• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Le boom des séries "drôles de dames"

New Girl 2 Broke Girls Whitney Work It 5

La saison sérielle américaine 2011-2012 est marquée par une vague de séries comiques féminines, plus nombreuses, plus populaires et plus réussies que leurs concurrentes masculines. Laquelle de New Girl, Two Broke Girls, Whitney et Work It vous fera rire ?

LIRE LA SUITE
1 /5

New Girl

New Girl

Ça parle de quoi ? Jess, la petite trentaine, réalise que son mec la trompe. Du coup, elle le quitte et déménage dans une colocation 100% masculine, trois garçons au moins aussi névrosés qu’elle, tous célibataires, catégorie largué, tombeur ou désespéré. Ensemble, ils se remontent le moral à coup de soirées catastrophes et de DVD de Dirty Dancing.
 
Pourquoi vous allez rire ? Parce que c’est frais, pimpant, un peu fou et assez pimenté pour éviter la crise d’hyperglycémie. Parce que les filles vont adorer Jess, douce-dingue qui chante tout ce qu’elle fait – y compris le générique de la série – incarnée par l’irrésistible Zooey Deschanel, aussi chanteuse dans la vraie vie (et sœur d’Emily, la pro des osselets de Bones). Et parce que les hommes aussi vont adorer Jess – en ajoutant volontiers ses grands yeux bleus aux raisons de leur affection – et qu’ils pourront facilement s’identifier aux trois colocs, boulets aux grands cœurs.
 
Vous allez aimer si vous êtes… du genre à porter des robes à pois jaunes, à danser toute seule dans votre salon – accessoirement en chantant « Girls Just Want To Have Fun » de Cindy Lauper avec votre brosse à dent – à rigoler quand vous dites "pénis" (si vous arrivez à le dire), à casser tout ce que vous touchez, et à rendre les mecs dingues – sans vous en rendre compte.
 
Une réplique pour la route : "Vous savez, dans les films d’horreur, quand la fille dit "Mon Dieu, il se passe un truc dans ma cave, je vais y descendre vérifier en petite culotte et dans le noir" et vous vous dites, "mais c’est quoi ton problème, appelle la police !" et elle répond "ok !" mais c’est trop tard parce qu’elle vient de se faire tuer ? Et bien ma vie ressemble à ça." (Jess)
 
New Girl est diffusée sur la Fox aux Etats-Unis.
2 /5

2 Broke Girls

2 Broke Girls

Ça parle de quoi ? Max et Caroline, "deux filles fauchées" (c'est le titre de la série), bossent dans un petit restaurant new-yorkais. La première est brune, gironde, grande gueule et a toujours été sans le sou. La seconde est grande, blonde, mince… et il y a deux semaines, elle était millionnaire, fille d’un roi de la finance collé en prison façon Bernard Madoff. Tout les oppose, mais elles décident de partager un appartement et de se lancer dans un business de cupcakes. Pour réussir, il leur faut 250.000 dollars. A la fin du premier épisode, elles en ont… 387,25 !
 
Pourquoi vous allez rire ? Parce que c’est bourré de grosses blagues et de jeux de mots d’un goût plus ou moins raffiné mais souvent drôles. Parce qu’on sent bien que la caricature des premiers épisodes – jetez Paris Hilton en plein Bronx et en mode budgétaire Pékin Express, et vous aurez une idée de la panique de Caroline – ne durera pas et que les deux filles révèlent leurs sensibilités comme la série avance. Parce que Max n’a peur de rien, et surtout pas des types qui plongent leur regard dans ses décolletés généreux. Et parce qu’une sitcom pur jus, avec décors en carton et rires enregistrés, même un poil vulgaire, ça fait du bien.
 
Vous allez aimer si vous êtes… du genre à ne pas aimer vous laisser faire, indépendante et combative, avec une petite pointe de cynisme et de désillusion pour l’humour. Si vous êtes brune, ronde et que vous n’avez pas peur de dire des gros mots fort dans la rue, ou si vous êtes blonde, élancée et que tout le monde vous prend – à tort – pour une cruche. Vous allez enfin aimer si vous préférez à la finesse l’extraversion et aux traits d’esprit pleins de subtilité les vannes pleine poire.
 
Une réplique pour la route : "J’arrive pas à dormir sur ton canapé. A mon avis, Ikea doit vouloir dire "sciatique" en suédois." (Caroline)
 
2 Broke Girls est diffusée sur CBS aux Etats-Unis.

 

3 /5

Whitney

Whitney

Ça parle de quoi ? Whitney, la trentaine entamée, photographe, vit avec son petit copain Alex, qui supporte ses humeurs – et vice versa. Après trois ans de relation, ils commencent à s’ennuyer, et décident (surtout elle) de tenter différentes techniques de relance affective : le faux premier rencard, le concours de romantisme, etc. Autour d’eux, une poignée d’amis, un couple idéal et une brochette de célibataires plus ou moins heureux de l’être. Whitney est le double fictionnel de Whitney Cummings, la scénariste et interprète de la série… qui est aussi à l’origine de 2 Broke Girls !
 
Pourquoi vous allez rire ? Parce que Whitney n’est pas toujours hilarante, mais d’un charme fou, et qu’elle offre une compilation d’observations parfois tordantes sur la vie de couple, ses petites douceurs mais surtout ses mille et une chamailleries. Complètement névrosée (comme beaucoup d’héroïnes de comédie), Whitney est aussi gauche qu’attachante. Une sitcom avec des vrais rires dedans (elle est enregistrée en public, c’est dit dans le générique) et avec une tête d’affiche très tendance en ce moment.
 
Vous allez aimer si vous êtes… très amoureuse et un peu gaga, si vous voulez toujours bien faire et qu’en fait vous vous embarrassez en permanence, ou si rien ne vous fait plus peur que la phrase : "veux-tu devenir mon épouse ?" Vous aimerez aussi si vous êtes celui qui redoute de poser la question, et que votre copine est une grande gamine, charmante mais un peu dingue.
 
Une réplique pour la route : "Aujourd’hui, on peut se présenter à la présidentielle, mais toujours pas rappeler un mec la première après un rencard."
 
Whitney est diffusée sur NBC aux États-Unis.
4 /5

Work It

Work It

Ça parle de quoi ? Lee et Angel sont deux... hommes, la quarantaine, chômeurs de longue durée. Autour d'eux, les femmes semblent mieux s'en sortir sur le marché du travail. Du coup, pour décrocher un job, ils se travestissent, et tentent de vivre ni vus, ni reconnus, au milieu de leurs collègues féminines.
 
Pourquoi vous allez rire ? En fait, vous risquez de ne pas vraiment rire. Attaquée par les associations de défense des travestis, des gays et des transsexuels (et aussi par les associations féministes) Work It a été taxée de misogynie et accusée de livrer un portrait caricatural des femmes, obsédées par leur apparence et incapables de manger plus d'une feuille de salade sans se sentir obèses. La vérité est un peu moins minable, et les hommes en prennent aussi pour leur grade dans cette sitcom ras-la-ceinture, qui risque de disparaître rapidement, faute d'audience.
 
Vous allez aimer si vous êtes... très très tolérante à l'humour de mauvais goût et aux blagues pas drôles lâchées par des types (mal) déguisés en femmes – ou si vous êtes vous même travesti et adepte de l'autodérision. Enfin, il n'est pas exclu que quelques répliques vous fassent rire malgré vous, tant Work It est idiote. Et la bêtise, parfois, ça fait rire.
 
Une réplique pour la route : 
Angel : « On ne voit pas tes dessous à travers ta jupe, comment tu fais ? » 
Une inconnue dans un bar : « Je ne porte pas de culotte. » 
Angel : « Ça ne va pas le faire pour moi... »
 
Work it est diffusée sur ABC aux États-Unis.
5 /5

Enlightened

Enlightened

Ça parle de quoi ? Amy Jellicoe, la quarantaine, pète les plombs. En plein open space, elle lâche tout ce qu'elle a sur le cœur, fatiguée par le boulot, la pression, les mensonges, les hypocrisies, son patron qui est aussi son amant... bref, tout. Après un bon séjour new age à Hawaï, elle revient, avec l'espoir de vivre une vie plus saine, plus heureuse, plus simple, tournée vers les autres. Sauf que les autres, ils s'en foutent un peu.
 
Pourquoi on a ri ? Enlightened n'est pas une pure comédie. C'est une "dramédie", comme on dit, un mélange d'absurde, de drôle, de léger et de lourd, d'émotions simples ou fortes. Hymne parfois caricatural à la vie, à ces petits riens qui nous séparent de la félicitée, au soleil sur une robe jaune, à la pluie sur les carreaux, au sourire d'un passant, la série se paye aussi la tête du monde de l'entreprise, violent, vulgaire, destructeur, transformant ceux qui pourraient marcher pieds nus dans l'herbe au bovins informatisés. Pas de quoi s'étrangler de rire, mais largement de quoi sourire, de joie ou de connivence...
 
Vous allez aimer si vous êtes... une grande dépressive pleine d'envie de vivre, de rêves simples mais inaccessibles, et de gros nuages gris. Une romantique qui sait très bien que l'existence est formidable et que le bonheur est à porté de main, mais que rien est aussi simple. Une optimiste contre-nature, qui veut rire de tout ce qui la concerne, mais pleurer du malheur des autres.
 
Une réplique pour la route : "Vous pouvez toujours essayer de fuir votre vie, mais vous n'y arriverez pas. Ce qui est fait est fait [...] Mon histoire n'est pas celle que j'aurais choisie si j'avais eu le choix, mais je vais faire avec. C'est mon histoire, elle n'appartient qu'à moi, et elle n'est pas finie. Il me reste du temps. Beaucoup de temps." (Amy).

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.