• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Bilan : les séries US font le ménage !

Il était temps qu’elles s’en aillent Il était temps qu’elles s’en aillent Il était temps qu’elles s’en aillent Dommage pour elles 15

C’est comme ça à chaque printemps : les grandes chaînes US passent le balais lors des upfronts, cérémonies où ABC, CBS, CW, FOX et NBC annoncent les séries qui vont rester et celles qui vont partir. Cette année, 43% des séries ont été éjectées – soit 38 sur 88 – et 70% des nouveautés ont été dégagées après une seule saison – 24 sur 34. Qui part ? Qui reste ? On fait le bilan !

LIRE LA SUITE
1 /15

Il était temps qu’elles s’en aillent

Il était temps qu’elles s’en aillent

Ces séries-là avaient besoin de prendre leur retraite. Même anticipée.

Les Experts Manhattan
Ça va mal chez les Experts. Après Miami l’an passé, New York prend la porte. Après 9 saisons, 197 épisodes et 8 274 minutes sans décrocher un sourire, Mac Taylor a fait ses au revoir… sans dire au revoir, puisque la série a été annulée sans même un épisode de véritable conclusion. C’est moche, mais ça n’a pas fait râler grand monde.

2 /15

Il était temps qu’elles s’en aillent

Il était temps qu’elles s’en aillent

Body of Proof
Trois saisons, ce n’est pas si long… sauf quand on s’ennuie depuis le premier épisode. Les enquêtes de la légiste Megan Hunt ne brillaient que par leur banalité. Des polars comme ça, la télé américaine en crache une dizaine par an, et des meilleurs. La vraie question est : pourquoi a-t-elle tenu 3 saisons ? Parce que les gens aiment les plats sans saveur ? Celui-là est à la poubelle. Dana Delany, ex Desperate Housewives, mérite mieux. Nous aussi.

3 /15

Il était temps qu’elles s’en aillent

Il était temps qu’elles s’en aillent

Gossip Girl
Mais non, Gossip Girl n’était pas une mauvaise série. Elle avait juste bien vécu, et on commençait à s’en lasser. Ses auteurs ont donc eu la présence d’esprit de décider de l'arrêter avant qu'elle ne vire au n’importe quoi. Nombreux sont ceux qui pensent que c’était déjà le cas, et que le dernier épisode  – dont on taira l’intrigue ainsi – n’était pas loin du ridicule. Au moins, Dan, Serena et consorts ne pourront pas accuser le destin. Ils ont choisi leur mort.

4 /15

Dommage pour elles

Dommage pour elles

On ne les verra plus. Triste nouvelle.

Happy Endings
Cette comédie avait de petites audiences, mais un cœur gros comme ça. Sa bande de potes a tenu 3 saisons durant sur ABC, contre vents et marrées, avant d’être éjectée. Ses fans étaient peu nombreux mais dévoués, ses personnages attachants – des cousins de Friends, la série s’ouvrant aussi sur un mariage raté – et son humour supérieur à la moyenne (très basse) des comédies des grandes chaînes américaines. Dommage…

5 /15

Dommage pour elles

Dommage pour elles

Don’t trust the B- in Apartment 23
Rien que pour son titre, on aurait aimé que cette comédie dure plus que deux petites saisons : "Ne fais pas confiance à la p… de l’appartement 23".  Avec au menu Kristen Ritter, ancienne junkie de Breaking Bad, et James Van der Beek, le Dawson dans son propre rôle, on pouvait difficilement trouver cette sitcom repoussante. Drôlement méchante, bourrée de références pop, Don’t trust the B- s’en va trop tôt. M- alors !

6 /15

Dommage pour elles

Dommage pour elles

Ben & Kate
Il ne faisait pas bon être une comédie cette saison. 10 des 12 nouveautés humoristiques ont été zappées par les networks. Parmi les malheureuses, cette petite histoire, loufoque et touchante, d’un frère et d’une sœur qui peinent à sortir de l’enfance, et ne font que des bêtises… Une "romcom" familiale, pleine d’amour fraternel et d’amour tout court, inégale, certes, mais portée par des acteurs trop sympathiques pour avoir été licenciés après seulement 16 épisodes.

7 /15

Tant mieux pour elles

Tant mieux pour elles

Elles ont tenu bon ! Vivement la suite !

Nashville
Le coup de cœur de Glamour cette saison. Pourtant, sur le papier, ce soap dans le milieu de la country n’était pas calibré pour chez nous. Bien écrit, joliment incarné et, stupéfaction, bien moins pénible pour les oreilles que les karaokés de Glee, Nashville a créé la surprise. Ses audiences étaient moyennes, on craignait ne pas avoir droit à une saison 2. ABC nous offre un rappel, profitons-en.

8 /15

Tant mieux pour elles

Tant mieux pour elles

The Mindy Project
Non seulement Mindy Kaling, découverte dans The Office, est la première femme d’origine indienne a tenir le premier rôle dans une série américaine, mais en plus… elle est drôle. Créatrice, productrice, scénariste, Kaling se réinvente en médecin façon Bridget Jones, en quête du grand amour mais championne du foirage. Chouette, une bonne déclinaison de plus à la mode des comédies girly !

9 /15

Tant mieux pour elles

Tant mieux pour elles

Arrow
Les super héros se portent mieux à la télé US. La preuve, Oliver Queen, dit "Le Green Arrow", a survécu à sa première saison. Un héros à la Batman, sans pouvoirs mais avec des muscles partout, et capable de ridiculiser Robin des Bois à l’arc. Une série enlevée, fun mais volontiers sombre, et rarement désagréable pour les amateurs de plaquettes de chocolat.

10 /15

On s'en serait bien passé...

On s

Quoi ? Elles n’ont pas été annulées ? On aurait bien aimé les voir disparaître.

Unforgettable
Poppy Montgomery
est une fille sympa, simple et rock'n'roll. Sa série, en revanche, en fait des caisses dans le registre super flic. On ne croit pas une seconde aux déductions de son personnage, détective qui peut se souvenir d’absolument tout – pratique pour ne rien rater sur une scène de crime. C’est prévisible, artificiel, médiocrement joué… et pourtant, on en reprendra une louche cet été à la télé américaine. Annulée, puis renouvelée, Unforgettable tient bon. Pas trop longtemps, si possible.

11 /15

On s'en serait bien passé...

On s

Glee
Au début, c’était joyeux, frais, plein de couleurs, de beaux messages et de méchantes blagues. On était tellement content de toute cette bonne énergie qu’on en a presque oublié que, musicalement, c’était un massacre. Des litres de soupe FM vendus plus tard, la série musicale n’a plus rien pour elle : caricaturale, essoufflée, compensant son manque d’idée par des titres repris façon musique d’ascenseur. Et dire que Fox l’a reconduite pour deux saisons de plus…

12 /15

On s'en serait bien passé...

On s

Beauty and the Beast
La pire série dramatique de la saison aura droit à une deuxième saison. Mal écrite, mal jouée, mal réalisée, pas crédible une seconde, cette version moderne de La Belle et la Bête, où la Belle est une flic et la Bête un ancien soldat doté d’une force surhumaine, est hilarante malgré elle. Les beaux yeux de ses deux héros n’y peuvent pas grand-chose : leurs prochaines aventures se feront sans nous.

13 /15

Un dernier tour et puis s’en vont

Un dernier tour et puis s’en vont

Ces séries-là ne devraient pas survivre à la prochaine saison.

How I Met Your Mother
Ça fait quelques années que Ted, Robin, Barney et les autres n’ont plus la pêche de leur jeunesse. Ça tombe bien, ils arrêteront les frais l’an prochain, après nous avoir enfin révélé l’identité de la "mother". Ça risque de ne plus être aussi "legend-ary" qu’avant, mais on sera là pour le mariage.

14 /15

Un dernier tour et puis s’en vont

Un dernier tour et puis s’en vont

Nikita
Elle en aura causé des fractures, Nikita, en quatre saisons. L’héroïne inspirée du film de Luc Besson n’ira pas au delà de son prochain chapitre, raccourci. Un excellent moyen de ne pas laisser cette descendante d’Alias, héroïne "badass", partir dans tous les sens à la manière de son aînée – ce qui était déjà un peu le cas…

15 /15

Un dernier tour et puis s’en vont

Un dernier tour et puis s’en vont

Grey's anatomy
A force de ne signer qu’à la dernière minute les contrats de ses acteurs vedettes, à force d’être renouvelée in extremis, à force de multiplier les rebondissements complètement dingues et les morts atroces, Grey’s Anatomy pourrait disparaître ! Ou alors, c’est encore un coup de maître des responsables de sa com, champions de la rumeur, et on reparlera de son annulation en 2020

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.