusqu'à la pièce d'à côté (celles qui suivent auront compris que le beau mec y est).

12- Quitter Paris
Ou quelque soit votre ville, bled, village, etc. En bref, l'idée pour un réveillon qui change c'est de quitter notre petit monde et la bande de potes avec qui l'on passe le même réveillon depuis nos 14 ans, pensant chaque année qu'il sera inoubliable et surtout que si l'on part, on va rater un grand moment de fête et d'amitié. Que nenni : vos potes (et vous-même) serez cuits au mauvais mousseux comme tous les ans, vous cherchant en vain dans la foule ou pire, vous éparpillant tels des ivrognes aux quatre coins de Paris après un non-accord sur l'after à suivre. Autant faire cavalière seule.

13- Être single
Non, on ne vous dit pas de quitter votre mec pour entamer la nouvelle année, on dit simplement qu'être célibataire un 31 décembre, y'a rien de plus kiffant. Oui, les gens sont romantiques et libidineux avec 4 grammes dans le sang, et ainsi chacun cherche son chat dans le noir, sous le gui, parmi la foule. En plus, squat de fête oblige, on finit toujours par rencontrer de nouvelles personnes ce soir-là. Alors que quand on est en couple, c'est légèrement glauque d'être au milieu d'acharnés du dancefloor alcooliques. On se dit qu'on aurait peut-être mieux fait de le fêter à deux tranquilles avec des huîtres. Ou pas.

14- Faire une fête... la veille
Parole de pros de la vie nocturne : se mettre cher la veille offre effectivement bien des avantages. D'une, les attentes sont moindres, on a déjà bien festoyé. De deux, on a une légère gueule de bois, alors on apprécie même une ambiance médiocre, qui est reposante pour la tête. Et de trois, on maximise nos chances de fêter la nouvelle année non-stop pendant 72 heures. C'est beau.

15- Bien manger
Ca suffit d'avoir des considérations de préados. Y'a pas que la fête dans la vie, y'a aussi le foie gras, le saumon, les huîtres, les blinis, les bûches, les marrons glacés... La vie, la vraie.

16- Être en bande de potes
Parce que c'est toujours plus cool de s'écrier "Hey les gars, c'est Baptiste qui dance tout nu !" plutôt que "C'est qui ce mec à poil là ?"Les rires sont moins jaunes, on apprécie.

17- Une grosse galoche à minuit
La pelle du Nouvel An est incontournable : c'est elle qui nous fait tenir d'année en année, d'ailleurs. Alors on ferme les yeux, on évite le sempiternel I will survive qu'on remplace par un doux Video Games de Lana, et on bénit 2011 qui s'effondre, pour un 2012 plein de flouze.

18- Un bon réseau téléphonique
Un détail de grande importance, qui nous évite d'avoir tous l'air lobotomisé à cause de Bouygues et autres. Un bon réseau, ça permet d'envoyer un bon vieux SMS groupé qui fait grincer les dents des cyniques, mais tellement plaisir à Tata Gilberte.

19- De bonnes chaussures
Se trémousser lamentablement pour éviter de peser encore plus  sur nos coussinets douloureux, c'est le fail de l'année. Non, il faut sorti bien équipée, outre la tenue chic, les paillettes, et le glam à gogo, on prévoit surtout des stilettos dignes de notre confiance. Autrement, pas question qu'elles passent l'année !

20- De la drogue
Heu... Bonne année 2012 !

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.