• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Trois séries feel-good qui nous font craquer

L’héroïne fantaisiste de "Unbreakable Kimmy Schmidt" Le héros hilarant de "Man Seeking Woman" Le héros étonnant de "The Last Man on earth"

Fini les sitcoms avec des rires pré-enregistrés. Cette saison, les comédies se sont révélées étonnantes et innovantes. La rescapée d'une secte, un célibataire en quête d'amour et le dernier homme sur Terre... Voici les trois héros qui vont égayer vos soirées.

LIRE LA SUITE
1 /3

L’héroïne fantaisiste de "Unbreakable Kimmy Schmidt"

L’héroïne fantaisiste de "Unbreakable Kimmy Schmidt"

Le pitch ?

Alors qu'elle est adolescente, Kimmy Schmidt est kidnappée par le révérend Richard Wayne. Ce gourou illuminé la convainc que la fin du monde est imminente et l'enferme avec trois autres femmes dans un bunker. Un jour, les forces de l'ordre viennent enfin les libérer de leur abri souterrain. Après 15 ans de captivité, la rouquine découvre alors un monde qui lui est totalement inconnu. Au lieu de retourner dans son Indiana natal, elle s'installe à New York et décroche un emploi de nounou dans l'Upper East Side.

Pourquoi on aime ?

Malgré un sujet de départ plutôt grave, Tina Fey et Robert Carlock délivrent une comédie efficace. Son pivot : une héroïne atypique, aussi agaçante qu'attachante. Dotée d'un optimisme à toute épreuve, Kimmy Schmidt pose sur le monde un regard digne d'un enfant de 8 ans. On s'amuse de sa méconnaissance totale des nouvelles technologies, de ses références si 90's et de ses répliques empreintes de naïveté. Au fil des épisodes, cette apôtre de la bonne humeur se révèle être une survivante qui force l'admiration. L'humour burlesque, des personnages secondaires haut en couleurs et un générique entêtant font également de cette sitcom acidulée une réussite.

"Unbreakable Kimmy Schmidt", la saison 1 disponible sur Netflix.


 

2 /3

Le héros hilarant de "Man Seeking Woman"

Le héros hilarant de "Man Seeking Woman"

Le pitch ?

Largué par sa petite amie de longue date, Josh Greenberg, 27 ans, sombre dans une profonde déprime. Pour surmonter cette épreuve, il décide de repartir à la recherche de l'amour, aidé de son meilleur ami Mike et de sa sœur Liz. De la soirée en boîte de nuit au malaise du premier rencard en passant par le coup d'un soir raté, ce grand romantique ira d'échec en échec.

Pourquoi on aime ?

Le pitch de "Man Seeking Woman" n'a, en soi, rien de révolutionnaire. La série aurait pu être une énième fiction dépeignant les aléas de la vie en solo. C'était sans compter l'imagination débordante de Simon Rich. Pour mettre en images les pires cauchemars des célibataires, le showrunner prend une route complètement surréaliste, donnant à cette quête de l'amour une dimension surréaliste. Ainsi, quand la sœur de Josh lui arrange un rendez-vous avec son amie suédoise, il se retrouve face à un troll (oui, un vrai) en robe rose. Plus tard, dans le même épisode, le vingtenaire découvre que son ex sort avec Hitler, aujourd'hui âgé de 127 ans. Un vrai ovni télé, surprenant et toujours florissant d'idées.

"Man Seeking Woman", Saison 1 diffusée sur FXX aux Etats-Unis.

3 /3

Le héros étonnant de "The Last Man on earth"

Le héros étonnant de "The Last Man on earth"

Le pitch ?

Année 2020, après qu'un virus a éradiqué l'espèce, Phil Miller est l'unique survivant sur Terre. Dans son bus, il parcourt les Etats-Unis, le Mexique et le Canada à la recherche d'une autre présence humaine... en vain. Il retourne donc chez lui à Tucson, s'installe dans une énorme villa, se promène caleçon dans les allées du supermarché. Mais la liberté des premiers mois se substitue rapidement à l'angoisse de la solitude.

Pourquoi on aime ?

Versant comique assumé du film "Seul au monde" avec Tom Hanks, "The Last Man on Earth" était sur le papier un pari risqué. A l'écran, Phil Lord et Christopher Miller, les réalisateurs de "The Lego Movie", relèvent le défi haut la main. Dans cette série post-apocalyptique, pas de zombies à affronter, ni de forces obscures à combattre, la dimension légère est assumée. Les gags s'enchaînent à une vitesse folle et on s'amuse du comportement de plus en plus irrationnel de Phil. Car, ironie du sort, la dernière forme de vie sur Terre est un beauf qui s'entiche d'un mannequin en plastique et s'adonne à des jeux idiots. La réussite de la série repose essentiellement sur le talent de comique de Will Forte (déjà excellent dans ''Nebraska''), aussi crédible dans les moments de folie que dans les épisodes de profonde mélancolie. Impossible d'en dire plus sans spoiler, mais la série réserve de nombreuses surprises. Reste à voir si le concept tiendra sur la durée.

"The Last Man on Earth", saison 1 en cours de diffusion sur FXX aux Etats-Unis.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.